Fil info
21:20Saint-Geniès : Issue tragique à l’accident de dimanche près de Sarlat -> https://t.co/vtbgqYzcRB
20:50Périgueux : Les Jeunes Agriculteurs de la Dordogne soutiennent leurs aînés -> https://t.co/7MmyBJe4TS
20:07Saint-Geniez-ô-Merle : Une zone blanche, des tours, un pylône et des explications -> https://t.co/3Z8jUmvacO
20:00Périgueux : Création d'un pôle public d'éradication de l'amiante : réponse mi-novembre -> https://t.co/hcBH2MHFAu
19:52Argenton-sur-Creuse : Faune 36, un centre de soins pour animaux sauvages inédit dans l’Indre -> https://t.co/y22p4lm018
19:51Issoudun : Le 7e Issoudun Reggae temple ce soir et demain au PEPSI -> https://t.co/qmHCRoSlZx
19:43Châteauroux : « Châteauroux Demain » apporte sa contribution à l’enquête sur le PLUi -> https://t.co/AIVABN6Var
19:41Châteauroux : Glyphosate : 58 plaintes déposées -> https://t.co/0EMi2INYYx
18:10RT : Le voilà le fameux ruissellement. https://t.co/JjoJAgaEgA
18:08RT : Le 17 octobre 1961, quelques mois avant la fin de la fin de la guerre d'Algérie, des centaines d’Algériens étaient… https://t.co/pH58p21gvX
18:07RT : Le voilà le fameux ruissellement. https://t.co/JjoJAgaEgA
18:06RT : Région : Service tendu à La Poste -> https://t.co/UJy8P84LKQ
18:06RT : Tulle : "Privée du métier que j'aime" -> https://t.co/y8PBvprmtA
18:06RT : Selon l'Insee, le taux de pauvreté en France atteint 14,3% en 2018, soit 9,1 millions de Français. 200 000 pauvres… https://t.co/zmud4JGRrL
17:59RT : Selon l'Insee, le taux de pauvreté en France atteint 14,3% en 2018, soit 9,1 millions de Français. 200 000 pauvres… https://t.co/zmud4JGRrL
17:56RT : 🇫🇷 Ce matin, lancement du au lycée Les Vaseix : une première en ! 👉 Promouvoir et déve… https://t.co/VFAwGbPmio
16:57Marsac-sur-l'Isle : Votre BA, c’est fin novembre -> https://t.co/1zVpEqDlVo
16:51Le 1er ministre Édouard Philippe aurait-il finalement renvoyé une note à ses ministres sur les règles en période él… https://t.co/t72BDN0tM6
16:14Sarlat-la-Canéda : Des recherches plastiques en lien avec le compagnonnage -> https://t.co/WrLc9hCHHp
15:39Boulazac : Sécuriser les abords de l’école -> https://t.co/L0K0agLsgH
13:40Beynat : Des châtaignes plein le cabas ! -> https://t.co/pNUj02sCAW
08:17RT : Région : Service tendu à La Poste -> https://t.co/UJy8P84LKQ
08:17RT : Région : Cinq ans de prison ferme pour la mère de Séréna -> https://t.co/WCJ2sAfWDi
07:35# # - -Vienne : Demain, c’est la Frairie : yes ! -> https://t.co/xR4NRe7Beo
07:33# # - -Vienne : "Au bord du rêve", une œuvre très originale -> https://t.co/0AcNK0wU7v
07:30# # - -Vienne : «Now», l’événement qui veut rendre l’économie plus «funky» -> https://t.co/Mo1R1d1Wh3
07:27Région : Cinq ans de prison ferme pour la mère de Séréna -> https://t.co/WCJ2sAfWDi
07:24Région : Service tendu à La Poste -> https://t.co/UJy8P84LKQ

Un festival de talent et de virtuosité

Musique classique

La 43e édition du festival de musique de Saint-Robert débute aujourd’hui par un concert d’inauguration et une exposition d’art contemporain. Jusqu’au 14 août, les grands noms du classique donnent rendez-vous aux mélomanes dans l’église de ce plus beau village de France.

