Fil info
12:42France : Info préfecture : la baisse des débits d'eau se poursuit -> https://t.co/xd0kbEtdUA
10:14Dordogne : Adopter la Périgord attitude de Bergeras à Duras, en passant par la Fête de l'Humanité -> https://t.co/p2OZunzWhP
10:13Bergerac : Adopter la Périgord attitude de Bergeras à Duras, en passant par la Fête de l'Humanité -> https://t.co/XBlw0h6lPh
07:37Région : Après l'agression d'un de ses contrôleurs, la STCL veut «mieux sécuriser ses personnels» -> https://t.co/xiyBhsAcji
07:34# # - -Vienne : Jardin des traditions à Limoges, un air de Mont Gargan -> https://t.co/SHOElqSe7B
07:33# # - -Vienne : Une délégation cantonaise à Limoges -> https://t.co/Knyk6gVXqN
07:28# # - -Vienne : Mieux connaître le bâti miaulétou -> https://t.co/tcsEXFDRug
07:26Région : Entreprises, la folie du court terme -> https://t.co/QMv9DaDwWd
07:16Vézac : Réplique des opposants à la démonstration de force du président Peiro -> https://t.co/eUKaOt2hsd
21:28A le pilote d'un deux-roues fait un parcours de balle de flipper. C dans : https://t.co/jEFm7SREUn
21:25Coulounieix-Chamiers : Le pilote d’un deux-roues blessé après avoir été ballotté -> https://t.co/roKss1MLAM
19:56Argenton-sur-Creuse : Des appels de convivialité inédits dans l’Indre -> https://t.co/lmkYrna3vJ
19:54La Châtre : La pietà est partie pour deux mois -> https://t.co/cp4ptnRJWG
19:52Ruffec : 4e étape du Mini-tour blancois : Charluet et Imbourg trop forts ! -> https://t.co/c2Y8sHpKN0
19:49Châteauroux : Liszt et ses amis musiciens -> https://t.co/aJzs55sEZR
19:44Châteauroux : Retour au bon vieux temps des « fifties » américaines -> https://t.co/R5UStPPfl7
19:06Trélissac : Le bip casse le plan d'un importun en quête de cocaïne -> https://t.co/umskLTZVTV
18:00RT : Les amis 💚 Qui dit gros match pour débuter cette nouvelle saison, dit très grosse sur… https://t.co/n0Yd80NZ4j
18:00RT : MR , le service public que vous critiquez et les émissions intelligentes auxquelles vs ne participez pa… https://t.co/PWfVNwmiGT
16:55Périgueux : Action coeur de ville à Périgueux : point sur l'avancement des chantiers -> https://t.co/NaqLV7uGMP
16:37RT : Fier de la mobilisation du 16 et de mon Barreau. Let’s be proud ! https://t.co/giAmCeOzP3
15:57Périgueux : Quand l’Alsace était en Périgord -> https://t.co/p57oDxCuP2
15:53RT : C’est incroyable tous ces gens qui parlent à la télé alors que dans un monde normal, ils devraient être en train d’… https://t.co/etr8ip0pwD
15:52RT : Soutien aux journalistes de France 3 Nantes et interpellation : allez-vous encore longtemps, vous, Ministre de l’in… https://t.co/aHQbtWDJca
15:52RT : Provocations à l'outrage, interpellation d'un agent de sécurité, un policier qui sort : "vous avez honte d'être jou… https://t.co/z7JCPopnrT
15:13RT : 250 millions de cartouches tirées par les chasseurs français dispersées chaque année dans la nature dont la moitié… https://t.co/q7YSNBs0Yy
15:12RT : Le , le , le manque de moyens dans nos ou encore le… https://t.co/nthZUruTF7
15:11RT : [] violent feu de végétation toujours en cours ⚠️ sur la commune de . De n… https://t.co/Jg9nzV1wpX
14:15Brive-la-Gaillarde : Se donner un coup de pédale ! -> https://t.co/QGJiUbcnXn

André Debet et Jean-Auphelle honorés ce week-end

Mémoire

Ce week-end avaient lieu plusieurs commémorations à la mémoire des Résistants tombés au combat quelques jours avant la libération de Périgueux. Dimanche une cérémonie se déroulait à Bassillac et hier simultanément à Saint-Pierre-de-Chignac et Atur.

