Fil info
03:42 A qq jours de l'appel à manifester de l', 1 coup… https://t.co/HY2B8v1dwZ
03:34Le Buisson-de-Cadouin : (VIDÉO) "Après avoir contribué à la richesse nationale… les agriculteurs retraités priés de… https://t.co/w3AfZdRzCE
00:27«On atteint même les 80% de communes soutenant le maintien des services de la DGFIP sur l’ensemble du territoire» d… https://t.co/r2vyp2A2ra
21:32Lissac-sur-Couze : «La paix et le climat, même combat» -> https://t.co/kulLwpKVBj
21:03 Le rugby c'est aussi (surtout) ici :-)
20:12Châteauroux : Le Racc dompte un vaillant RCI -> https://t.co/GrPFAfmi93
20:08Eguzon-Chantôme : 34e édition : la châtaigne fêtée à tous les goûts -> https://t.co/hens1rOcvU
20:06Châteauroux : Visite guidée du chantier de Balsanéo -> https://t.co/rA1vInVszV
20:01Châteauroux : « L’anguille » ne s’est pas défilée -> https://t.co/kXCUhNPLFq
19:16Bassillac : Un salon sympa et détendu -> https://t.co/G1XWa3OUbU
19:12Marsac-sur-l'Isle : Meurtre ou suicide à Auchan ? -> https://t.co/eLtrah97rh
19:06Saint-Geniès : Grave accident de moto près de Sarlat -> https://t.co/S3cfWd3ytA
18:00Sarlat-la-Canéda : Une saison correcte malgré un mois de mai difficile -> https://t.co/BknniT5IOm
13:19Haute-Vienne : Municipales, Emilie Rabeteau, en lice à Condat-sur-Vienne | L'Echo https://t.co/bHr1ZWHjE3 via
11:08J’ai rarement vu du « participatif » avec les socialistes. En bla-bla oui mais sans plus. Exemple : la large conce… https://t.co/7pGkvWL1hI

Le blues au cœur

Culture

Ils sont cinq, voire plus. Ils composent un groupe cosmopolite, qui en dépit de leurs origines diverses, parle le même langage, celui du blues. Une musique qui les a réunis, il y a près d’un an, une passion commune qu’ils partagent.
Eux, Robert, Laurent, Vincent, Sylvain, Matthew et Simon, ce sont les membres du St-Quentin Five + blues band, un groupe né d’une idée initiale d’Ad Bertens, un citoyen néerlandais installé sur la commune, déjà à l’origine du festival de blues  organisé chaque été à St Quentin et qui fêtera en 2019 sa quatrième édition, avec un succès qui ne se dément pas.
Pour Ad, autant amoureux de la Creuse que du blues, il était important que la commune qui accueille ce festival, qui a déjà acquis une solide réputation, soit représentée par un groupe local. Alors ce dernier s’est lancé à la recherche de musiciens, passionnés, « désireux de jouer pour le plaisir, sans se prendre la tête ».
Le bouche à oreille fait son effet, on se passe le mot, on connaît un copain ou le copain d’un copain qui a déjà joué, la rumeur prend de l’ampleur, les premiers intéressés se font connaître… L’histoire est en marche. Un hollandais à la manœuvre, un groupe composé d’anglais et de français qui ne se connaissaient pas avant. La démarche s’internationalise, et peu importe les petites difficultés de communication, les rythmes du blues les rapprochent. « La musique est une langue universelle », précise Laurent.
Et comme pour tout collectif en phase de construction, chacun apporte sa part et sa patte, on se jauge, on s’écoute, on s’apprivoise, on apprend à se connaître, on crée des automatismes. Un an après, la relation entre les hommes a dépassé le simple cadre de la musique.
« On est devenu copains », ajoute Sylvain. En effet, chacun a pris ses marques, la complicité entre tous est palpable, et quand bien même un français ou anglais hésitants, les regards ne trompent pas : on se comprend parfaitement, les accords sont fluides, l’entente saute aux yeux.
De l’ambition mais surtout du plaisir
Le groupe, qui fait la fierté de St-Quentin-La-Chabanne se structure progressivement et affiche quelques ambitions. Outre la page Facebook, la création d’un site web est à l’étude et si chacun s’accorde à dire qu’ils aiment à se retrouver pour jouer ensemble, le besoin du contact avec le public se fait sentir. Il y a même comme une forme d’impatience à pouvoir donner.
Le plaisir est au cœur de leur démarche, celui d’être ensemble d’abord : trois ou quatre fois par mois pour quatre heures de travail et de répétitions, principalement autour de reprises de titres  des Stones ou the Doors. A ce plaisir, les comparses veulent en ajouter un autre, celui de se produire sur scène et de donner du plaisir au public, dans une optique tout ce qu’il y a d’altruiste. « C’est une ambition importante pour nous, voir les gens s’éclater et s’amuser en nous écoutant. Nous sommes là pour fabriquer et transmettre de l’émotion à travers la musique », embraye Vincent.
La musique, ce sont des sensations et des connexions ; « jouer pour soi est une chose, jouer pour les autres, c’est tellement plus fort », détaillent-ils.

Bientôt sur scène
Quelques dates sont ainsi au programme cette année, notamment à l’occasion de la fête de la musique, où St Quentin Five + blues band se produira à St Quentin, bien sûr, puis à Boussac, l’occasion de se faire connaître et d’éprouver un capital sympathie déjà important qui tient tout à fois à la bonhommie de chacun de ses membres, mais aussi à la qualité  de la musique dispensée.
« Après un an, notre groupe est prêt pour le grand saut. Plus on jouera, plus on sera heureux », renchérit Laurent, qui se tient à la disposition de quiconque les sollicitera.
Car l’autre particularisme de ce groupe, c’est sa capacité d’ouverture, sans doute liée à son caractère cosmopolite. « Nous ne sommes fermés à personne, si quelqu’un veut nous rejoindre, il est par avance le bienvenu ». La seule chose qui compte, outre leur passion commune, c’est la transmission et la perpétuation de leur esprit : garder le blues au cœur de ce petit village du sud creusois.

Renseignements :
Laurent : 06.70.41.86.51
Robert : 05.55.82.01.58

Nike Air Max Shoes