Fil info
07:40# # - : Musique: avoir des poissons dans la tête c’est vivre sa passion -> https://t.co/MNgGUY8X5X
07:37Région : Modernisation de la voie Fromental-limoges : début des travaux aujourd’hui -> https://t.co/Rpsx8FIfTl
07:34# # - -Vienne : Estivol : le nez en l’air et les pieds sur terre -> https://t.co/GxXVWp25c9
07:32Région : L’application vidéoguide s’enrichit -> https://t.co/j3kfmZQYp5
07:30Région : Combats du mont-Gargan: «Il n’y a pas de liberté sans mémoire» -> https://t.co/zJPAYHoFsp
00:02À nos souvenirs de la remontée en , le public reprend avec les joueurs et le sta… https://t.co/S0GzyoSKqO
22:46Corrèze : Le département placé en alerte orange canicule -> https://t.co/GYsUE4Zkuo
19:43Sainte-Orse : Une découverte sportives des sentiers et des bories -> https://t.co/vfA6wElVJb
19:40Dordogne : De l’ombre qui produit de l’électricité -> https://t.co/cQsXKDom8r
18:16Coulounieix-Chamiers : Quatre mois de travaux en vue -> https://t.co/9DxT4NVa43
18:13Beynac-et-Cazenac : Le chantier du contournement ouvert à la visite -> https://t.co/1mo9f1CLSt
18:07Douadic : Un hommage solennel rendu aux déportés -> https://t.co/gg1MPDzyaL
18:03Indre : Retour en images sur le Festival international des sports extrêmes -> https://t.co/4nwa33KUXh
17:54Châteauroux : Un air de guinguette pour les résidents des Rives de l’Indre -> https://t.co/6E2VQAyolz

Undre@ds ouvre ce soir avec «Comme un effet de l’Art Scène»

La programmation «Comme un effet de l’Art Scène» revient ce soir, à 18 h30, comme tous les jeudis de l’été, avec, pour la «première», un concert à la cité Bellevue, organisé en partenariat avec l’association «Bellevue pour tous» et les maisons de quartier.

Le public sera invité à découvrir «Undre@ds», un groupe de reggae aux mélodies envoûtantes teintées de rock. La musique d’Undre@ds (qui se prononce «eun-drèdZ» en phonétique populaire improvisée) est une nouvelle recette qui ne déroge pas à l’adage limousin, «si vous ne connaissez pas il faut goûter» et là, réellement, la dégustation s’impose !

Autant il reste difficile de décrire un goût inconnu, mais il reste toutefois aisé de provoquer les glandes salivaires à la lecture du menu des festivités : batterie groovy et percussions en tout genre pour garder le rythme, une basse bien ancrée pour la circulation sanguine, des guitares bien affutées pour faire frétiller les oreilles, un synthétiseur qui ne fait pas «que» synthétiser mais qui saura aussi raconter de belles histoires et accompagner un chant inspiré et puissant. La soirée sera belle !