Fil info
09:38 Attention, suite à un accident de la circulation, la route entre Périgueux et Sarlat (D 710) es… https://t.co/FbdhHNMpss
09:38Corrèze : Ils veulent créer un collectif pour « sauver Ruffaud » -> https://t.co/dp595UDUgj

Classique et virtuosité en harmonie au festival de Saint-Robert

Culture

La 46ème édition du festival de Saint-Robert débute ce samedi 21 juillet. Jusqu’au 14 août, il propose des concerts de qualité avec des grands noms du classique et une belle exposition céramique et photographie. Ce nouvel été musical dans l’un des plus beaux villages de France est placé sous le signe de l’harmonie.

«Je place cette nouvelle saison sous le signe de l’harmonie, celle de la musique et des paysages, celle des musiciens et du public, celle enfin de l’âme et des émotions», indique Sylvain Moulène, le président des «Amis de Saint-Robert».
L’association organisatrice du festival de Saint-Robert promet une 46ème édition exceptionnelle avec des grands noms de la musique classique. Des musiciens de renommée internationale qui conduiront les mélomanes dans un voyage artistique au fil des siècles : le pianiste Alexandre Tharaud, le quatuor Ebène, Nicolas Dautricour, l’orchestre de Chambre de la Nouvelle Europe...
Cinq concerts se dérouleront dans l’église romane de Saint-Robert, cité millénaire classée parmi les plus beaux villages de France,
située entre Limousin et Périgord. Le festival aime croiser les arts et invite cette année le céramiste et photographe Andoche Praudel à exposer ses oeuvres. Celles-ci seront à découvrir tous les jours de 15h à 19h et à l’issue des concerts dans la salle André Rousseau. Le vernissage a lieu ce samedi 21 juillet à 18h, jour du lancement de la manifestation estivale.
D’origine corrézienne, Andoche Praudel est internationalement reconnu pour son art. Philosophe venu à la peinture, c’est une rencontre avec un japonais qui l’a amené à découvrir le Raku, technique de céramique japonaise.  Passionné de photographie, son objectif capte avec poésie le temps qui passe ou bien l’absence et l’impression des clichés sur papier japonais vient rappeler la douceur des estampes. Membre de l’Académie internationale de la céramique, il expose régulièrement en France, au Japon et dans de nombreux autres endroits au monde. Sa venue dans le cadre du Festival permet à l’artiste d’exposer pour la première fois en Limousin. Une heure avant le vernissage, à 17h, le duo Swingarden, guitare et voix, donnera un concert gratuit dans le jardin Ph. Ranoux.
Le  2 août, à 21h, premier concert avec Alexandre Tharaud au piano. Le virtuose est aussi un écrivain. Son répertoire est éclectique. Il va de la  musique baroque à celle du XXIe siècle et témoigne de son insatiable curiosité. Ce jour-là, il interprètera des pièces de Couperin, Debussy, Chabrier ou Satie. Le 1er août à 21h, sur la terrasse du jardin Ranoux, une rencontre est prévue avec lui autour de son travail d’écrivain.
Le 7 août à 21h, les frères La Marca offriront au public «Une soirée à Vienne» avec Schubert, Schumann, Brahms, Kriesler.
L’altiste Adrien La Marca, révélation soliste aux Victoires de la Musique en 2014, et le violoncelliste Christian-Pierre La Marca, lauréat du prix  Révélation de l’Adami, seront accompagnés par le jeune pianiste Jonas Vitaud.
Le 9 août à 21h, le violoniste, «révélation classique de l’Adami», Nicolas Dautricourt vient avec sept musiciens pour un concert enlevé «où l’amitié des huit artistes saura faire de cette soirée un moment de grande virtuosité». Au menu : Mozart, Mendelssohn, Kriesler.

Un quatuor et des folies

Le 13 août, à 21h, place au quatuor Ebène, l’un des plus polyvalents de la scène musicale. Reconnu dans le monde entier, le quatuor à cordes donnera un concert mémorable avec Fauré ou encore Beethoven.
Le 14 août, à 21h, pour clore le festival, le ténor et les musiciens de l’orchestre de chambre de la Nouvelle Europe entraîneront les spectateurs dans des «Folies lyriques». Sous la direction de Nicolas Krauze, les jeunes musiciens livreront leur interprétation des extraits de «La Traviata» de Verdi, des «Noces de Figaro»...

Réservations
Office de tourisme de St-Robert: 05.55.24.08.80.
www.festival-saint-robert.com.
Tarifs : 25 et 18 euros (réduit). Abonnements 3 concerts à 65 euros, 50 euros ou à  5 concerts : 100 euros et 80 euros.
Tous les concerts ont lieu à l’église de Saint-Robert.
L’exposition est à voir dans la salle André Rousseau.