Fil info
09:46GM&S avec des propositions à l’Elysée... https://t.co/xJfsnbBEJ7
18:31RT : de grâce donnez nous le numéro SIRET de La Souterraine Industrie » cette société n’est pas inscrite au registre de commerce !

Trois jours avec Amnesty International

Comme chaque année, Amnesty International organise son expo-vente à l’espace Ferraud. Vendredi de 15 h à 19 h 30 et samedi et dimanche de 10 h à 18 h. Rencontre avec la présidente du groupe 82, Josette Brunet.
L’Echo: Rappelez-nous l’objet d’Amnesty International...
Josette Brunet: C’est une organisation non gouvernementale qui a été créée en 1961 pour défendre la liberté d’opinion et l’abolition de la torture et de la peine de mort. Depuis, le mandat s’est un peu élargi et nous défendons tous les Droits de l’Homme. Ca fait du travail!
L’Echo: C’est une organisation qui est présente dans de nombreux pays.  
J.B.: Oui, il y a des pays où il ne vaut mieux pas être d’Amnesty. Ca peut paraître un peu bizarre à nous qui sommes libres mais il y a des «amnestiens» partout.
L’Echo: Cette année, vous allez fêter les 40 ans de votre Prix Nobel de la Paix.
J.B.: Oui ca tombe de manière un peu fortuite, on n’y avait pas pensé. Le 10 octobre 1977, Amnesty a reçu le prix Nobel de la Paix pour son travail sur la protection des prisonniers d’opinions. Chez nous on a du mal à croire qu’on puisse être emprisonné, voire torturé… simplement pour avoir exprimé ses idées, ses opinions. Pourtant c’est le cas de nombreuses personnes à travers le monde.
L’Echo: Et c’est toujours le cas actuellement.
J.B.: Malheureusement oui, et nous avons un exemple très actuel, qui nous touche particulièrement parce qu’il est proche. Il se passe en Turquie, à quelques heures d’avion de chez nous. Il atteint des militants d’Amnesty. Le président et la directrice de la section Turque d’Amnesty sont en prison depuis le printemps. On les accuse faussement de délits mineurs qui relèvent du droit commun, mais on veut surtout se débarrasser d’eux, car les défenseurs des droits de l’Homme, ca embête un petit peu les dictateurs et certains gouvernements. Nous avons des nouvelles de cette directrice, elle s’appelle Idil Eser et de sa prison elle nous dit «J’ai fait le choix de travailler pour les Droits de l’Homme, j’en paie le prix, je n’ai pas peur. Ma détermination en est renforcée».
L’Echo: Votre actualité, c’est votre expo-vente qui va avoir lieu à l’espace Ferraud.
J.B.: Oui, il y aura une exposition avec des photos et des affiches d’Amnesty. On pourra s’informer, signer des pétitions. Vous pourrez même faire provision de cadeaux! Une multitude de choses seront vendues au profit de l’association. Des boissons et des pâtisseries seront offertes, vendredi de 15 h à 19 h 30 et samedi et dimanche de 10 h à 18 h.
Propos recueillis par Michaël Callet

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.