Fil info
11:21RT : samedi, les portes de la mairie seront ouvertes afin de recueillir les doléances des citoyens dans le cadre… https://t.co/l8hDVb1XtL
11:19 samedi, les portes de la mairie seront ouvertes afin de recueillir les doléances des citoyens dans le cadre… https://t.co/l8hDVb1XtL
09:42 municipal # - : Le budget au menu du conseil municipal -> https://t.co/uXpp5REBJs
09:40 - -Vienne : La gronde des avocats ne faiblit pas -> https://t.co/zuQybNTTMu
09:37 jaunes - -Vienne : Pugilat entre Gilets jaunes -> https://t.co/wdSoZ3IEon
09:34Région : A qui appartient «La Joconde des Ferrari ?» -> https://t.co/lKIiTbKgch
08:08RT : Les aides publiques aux entreprises privées, c’est 200 milliards d’euros ! Les grands groupes encaissent ces sommes… https://t.co/HNYWv1ZlJv
18:56RT : Dans 15 minutes, ne manquez pas le Conseil municipal en direct sur notre site Internet et réagissez avec le hashtag… https://t.co/ybFkGDAujo
18:54La , les 87 et la chambre d' de la annoncent dans un communiqué que le… https://t.co/kJ4X1FeHVN
18:37Châteauroux : L’Uzine publie 17 histoires dans sa première revue BD -> https://t.co/at9kt6KWSM
18:36 ça c'est du grand débat, à lire les commentaires on sait tout de suite où on est... enfin pourvu qu'o… https://t.co/EPFAjdKRxm
18:33RT : Henri Sterdyniak : « Augmenter le Smic ne détruit pas d’emplois » https://t.co/huThWpwUAw
18:25Dordogne : « Ils veulent une justice rendue plus vite et moins chère » -> https://t.co/XIOKKKDyjw
18:24RT : 🔴Nous allons apprendre ce soir la définition de «CONNARD»:⤵️ Une désignation de quelqu'un qui se comporte de faço… https://t.co/2BLVbo3Fyw
18:23RT : Issoudun : les Gilets jaunes bloquent l'usine Vuitton. https://t.co/NDEVXjmH6m
18:21RT : "De Led et de Feu" par Vincent Mézières vendredi à partir de 18h Place Saint-Pierre https://t.co/YCYfkJvY8y
18:16RT : Profitez jusqu'au 5 janvier de la patinoire en plein air (entrée gratuite) ! Plus d'infos 👉… https://t.co/TIH8mMkSnX
17:58Elévation au niveau « Urgence attentat » du plan VIGIPIRATE Suite aux dramatiques évènements qui se sont déroulés… https://t.co/PqxNCmTdKx
17:11Périgueux : Un discours ravageur -> https://t.co/CmzeOyx9Sg
16:44RT : En début d’après-midi, les ont été engagés pour une intervention commune de Trélissac, ldt la Feuillera… https://t.co/2A1JHaaTyt
16:39Sarlat-la-Canéda : C’est parti jusqu’au 31 décembre -> https://t.co/BRTxW9T1gz
16:22RT : Fraternité, fraternité avec nos concitoyens : ce mot de notre devise républicaine prend tout son sens cette nuit, a… https://t.co/jtufgfVetx
16:22RT : Emploi : en Corrèze, festival et lieu de création théâtrale dirigé par un collectif d'artistes situé à Tu… https://t.co/Jn0mFvYHVv
16:20Posture vigipirate : urgence attentat. Renforcement de la sécurité en Haute-Vienne. Lire communiqué du préfet https://t.co/sadCBwI1Rw
16:19Le maire de Limoges a adressé un courrier de soutien au maire de Strasbourg. A lire https://t.co/MTeItTaYav
15:59Chancelade : Une série de chantiers pour achever le mandat -> https://t.co/SjZXlH4u5e
14:08Bergerac : Gilet jaune, Tomy a débuté une grève de la faim -> https://t.co/CCB7bI5Nxs
13:21Bergerac : Le président n’a convaincu aucun gilet bergeracois -> https://t.co/k6fvRPU9by
12:55Déni, traitement et problèmes des sérologies : tous les sujets balayés lors de la conférence du Pr Perronne en… https://t.co/TzznHJoajt

