Fil info
17:20Catherine Baly, secrétaire générale de l’Union départementale CGT de la Creuse était convoquée jeudi au... https://t.co/MurxSp1j1I
22:24RT : Victoire pour la liberté d'expression. Nous poursuivons le combat https://t.co/fIKk3fOp8N
22:23RT : L'Indication Géographique Protégée (IGP) a été accordée aux porcelainiers de Limoges. Seule la porcelaine entièrem… https://t.co/MOWbd1dtGS
22:23RT : Région : Jeudi 14 décembre, ils chanteront pour L’Echo -> https://t.co/FsiQBvNj7M

Les skis à tout allure sur le lac de Saint-Pardoux

Le coup d’envoi des championnats de France de ski nautique a été donné, jeudi  sur la petite plage de Fréaudour, à Saint-Pardoux. A voir jusqu’à demain.
C’est la seconde fois qu’une compétition officielle de ski nautique se tient sur ce lac multiactivités, qui a déjà accueilli les championnats interligue en 2013. «Ici, nous pouvons faire de l’accrobranche, de la voile et tout un tas d’activités», se réjouissent les membres de l’organisation, fiers que leur projet ait été sélectionné pour l’événement. «Nous avons présenté un dossier à la FFSNW, Fédération française de ski nautique et de wakeboard, qui recensait l’ensemble des activités que nous souhaitions organiser sur le site, en parallèle de la compétition. Notre projet, plus solide et complet que les deux autres, l’a emporté», souligne Pascal Chatenet, vice-président du club du Limousin, classé au douzième rang des clubs français. Planifiés en vue des mondiaux qui se tiendront du 3 au 6 septembre à Choisy-le-Roi, en région parisienne, ces championnats permettront de qualifier les derniers représentants tricolores et de faire un clin d’œil aux anciens. En effet, Patrice Martin, douze fois champion du monde de ski nautique, honorera de sa présence ce lac sur lequel il a réalisé ses dernières prouesses à ski en 2013.
«C’est un rêve que d’avoir un tel événement dans son plan d’eau», ajoute Pascal Chatenet, qui regrette toutefois que les championnats de France ressemblent le plus souvent à «des plans d’eau sans personne autour». Déterminé à battre le nombre de 2 000 visiteurs présents en 2013, le club de Saint-Pardoux a décidé de tout miser sur la communication. Un seul mot d’ordre cependant pour Pascal, qui a fait le pari d’atteindre le seuil de 5 000 spectateurs sur les 4 jours de festivités, partage et convivialité. Persuadé du potentiel de son lac, il affirme que «les carabines sont là» et que Bordeaux, nouvelle capitale régionale, ne se verra pas octroyer tous les grands événements.
«On a confiance en nous !», s’exclame ensuite cet homme qui a refusé de se présenter à la présidence de la ligue régionale de Nouvelle-Aquitaine et qui pourrait, si l’occasion se présentait, organiser une compétition de plus grande envergure.
«Je n’ai jamais vu ça», s’est exclamé Gérard P.  à la vue d’autant d’installations. Il faut dire que des jeux gonflabes, au terrain de beach volley en passant par les stands de maquillage pour les enfants, les organisateurs ont mis le paque. Malgré l’absence d’Iris Cambray, star locale qui a décidé de faire une croix sur la compétition afin de se consacrer à ses études de kiné, le week-end s’annonce rythmé. Après avoir tiré un feu d’artifice hier soir, un tournoi de beach volley ainsi qu’un marché de producteurs sont prévus cet après-midi. Le son des guitares du célèbre groupe Aloha viendra, quant à lui, clore cette dernière journée qualificative et ce, avant d’entamer, dimanche à partir de 8h, les finales. Une touche de glamour pour la fin avec les miss du comité Haute-Vienne dont la mission sera de mettre un terme aux festivités aussi bien qu’elles les ont inaugurées.
Lise Boulesteix

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.