Fil info
11:16Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin | L'Echo https://t.co/joLKFrfoJ8 via
09:17Une décision injustifiable: Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin | L'Echo https://t.co/ekGgykBrxD via
08:54Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin | L'Echo https://t.co/ghdsvDC6Tt via
07:46# # - -Vienne : Nedde sera «celtico-médiévale» -> https://t.co/WMwJlmqIH0
07:42# # - -Vienne : Retour sur la pensée humaniste et universelle de Senghor -> https://t.co/zmawqv9U5Q
07:40# # - -Vienne : Partir l’esprit tranquille -> https://t.co/3475kHcz6g
07:33Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin -> https://t.co/oFWpqHR6sj
07:31Région : Valadon & Cie s'exposent au musée de la mine de Bessines (87) -> https://t.co/d282WqU23U
06:53 😍😍😍💐💐💐💐
23:06Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère | L'Echo https://t.co/aX0tB76gNW via
21:21Brive-la-Gaillarde : Le bloc rejette le projet... en bloc -> https://t.co/SzmW4iPo7T
21:10 L'irrigation est elle interdite en Corrèze
19:02 Maire de Paris? Y'a pas à dire, ça donne envie...
19:01Châteauroux : Allez, roulez petits bolides ! -> https://t.co/2dHnPTbrQ8
18:58RT : La Région soutient l'inscription au patrimoine mondial de l'humanité du désigné… https://t.co/Hp2ua6fpHg
18:58RT : Le Sud-Africain Johnny Clegg est mort d’un cancer, à l’âge de 66 ans. Sa chanson “Asimbonanga”, dédiée à Nelson Man… https://t.co/6ThFYSAv6M
18:58Indre : Du répit pour les blaireaux -> https://t.co/7FeBmZzO2y
18:53Indre : Le Berry, une terre de woofing ? -> https://t.co/i0EmKT52sV
18:53RT : "Fils de pute", “abrutis”, "je le tiens par les couilles", "c'est pour ça qu'on l'a fait entrer au gouvernement".… https://t.co/LLZTCyK06X
18:53RT : Retraites : Communiqué de FO : FO rejette une réforme paramétrique permanente https://t.co/cZCUyMS6U2 via
18:52RT : Dans les propos attribués à par , il est indiqué que je serais d'accord avec lui. C'est inexact.… https://t.co/qmUWFD7WmY
18:51RT : Castaner vient de médailler : -G. Chassaing, qui a chargé la fête de la musique à Nantes -B. Félix, lié à la mort d… https://t.co/lZuWINzRcb
18:50RT : l'Humanité du jeudi 18 juillet 2019 sur votre écran d'ordinateur avec la boutique de l'https://t.co/t9CSG7KjHthttps://t.co/NbyXL3pmm9
17:45Dordogne : Un marché incontournable -> https://t.co/ctO07OkjJ6
17:21Dordogne : Les salariés de la SOCAT inquiets pour leur avenir -> https://t.co/8qDX1hDvVM
17:02Sarlat-la-Canéda : Opération Sentinelle : pour sécuriser les zones sensibles -> https://t.co/TvDDArNG70
16:51RT : Nous sommes prêts à repartir ! Retraite, aide juridictionnelle, réforme de la carte judiciaire... Nous ne lâcherons… https://t.co/0mbJzLpr42
16:03Valençay : Deux employés de la commune honorés -> https://t.co/3S7bVzJbPe
14:56France : Annulation du concert de Thérapie Taxie -> https://t.co/8WXPQYMDvC
14:02Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère | L'Echo https://t.co/PvYtoHT5US via
13:43Corrèze : Ressource en eau : l'alerte est activée sur 142 communes -> https://t.co/82uY2Az9PB
13:18Corrèze : Erró et Argentat, une histoire de toile -> https://t.co/abQ6G1kuTm
12:55Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère | L'Echo https://t.co/HC6TQwVFxL via

La proximité, pas la rentabilité !

