Fil info
22:14 La Corrèze s'incline devant son groupe préféré https://t.co/SHfLEErjCG
20:51 Trop de places assises vendues ce soir pour le concert aux Trois Provinces. Les organis… https://t.co/KMqLYwzL2K
20:46 . Trop de places assises vendues... Les organisateurs demandent à ce que les plus… https://t.co/tvs7v12Ers
20:01 Salle comble ce samedi soir à salle des Trois Provinces. 4000 personnes venues de toute… https://t.co/b2kedDQSTH
17:55Creuse : Le tabou du mal-être paysan | L'Echo https://t.co/Bjy7a3Guk5 via
13:00Région : Le chocolat, un produit courant et pourtant si méconnu | L'Echo https://t.co/yBddTy4LcE via

Des enchères pour la bonne cause

Samedi dernier lors du marché de producteurs d’automne, une vente aux enchères a eu lieu également.
Les pommes géantes de l’exposition estivale « La ville à croquer ! » ont ainsi été proposées à la vente au profit de projets médicaux ou de solidarité. La vente aux enchères a été menée par maître Nicolas Constanty. Avant de débuter la séance, le maire Daniel Boisserie s’est exprimé ainsi que plusieurs représentants des différentes associations, futures bénéficiaires de cette vente. On
retrouvait ainsi Pierre Lefebvre (Fondation John Bost), François Vincent (pneumologue au CHU Dupuytren), Marguerite Munoz (présidente du comité départemental de La Ligue contre le cancer) et Stéphane Lafitte (professeur de cardiologie et spécialiste en technologies numériques pour l'enseignement). Ce dernier est à l'origine du projet Bizi, la première plateforme universelle de développement et de renforcement de l'entraide au sein de la société pour lutter contre l'exclusion, la perte d'autonomie et la solitude des plus fragiles. Rappelons que Saint-Yrieix fait partie des trois villes pilotes de ce projet. Onze des douze pommes ont été mises aux enchères, la ville ayant réservé la dernière. Les prix de vente se sont échelonnés de 500 € à 3.500 €.