Dispositif de formation efficient dans le domaine de la santé

Institut de Formation d’aides-soignantes

C’est en janvier 1984, grâce à Louis Delmon maire et conseiller général de Sarlat que l’école d’aides-soignantes du ch de Sarlat est créée pour palier le déficit considérable de postes. Depuis 33 ans elle a vu passer en son sein de très nombreux élèves aides-soignants. Si à son ouverture elle en accueillait 15, puis 25 en 2002, depuis septembre 2008  « compte tenu des besoins locaux, des ouvertures d’ehpad, de ssiad, d’unités  de vie Alzheimer… », le nombre d’élèves a été porté à 30. Cet Institut de formation dirigé par Cassan Gérarda (depuis 1984), accueille à la fois les élèves en formation initiale et les élèves en parcours partiels.
C’est sous la conduite de sa directrice, en présence de Christine Michel cadre formatrice et de M. Laure Lévêque aide-soignante asg, que la presse a pu visiter
l’établissement situé depuis 2000 dans une ancienne aile de l’hôpital psychiatrique. Les locaux sont partagés avec le service de formation continue du ch de Sarlat, ils se répartissent en quatre salles de cours, une salle informatique multimédia, deux chambres « comme à l’hôpital » de travaux pratiques. La formation accessible sans aucun diplôme se déroule de fin août à début juillet sur 41 semaines soit 1 435 heures d’enseignement  théorique et clinique en milieu hospitalier et extra-hospitalier. Les demandes d’inscriptions pour la rentrée 2018 se font jusqu’au 5 janvier « à partir de 17 ans on peut postuler, il n’y a pas de limite d’âge et malheureusement on refuse du monde ». Les épreuves de sélection sont différentes selon les cursus choisis (complet ou partiel) et le niveau d’étude. Et s’il y a un taux de réussite élevé pour l’obtention du diplôme d’Etat « tout le monde ne l’a pas, il faut valider huit modules », précise la directrice. Outre cette formation initiale, l’ifas assure des actions de formation dans le cadre de la formation continue.
L’équipe pédagogique se compose de la directrice titulaire d’un du de psycho gérontologie, de deux formatrices avec des expériences professionnelles différentes mais complémentaires, d’une assistante de formation, l’équipe est complétée d’intervenants externes, spécialistes dans différents domaines. Le conseil régional Nouvelle-Aquitaine participe au financement de la formation. Le métier d’aides-soignants  « a un rôle fondamental dans l’accompagnement des personnes de la vie quotidienne » explique M. Laure Lévêque « il veille au confort de la personne, c’est un métier où la relation prédomine, il s’exerce sous la responsabilité de l’infirmier ou infirmière ». Et en règle général comme la demande est importante « l’aide-soignant trouve vite un emploi à la sortie de la formation, depuis cinq ans 65 % travaillent dans le secteur sarladais. Il faut avoir la vocation » reconnaissent les deux jeunes filles qui suivent la formation, Sophie et Harmonie toutes deux titulaires d’un Bac professionnel  « l’important c’est le relationnel et le travail d’équipe avec les infirmiers, on est beaucoup dans l’échange et dans l’intimité de la personne. Et c’est un métier très féminisé il n’y avait que trois hommes sur la trentaine d’élèves » et il ne faut pas croire que cela est réservé qu’aux jeunes « nous avions des adultes de 46 ans, quelques uns en reconversion, il existe d’ailleurs un partenariat avec Pôle emploi pour la prise en charge de certains cursus ». L’ifas du Pouget est rattaché à la direction du centre hospitalier de Sarlat. Contact au 05 53 31 76 21, 05 53 31 76 22 ; www.ch-sarlat.fr
P. Pautiers