La première cérémonie de ce week-end était organisée dimanche à 18 h à la stèle d’André Debet à Bassillac. Une cérémonie qui se déroulait en présence de onze porte drapeaux,  une trentaine de personnes et de Michel Beylot maire de la commune, Marie-Claude Varaillas et Jacques Auzou conseillers départementaux, des membres des associations de mémoire et d’anciens combattants et de Pierrette Gautier, agent de liaison pour la Résistance sur la commune au moment des faits. Après un dépôt de gerbe des élus et du président de la section locale des anciens combattants de Bassillac Jacques Audy, c’est Jean-Pierre Bouillaud membre de l’association des anciens combattants qui a lu le témoignage de Pierrette Gautier relatant les circonstances de la mort d’André Debet à l’âge de 38 ans. Une colonne allemande se dirigeant vers Brive avait subi la veille une attaque vers Saint-Pierre-de-Chignac par des éléments FTP ainsi que quelques éléments du groupe Mercedes. Elle fait alors demi-tour et se sépare en deux groupes. Un groupe s’installe à la Raffinie à Eyliac et le second à Saint-Laurent-sur-Manoire. Certainement bien renseignés sur les lieux où sont cantonnés les maquisards, les Allemands tentent d’encercler le camp de Meycourby, mais l’évacuation du site avait été prévue et un poste de garde mis en place pour sécuriser le déplacement. « Le matin du 14 août, une patrouille arrive par Montferrier, deux fusils mitrailleurs ouvrent le feu, les Allemands se replient mais hélas André Debet est tué lors de l’accrochage. Rubenstein et Soulas, dit Blanchette car Malgache, qui tentaient de s’enfuir seront fait prisonniers et lâchement abattus à Saint-Laurent. André Debet sera inhumé le 15 août au cimetière de Bassillac accompagné par de
nombreux habitants de la commune et plusieurs de ses camarades présenteront les armes. Malheureusement ces derniers seront pris à la Roquette le 16 août et après avoir été odieusement torturés, seront fusillés au Chaubier. ce 16 août avec les 9 tués aux combats sur la commune d’Eyliac, ce sera 18 morts que nous aurons à déplorer. Ils ont donné leur vie pour que nous vivions libres, nous avons un devoir de mémoire envers eux ». La cérémonie s’est terminée par le chant des partisans et la Marseillaise, interprétés par Danie Delavie, habitante de Bassillac.
Lundi matin à 11 h, c’est à Saint-Pierre-de-Chignac qu’une cérémonie était organisée sur la stèle de Jean Auphelle, 19 ans alias Antonio en présence d’une quarantaine de personnes, dont Marie-Claude Varaillas et le maire Daniel Reynet. Après le dépôt de gerbe, c’est lui qui a ouvert la cérémonie en disant quelques mots pour rendre hommage « à tous les résistantes et résistants qui ont donné leur vie pour la libération de la France. Certains disent que 72 ans après il n’est plus nécessaire de commémorer ces actes de bravoure. Mais l’on se rend compte que la barbarie n’a pas disparu, les massacres de Paris, de Nice, l’assassinat du prêtre, les attentats en Allemagne et en Turquie en sont des preuves qui malheureusement font désormais partie de
notre quotidien. Et j’ai à cœur que cette cérémonie soit un moment de souvenir, de rencontre, et de paix en faisant abstraction de tous clivages, qu’ils soient politiques ou religieux pour un message de paix, de vivre ensemble dans un pays où la démocratie doit être le seul vecteur de notre raison d’être ».
C’est ensuite Gilles Catard, président du comité Anacr de Saint-Pierre-de-Chignac qui est revenu sur les événements ayant conduits à la mort de Jean Auphelle dit Antonio. « Il appartenait à la 222è compagnie FTP qui, deux jours auparavant, avait perdu deux des siens dans un combat imprévu. C’est une dénonciation émanant d’une certaine Marthe Mayer, qui aurait permis de surprendre l’important groupe de maquisards  à la pointe de Niversac. Lambert et Delprat, pris les armes à la main sont fusillés près de l’église de Saint-Laurent-sur-Manoire. Profondément touché, Antonio obtint d’Yves Bancon alias Ramon, l’autorisation d'effectuer, durant deux jours, une mission de renseignement sur les troupes Allemandes qui venaient d’assassiner deux camarades de combat ». Après le combat du 13 août les Allemands s’étaient dispersés dans tout le secteur pour mettre la main sur ceux qu’ils désignaient comme « terroristes ». « Le 15 août, chargé de précieux renseignements, alors qu’il faisait route vers le nouveau camp de Montignac, Jean Auphelle fut pris en chasse par les Allemands et tomba sous les balles à quelques dizaines de mètres de cette stèle. Il n’avait que 19 ans et quand des hommes de son âge vivent dans un pays libre, ils rêvent, font des projets, cherchent celles avec qui ils auront des enfants et imaginent leur avenir. Antonio n’aura pas eu la chance de vivre dans un pays libre, mais il fit le choix d’œuvrer à sa libération, nous lui devons et à des milliers d’autres, le trésor que représente notre liberté ».
Philippe Jolivet

Nike Mercurial Superfly V FG Spark Brilliance Elite Pack ACC Soccers Grey Blue Orange