Fil info
06:24 Le Conseil Départemental de la Corrèze a mis le paquet d’entrée pour couvrir tout son territoire!
00:36Ce chat a pris l'habitude de lire le journal. L' pourrait faire un effort... https://t.co/SNgBZRz4N5
23:21Corrèze : La fibre optique : c'est parti ! | L'Echo https://t.co/twYxAdSsmO via
22:39Super article de l', comme bien souvent d'ailleurs ! 🛫🎤🎶😎 https://t.co/GGQgIFPZOA
21:42Région : La crème de la race vers Paris. La sélection des animaux a eu lieu à https://t.co/BY18DwRcX7
21:20Région : La crème de la race vers Paris -> https://t.co/ABaltULCRS
20:10Périgueux : Des voeux à deux voix dissonantes -> https://t.co/eVILAE0fMt
18:33Châteauroux : Visite nocturne au conservatoire -> https://t.co/yrBYgC9N6s
18:32Indre : Maintien des vols vers Ajaccio, Nice et Londres -> https://t.co/l4YZu0z5b1
18:27RT : Arnac-Pompadour : La fleur de «selle» récompensée -> https://t.co/an1e1Mle37
18:27RT : Un député qui vote contre son propre amendement, une députée qui signe une tribune pour l’interdiction du… https://t.co/oEyzH77riA
18:09 Allez courage..
18:07Arnac-Pompadour : La fleur de «selle» récompensée -> https://t.co/an1e1Mle37
18:03Dordogne : « Le capitalisme est un ogre insatiable » -> https://t.co/jEjjS0J7tf
17:57Dordogne : Après l’incendie, le laboratoire se reconstruit petit à petit -> https://t.co/okrcmV2bG1
17:12Après Clandestino en 2017, le festival Check In Party réinvestira cet été l’aérodrome de Saint-Laurent pour trois j… https://t.co/vJ6vQ9fGVU
16:43Le Blanc : Le pôle dentisterie de l’hôpital étoffe son offre de soins -> https://t.co/MnW36zw1eN
16:42Carsac-Aillac : Un pôle médical en projet -> https://t.co/kphknlfHHW
16:42Argenton-sur-Creuse : Deux événements d’importance à l’agenda du Moto-Club -> https://t.co/yt4PY9EeA4
16:41Aigurande : Bingo géant in english please ! -> https://t.co/HWyBVeusx6
16:39Dordogne : La Maison de l’emploi privée de ses emplois ? -> https://t.co/mwQ5m9fRbm
16:35Indre : Les rendez-vous sportifs du week-end -> https://t.co/ReGaTxOnnM
16:04Corrèze : La fibre optique : c'est parti ! | L'Echo https://t.co/naFx0Ks6L1 via
15:57Corrèze : La fibre optique : c'est parti ! -> https://t.co/54JYA9EfjU
15:45Périgueux : Un nouveau trimestre aux accents éclectiques au Sans Réserve -> https://t.co/SBjZX1QGZT
15:44Périgueux : Concertation avec le personnel -> https://t.co/4PiDGj375E
15:38RT : Atelier chant avec une centaine de jeunes d' à l' Sophie Dessus avec et le… https://t.co/HiPInEJgs0
15:32Atelier chant avec une centaine de jeunes d' à l' Sophie Dessus avec et le… https://t.co/HiPInEJgs0

Haro sur les zones blanches de téléphonie mobile

Dans le cadre d’un nouveau programme de déploiement de la téléphonie mobile visant à éradiquer les zones blanches, le premier pylône d’une série de 19 a été levé mercredi à Saint-Privat-des-Prés. Un soulagement pour les acteurs de la commune.

Une conversation qui se coupe brusquement ou qui devient hâchée et incompréhensible, une impossibilité d’accéder à des données internet voire carrément une absence de signal de réseau. N’importe qui ayant séjourné en Dordogne aura vécu pareille mésaventure avec son téléphone portable. En cause, les zones blanches, nombreuses à faire râler, surtout quand certains bourg, comme celui de Saint-Privat-des-Prés, sont complètement coupés du monde, amputant fortement la capacité à attirer des entreprises ou des artisans, voire empêchant le médecin de travailler sereinement. Sans compter les touristes incapables de se déconnecter durant leur séjour et dont l’une des premières priorités est de savoir où et comment se connecter à la téléphonie et à l’internet mobile.
Reste que ces expériences aussi désagréables pourraient-elles être, sont sur le point d’être sérieusement modifiées avec le déploiement de nouveaux pylônes de téléphonie mobile dans le cadre d’un accord national signé au mois de janvier entre le gourvernement, l’Acerp et les opérateurs privés, visant à supprimer les zones blanches répertoritées par l’Acerp (Autorité de régulation des communications).
Trente mètres de haut, une voilure maximale de 15 m2, le tout fixé sur une base de béton de cinq mètres par cinq et d’une profondeur de 1,50 mètres, le premier pylône de la série de 19 programmés a été levé hier sur les hauteurs de Saint-Privat-des-Prés. Le tout sous l’égide du syndicat mixte Périgord numérique, maître d’ouvrage des trois premiers pylônes identifiés comme prioritaires et qui vont être déployés à Saint-Privat-des-Prés, Bouzic et Valeuil, pour un coût moyen de 120 000 euros, l’Etat en prenant à sa charge 80 000 euros, le syndicat 20 000 euros et pour le cas de Saint-Privat-des-Prés, le SDE 24, 23 000 euros pour l’acheminement des réseaux électriques. La commune ayant mis à disposition le terrain et le chemin d’accès. Ce premier pylône sera ensuite loué à Free, qui doit le mettre en service d’ici deux à six mois maximum.
Quant aux autres pylônes, ils seront construits par les opérateurs privés, sous le contrôle du syndicat mixte Périgord numérique. Quatre nouveaux pylônes sont prévus sur trois sites en Dordogne, à Saint-Amand-de-Coly, Veyrines-de-Domme et deux sur le secteur de Borrèze, Jayac, Nadaillac et Paulin. D’autres verront également le jour à Grand Brassac ou encore à Antonne. Cinq sites doivent être équipés cette année, et onze en 2019. A partir de 2020, au moins six autres pylônes supplémentaires seront construits. Les zones blanches et les axes routiers majeurs comme l’A89 et la RN 21 sont prioriataires, conformément à l’accord national qui prévoit la construction de 20 000 pylônes en trois ans, 5 000 par opérateur.