Depuis plus de quarante ans, le festival de Saint-Robert mêle patrimoine, arts plastiques et musique classique. Des artistes de renoms se produisent, chaque été, dans l’église de ce plus beau village de France. Et ce, dans une ambiance populaire au sens noble du terme.
La 43e édition débute ce soir par un concert d’inauguration gratuit, donné par le Choeur Jubilate à 17 heures, dans le kiosque à musique. Cet ensemble interprétera des extraits du Requiem de Fauré et des chants grégoriens. Ensuite, à 18 heures, «Les Amis de Saint-Robert», organisateurs du festival, procéderont au vernissage de la double exposition de peintures et sculptures, à la salle André Rousseau.
Les festivaliers découvriront les oeuvres de Sophie Desvilles Helme-Guizon. Des pièces dynamiques, hautes en couleurs et en harmonie qui oscillent entre peintures abstraites, semi-abstraites, marines ou portraits. A leur côté, figurent les sculptures de Patrick Audevart. Ce céramiste travaille à l’ENSA, à Limoges, en qualité de responsable de l’atelier couleur. A partir de fragments ou tessons de porcelaine qu’il incruste dans des bois, il donne vie à des totems.
La manifestation culturelle reprend ensuite, dès le 1er août, avec cinq concerts de grande qualité au programme. Le public ne pourra sans doute pas résister au talent et à la fantaisie du quatuor Debussy. Depuis vingt ans, cette formation défend une musique «classique» ouverte, vivante et créative. Elle se produira le 1er août, à 21 heures, à l’église et proposera l’Adagio de Chostakovitch (quatuor n° 8 et 11) et un quatuor de Dvorak.
Le 4 août, place à un duo de jeunes prodiges : le violoncelliste Edgar Moreau et le pianiste David Kadouch. Le premier a reçu la Victoire de la musique 2015, dans la catégorie artiste instrumental. Le second a été plusieurs fois salué par de nombreux prix. Déjà habitués des scènes internationales, ils font étape à Saint-Robert le temps d’une soirée, pour interpréter l’Arpeggione de Schubert, la Sonate en mi mineur de Brahms et une Sonate de Chostakovitch. Rendez-vous à 21 heures, à l’église.
Le 6 août, Romain Leleu, devenu «Le» trompettiste français, leader d’une nouvelle génération et relève de Maurice André, jouera avec l’Ensemble «Convergences». Ce groupe a été créé sous son impulsion. Il rassemble des musiciens et des chambristes issus des plus grands orchestres français. Dès 21 heures à l’église, les mélomanes apprécieront le jeu virtuose et élégant du trompettiste sur des oeuvres de Schubert et de
Beethoven.
La musique baroque fait son retour au festival cette année avec le baryton Arnaud Marzorati et la soprano Céline Laly. Le 11 août, ils présenteront leur spectacle intitulé «La clique des Lunaisiens». Avec des pièces de Rousseau, Pergolèse et Rameau, il plonge dans le XVIIIe siècle pré-romantique où la musique champêtre était à la mode.
Enfin, le 14 août, l’équipe de l’orchestre de chambre de la Nouvelle Europe terminera, comme chaque année, la série de concerts. Créé en 2002 par Nicolas Krauze, cette formation se situe à la frontière entre musique de chambre et orchestre.
Elle se compose de jeunes musiciens européens qui ont en commun une approche musicale et une exigence technique exceptionnelles, propres aux solistes et chambristes. Elle emmènera avec panache l’Adagio de Barber, les Trilles du diable de Tartini, la Sérénade pour cordes de Joseph Suk.


Tarifs
Tous les concerts sont à 25 euros (plein) et à 18 euros (réduit). Gratuit pour les moins de douze ans. Pass trois concerts pour 65 euros ou 50 euros. Pass cinq concerts pour 100 euros ou 80 euros.
Renseignements au 05 55 24 08 80 et sur www.festival-saint-robert.com
Les concerts ont lieu à 21 heures, à l’église.

Exposition
A voir tous les jours, de 15 heures à 19 heures, et après les concerts à la salle André Rousseau.

BB9486 adidas Crazy BYW Low AMM Noble Ink