Fil info
18:54Châteauroux : «Qu’on nous redonne des bras !» -> https://t.co/lAulfkh4fd
18:52Indre : 128 bébés décédés à la Martinerie retrouvent un nom -> https://t.co/QlDqPdl95C
17:19 y sera sur le stand arvmc : Les américains à chateauroux 1951-1967 de Mascle https://t.co/WM7iND8iBY

Le château du Mas va être vendu

Le conseil municipal s’est réuni vendredi en fin d’après-midi à l’Hôtel de Ville. Plusieurs dossiers ont été étudiés lors de cette séance.

Affaires financières. Paul Marquet a constitué
pendant plus de 50 ans, une collection de porcelaines,
notamment dans le but de dresser un panorama historique. Au vu de l’intérêt d’un tel patrimoine, le conseil municipal a souhaité acquérir cette collection. Le montant de cet achat est de 145.000 €. Des demandes d’aides financières ont été effectuées pour cette opération, et devraient atteindre les 50%. Cette collection sera ensuite exposée au public.
Urbanisme. Dans le cadre du développement des services de santé du territoire, l’Association Limousine pour l’Utilisation du Rein à Domicile (ALURAD) souhaite implanter une unité d’hémodialyse pour offrir aux dialysés une structure de proximité. Cette structure devra être située aux abords des urgences du centre hospitalier. Ainsi trois parcelles à usage publique seront désaffectées, rue Charles-Denuelle et place de la République. Douze lits permanents y seront disponibles.
La Fondation John-Bost souhaite s’implanter sur le territoire communal. Elle souhaite acquérir le château du Mas. La surface totale s’élève à 3 ha 84 a 59 ca. Cette acquisition a pour objet la future implantation d’un centre destiné à l’hébergement de personnes en situation de handicap. Les élus ont autorisé cette cession pour un montant de 1.100.000 €. 80 personnes devraient travailler sur le site. Le chapiteau du Mas sera démonté, et une structure du même type sera installée entre la Gendarmerie et Villa Sport.
Lors de la séance du 18 mai dernier, le conseil municipal a donné son accord de principe pour l’implantation d’une centrale photovoltaïque par la société URBASOLAR. Le lieu choisi est l’ancien Centre d’Enfouissement Technique, situé au lieudit «Taillis des états». Le montant annuel de la redevance versée à la commune est de 20.000 € HT. Le bail est prévu pour une durée de 30 ans.
Lors des questions diverses, le maire a demandé à l’assemblée, si elle était d’accord pour qu’une étude sur une éventuelle implantation d’un crématorium soit lancée. Les élus ont donné leur aval sachant qu’il y a des besoins. Il y a un crématorium à Notre-Dame-de-Sanilhac (24), à Allassac (19) et au nord de Limoges.
Enfin une réflexion va être menée cette semaine au sein de la municipalité afin de décider si on va revenir à la semaine de quatre jours au sein des écoles, «concertation avec les maires de la Communauté de Communes puisqu’il s’agit aussi d’un problème de transport. Il semblerait que les maires soient plutôt favorables au retour à la semaine de 4 jours, donc on va voir avec les enseignants et les parents d’élèves…», explique le maire Daniel Boisserie.
Michaël Callet

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.