Fil info
20:22RT : Incendie rue de la Boucherie. Les sapeurs-pompiers sont mobilisés depuis 7h ce matin. https://t.co/cfMyUvLKZJ
20:21RT : Près de 200 personnes rassemblées devant la préfecture de la Corrèze à Tulle contre la DNR et son idéologie fasciste https://t.co/Iqlhb2T0N7
20:21RT : Colère 19 bloque le quai Peri à Tulle https://t.co/8IzCMlRSkc
20:21RT : Chamboulive : 19 février 1943 : premier parachutage allié en Corrèze -> https://t.co/FnfET0LCMJ
20:03Votre agence a déménagé ce samedi. Vous pouvez retrouver toute l'équipe au 2 boulevard Émile Zola à Guéret.
19:55Votre agence grâce aux mains généreuses a déménagé ce samedi. Vous pouvez retrouver toute l'équipe au 2... https://t.co/xTSgtcnAXF
17:26RT : Près de 200 personnes rassemblées devant la préfecture de la Corrèze à Tulle contre la DNR et son idéologie fasciste https://t.co/Iqlhb2T0N7
17:21RT : La PJ de et la police scientifique sont sur les lieux. Un corps a été retrouvé dans les décombres vers 12h… https://t.co/i5WRtcn5hB
17:20RT : Incendie rue de la Boucherie. Les sapeurs-pompiers sont mobilisés depuis 7h ce matin. https://t.co/cfMyUvLKZJ
16:03RT : Colère 19 bloque le quai Peri à Tulle https://t.co/8IzCMlRSkc
12:29Chamboulive : 19 février 1943 : premier parachutage allié en Corrèze -> https://t.co/FnfET0LCMJ
12:16Beyssenac : Pont de Lasveyras : hommage aux victimes en ce 74e anniversaire -> https://t.co/vilyZnkVLj
12:03Marcillac-la-Croisille : Renaud Andrieu veut faire de la flognarde un produit d’exception -> https://t.co/p7tL31bDiI
11:00Incendie rue de la Boucherie. Les sapeurs-pompiers sont mobilisés depuis 7h ce matin. https://t.co/cfMyUvLKZJ

Une unité mobile pour accompagner des adultes autistes

Dans le cadre de son programme de promotion de la santé, le centre hospitalier Jacques-Boutard a organisé une matinée de rencontre avec l’équipe mobile pour l’accompagnement d’adultes avec autisme (EMO). Cette rencontre s’est déroulée mardi, au niveau du hall d’entrée de l’établissement.  Marc Dexet, le coordinateur de l’équipe mobile a informé le public.
Qu’est ce que l’autisme? Selon la classification internationale des maladies de l’OMS, l’autisme est un trouble envahissant du développement qui affecte les fonctions cérébrales. Il n’est plus considéré comme une affection psychologique ni comme une maladie psychiatrique. L’autisme est un trouble sévère et précoce du développement de l’enfant apparaissant avant l’âge de 3 ans. Il est caractérisé par un isolement, une perturbation des interactions sociales, des troubles du langage, de la communication non verbale et des activités stéréotypées avec restriction des intérêts. Trois éléments cumulatifs caractérisent ainsi l’autisme : un trouble de la communication, une perturbation des relations sociales et des troubles du comportement. Contrairement à ce qui s’est passé, il y a vingt ans, où de nombreux autistes étaient placés en institutions, il existe désormais des solutions plus souples. En général, seuls les individus les plus gravement atteints vivent dans des institutions.
Il faut savoir qu’un enfant sur 150 naît autiste… (chiffre INSERM), et que trois garçons sont touchés pour une fille.
Un dépistage précoce est fondamental pour aboutir à un diagnostic précoce. Plus tôt l’autisme d’un enfant sera dépisté (il n’est pas nécessaire d’attendre le diagnostic), plus rapidement un accompagnement et une éducation adaptés pourront être mis en place, sachant que la plasticité cérébrale d’un enfant en bas âge optimisera leur efficacité.
De tels traitements ou interventions basés sur les thérapies éducatives et comportementales incluent des prises en charge en psychomotricité et/ou en orthophonie mais aussi l’apprentissage de l’imitation, du jeu et de l’autonomie.
Les enfants que l’on diagnostique entre 2 et 3 ans peuvent bénéficier d’une éducation spécifique et de rééducations appropriées à leur profil particulier permettant de leur apporter des repères qui les aideront à se structurer mais aussi de compenser en partie leurs déficiences ou encore de stimuler et développer leurs compétences et surtout de les faire progresser, parfois de manière considérable.
Autistes enfant
comme  adulte
Bon nombre d’entre nous sont stupéfaits d’entendre un adulte dire qu’il est autiste. L’attention se focalise encore bien souvent que sur les enfants, comme si l’autisme était une condition infantile. Mais, l’autisme ne disparaît pas en vieillissant. L’autisme fait partie intégrante de la neurologie d’un individu et ce, tout au long de sa vie. Des adultes reçoivent parfois un diagnostic qu’une fois à l’âge adulte, parfois à 20 ans, parfois à 40 ans et même plus tard au cours de leur vie. La plupart d’entre-eux mènent une vie sensiblement normale : scolarité, emploi, maison, couple, famille... Cependant la majorité d’entre-eux ont toujours ressenti être différents des autres avec plus ou moins de difficultés mais, ont réussi à se fondre à la société en utilisant multiples stratégies de compensation, d’adaptation, de jongleries mentales, aux profits de nombreux efforts insoupçonnés.
«L’objectif de cette équipe mobile c’est d’accompagner sur différents projets, à la fois sur l’emploi, le logement, les activités de loisirs, les activités sportives… c’est aussi intervenir auprès des personnes qui sont en établissement auprès des équipes qui les accompagnent sur les spécificités de l’autisme», explique Marc Dexet. Cette équipe intervient sur l’ensemble du département. Elle a été créée au mois de janvier 2017.
Vous pouvez obtenir de plus amples renseignements au 05.55.70.46.69.       Michaël Callet

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.