Fil info
23:32France : Can Dündar : « Erdogan est prêt à tout pour ne pas perdre » -> https://t.co/EEORIcrfka
23:26France : Edouard Philippe sur la Route de la soie en Chine -> https://t.co/7spX09AqNQ
23:23International : Grèce : le prix douloureux de la souveraineté financière -> https://t.co/73XW1JHN9k
22:07Egletons : La nature s'expose dans la ville -> https://t.co/3ZT1hVTlqO
22:02Corrèze : Laura Flessel en Corrèze : une visite équilibrée entre haut niveau et sport pour tous -> https://t.co/0HUWcBH5R0
21:06Rugby : Brûler d’une possible fièvre -> https://t.co/R83zYYChkr
21:03Football : La France en apnée mais c'est elle qui respire le mieux -> https://t.co/uHpY6CNAcq
20:23Périgueux : Majorité : la fracture est consommée -> https://t.co/vy3bfdUrfU
19:49Région : Meurtre de l’avenue Berthelot : le suspect mis en détention -> https://t.co/iN5wfivmFG
19:48Périgueux : Éclaircissements sur l’affaire des coups de feu -> https://t.co/8ySSgkwF72
19:10RT : En déplacement en , la ministre des Sports a remis l’insigne d’Officier de la Légion d’… https://t.co/UnHrtzejJa
18:34Elus, membres des chambres consulaires, chefs d’entreprise... les participants aux groupes de travail dans le cadre… https://t.co/m2p24nexd4
17:55C’est au cœur de la campagne, dans le village de Ventenat sur la commune de Trois-Fonds, qu’un duo à la ville comme… https://t.co/5WEWnvKFY4
17:45 -Vienne - : Combien sans solution pour la rentrée prochaine ? -> https://t.co/CrvOPulfFB
17:32Bergerac : la détermination des cheminots s’affiche en gare -> https://t.co/ZI42kOAyS8
17:28Bergerac : Amiante : près de 3 000 signatures remises au PDG d’Eurenco -> https://t.co/ccmyEHeYy9
16:56 Bonjour, cet article ne vous convient peut-être pas, mais il… https://t.co/7qUDTxQlyb
16:50RT : Rassemblement devant le tribunal administratif de Limoges 21/06 https://t.co/BqBpVUMI1A
16:50RT : France : SNCF : la justice donne raison aux cheminots -> https://t.co/9RtzCzYkro
16:50RT : Le conseil départemental de Creuse, opposé à la limitation à 80 km/h sur les routes secondaires qui doit entrer en… https://t.co/ArIbphHJCh
16:50RT : Comme dans plusieurs départements, le site Enedis d'aubusson est bloqué. Les salariés veulent alerter la population… https://t.co/s0trSYH6Vb
16:36Saint-Astier : Les rugbymen de l’USAN en Italie pour une cause noble -> https://t.co/gE20c68a1c
16:32Périgueux : Le comité féminin en campagne à Terre en fête -> https://t.co/3OgwUY73bR
16:31Sarlat-la-Canéda : Un travail très valorisant pour les élèves de Segpa -> https://t.co/lOMAl7XUIM
15:44Condat-sur-Vézère : Tous en soutien aux cheminots -> https://t.co/PvkmrQlJNJ
11:47Salon du livre Plumes en Berry diamanche 24 juin avec https://t.co/fZzkyQzwep https://t.co/jSaCtf9fkx

Dispositif de formation efficient dans le domaine de la santé

Institut de Formation d’aides-soignantes

C’est en janvier 1984, grâce à Louis Delmon maire et conseiller général de Sarlat que l’école d’aides-soignantes du ch de Sarlat est créée pour palier le déficit considérable de postes. Depuis 33 ans elle a vu passer en son sein de très nombreux élèves aides-soignants. Si à son ouverture elle en accueillait 15, puis 25 en 2002, depuis septembre 2008  « compte tenu des besoins locaux, des ouvertures d’ehpad, de ssiad, d’unités  de vie Alzheimer… », le nombre d’élèves a été porté à 30. Cet Institut de formation dirigé par Cassan Gérarda (depuis 1984), accueille à la fois les élèves en formation initiale et les élèves en parcours partiels.
C’est sous la conduite de sa directrice, en présence de Christine Michel cadre formatrice et de M. Laure Lévêque aide-soignante asg, que la presse a pu visiter
l’établissement situé depuis 2000 dans une ancienne aile de l’hôpital psychiatrique. Les locaux sont partagés avec le service de formation continue du ch de Sarlat, ils se répartissent en quatre salles de cours, une salle informatique multimédia, deux chambres « comme à l’hôpital » de travaux pratiques. La formation accessible sans aucun diplôme se déroule de fin août à début juillet sur 41 semaines soit 1 435 heures d’enseignement  théorique et clinique en milieu hospitalier et extra-hospitalier. Les demandes d’inscriptions pour la rentrée 2018 se font jusqu’au 5 janvier « à partir de 17 ans on peut postuler, il n’y a pas de limite d’âge et malheureusement on refuse du monde ». Les épreuves de sélection sont différentes selon les cursus choisis (complet ou partiel) et le niveau d’étude. Et s’il y a un taux de réussite élevé pour l’obtention du diplôme d’Etat « tout le monde ne l’a pas, il faut valider huit modules », précise la directrice. Outre cette formation initiale, l’ifas assure des actions de formation dans le cadre de la formation continue.
L’équipe pédagogique se compose de la directrice titulaire d’un du de psycho gérontologie, de deux formatrices avec des expériences professionnelles différentes mais complémentaires, d’une assistante de formation, l’équipe est complétée d’intervenants externes, spécialistes dans différents domaines. Le conseil régional Nouvelle-Aquitaine participe au financement de la formation. Le métier d’aides-soignants  « a un rôle fondamental dans l’accompagnement des personnes de la vie quotidienne » explique M. Laure Lévêque « il veille au confort de la personne, c’est un métier où la relation prédomine, il s’exerce sous la responsabilité de l’infirmier ou infirmière ». Et en règle général comme la demande est importante « l’aide-soignant trouve vite un emploi à la sortie de la formation, depuis cinq ans 65 % travaillent dans le secteur sarladais. Il faut avoir la vocation » reconnaissent les deux jeunes filles qui suivent la formation, Sophie et Harmonie toutes deux titulaires d’un Bac professionnel  « l’important c’est le relationnel et le travail d’équipe avec les infirmiers, on est beaucoup dans l’échange et dans l’intimité de la personne. Et c’est un métier très féminisé il n’y avait que trois hommes sur la trentaine d’élèves » et il ne faut pas croire que cela est réservé qu’aux jeunes « nous avions des adultes de 46 ans, quelques uns en reconversion, il existe d’ailleurs un partenariat avec Pôle emploi pour la prise en charge de certains cursus ». L’ifas du Pouget est rattaché à la direction du centre hospitalier de Sarlat. Contact au 05 53 31 76 21, 05 53 31 76 22 ; www.ch-sarlat.fr
P. Pautiers

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.