Protestation contre la fermeture programmée de la poste les après-midi

Emmanuel Macron l’a affirmé dans son discours du 20 mai dernier : il ne veut «pas être l’otage de services comptables. Ces derniers temps on a réduit des services publics, c’était une erreur». Et Nadine Dufaud, la maire de Sainte-Feyre, n’a pas manqué de le rappeler samedi matin devant la Poste de sa commune, où elle avait invité la population à un rassemblement pour protester contre la fermeture du lieu tous les après-midis programmée par la direction régionale du groupe au 1er octobre...
Elle n’a pas l’habitude, pourtant, Nadine Dufaud, d’organiser des manifestations. Mais là, devant «l’inacceptable», le conseil municipal a décidé de réagir et de se mobiliser : «C’est une partie des services de proximité qui disparaîtrait». Pourtant, le dynamisme de la commune n’est plus à prouver, en témoignent les commerces qui font vivre le centre, avec l’ouverture dans quinze jours d’un café, l’installation récente d’un médecin, et le projet d’espace de convivialité qui se construit...
«On a eu un entretien avec la Direction régionale de La Poste, ils ont dit qu’ils allaient fermer les après-midi sous prétexte de rentabilité», explique Nadine Dufaud. Elle déplore que le conseil municipal n’ait qu’un rôle d’observateur à donner, et ne puisse participer à la décision. «Mais si on fait tout ça, il y aura quelque chose, il y a de l’espoir», sourit-elle.
Actuellement ouverte de 9 à 12 heures puis de 14h à 16h30 quatre jours par semaine, la Poste de Sainte-Feyre va perdre dix heures d’ouverture... En contrepartie, la direction de la Poste propose quatre heures d’ouverture supplémentaire, de 12 à 13 heures. «Ces quatre heures en plus sont mal placées, les gens qui rentrent à Sainte-Feyre le midi le font pour déjeuner. Nous on préfère l’après-midi, même si ce n’est qu’une heure, mais dans ce cas de 16 à 17 heures». Pour la direction, il n’en est pas question, bien entendu...
«C’est malheureux quand on en arrive là, le service public est baffoué», s’indigne Marc Perigaud, représentant CGT FAPT, venu en soutien pour «arrêter l’hémorragie sur la Creuse. J’appelle ça de l’assassinat de bureau. On demande à ce qu’il y ait assez de personnel pour ouvrir les bureaux suivant les besoins de la population».
La population, justement, veut continuer de profiter des services de La Poste, l’après-midi, à commencer par la mairie, qui ne compte pas changer les horaires de ses agents qui postent le courrier l’après-midi... Ou encore Simone Dubanet, l’ancienne institutrice, retraitée, qui a parlé au nom des personnes âgées : «La poste, on y va souvent l’après-midi, car le matin on a des soins. Si c’est fermé, on sera obligé d’aller à Guéret, mais comment ? On parle beaucoup d’écologie, mais là c’est aberrant ! Avec les fonds de sa banque, La Poste peut bien payer le courrier !»
Autre habitante de Sainte-Feyre, Isabelle Penicaud, par ailleurs conseillère départementale, qui a présenté la veille en séance plénière du Département une motion pour la poste de Sainte-Feyre (voir page 15), qui ne comprend pas le sens de cette réduction d’horaire qui va à l’encontre des initiatives du territoire qui voient le jour en parallèle.
Car la fermeture de la Poste de Sainte-Feyre les après-midis touchera les Saint-Feyrois, mais aussi une grande partie de la population des communes environnantes, tout un bassin de vie impacté... Comme d’autres sur le département le sont, a rappelé Daniel Gallerand, ancien adjoint au maire et syndicaliste CGT : à Ajain, des horaires sont supprimés, et une demande d’accueillir la poste à la mairie formulée par la direction. Le bureau de Poste du Leclerc à Guéret a disparu, et les problèmes de distribution sont légions ici et là. Claude Guerrier, maire de Saint-Sulpice-le-Guérétois, a fait le parallèle avec sa commune, où il va aussi perdre des heures d’ouverture.
Daniel Gallerand a évoqué le collectif de défense et de développement des services publics, en cours de réanimation, tandis que Claude Ameaume enjoignait Sainte-Feyre à créer son propre comité de défense, comme à Saint-Vaury. Le problème ? La Poste n’est plus un service public, mais une société anonyme, quand bien même l’état en reste l’actionnaire majoritaire...

Quand les chiffres s’affrontent
C’est sous un prétexte de rentabilité que la direction de La Poste a décidé de supprimer les heures d’ouverture les après-midi... Une logique de chiffre à laquelle Nadine Dufaud en oppose une autre : «Il y a trois ans, ils ont supprimé le mercredi, soit un peu plus de 11% du temps d’ouverture... là ils nous disent que la baisse de fréquentation est de 13%, pour moi c’est justement dû à cette fermeture», argue-t-elle.
Et de brandir la moyenne de 66 personnes qui poussent la porte de La Poste de Sainte-Feyre chaque jour, les 9.000 véhicules qui traversent la commune, les 200 écoliers et plus de 2.000 habitants... La Poste veut des chiffres, elle va en avoir, pour prouver que «le seul critère de rentabilité ne doit pas être déterminant».
Nadine Dufaud écrira donc à la Direction régionale de La Poste, en y joignant la pétition maintes fois signée qui circule depuis deux semaines, ainsi qu’à la préfecture, pour alerter sur la situation.

Max 90 Premium SE