Fil info
10:40RT : Région : Steva (Bessines): un sursis de six mois -> https://t.co/62pluIWoEb
10:35Région : Steva (Bessines): un sursis de six mois -> https://t.co/62pluIWoEb
06:44Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
19:23 Malheureusement l'homme s'est donné la mort avant l'intervention du raid
19:19 Il serait plus judicieux de rénover le quartier de la Madeleine à l’entrée de la ville et le centre-… https://t.co/qT82OJMtZw
18:54RT : L’« Aquarius » dégradé de son pavillon ou le naufrage de l’Europe https://t.co/HBqLvFDWGq via Le Monde
18:54RT : Un homme serait retranché avenue Bordier à . La rue est actuellement bloquée par les forces de l'ord… https://t.co/jnyavHy1Vv
18:36Périgueux : Ils rament avec conviction -> https://t.co/0aRC1dJe0N
18:12Diors : L’art de faire bonne impression -> https://t.co/bp78YPKz9a
18:09Indre : Un nouveau service pour épauler les urgences le soir -> https://t.co/tqu7Xr37bA
18:08La Châtre : 35 personnes ont participé à la dernière balade gourmande -> https://t.co/Ux7Ls5WEfL
18:07Argenton-sur-Creuse : Week-end festif pour l’UCIA en lieu et place de la foire-expo -> https://t.co/4771lLJqyw
17:23Sarlat-la-Canéda : Le pastoralisme à l’honneur -> https://t.co/fgtAFKnxkR
16:56RT : Comment peut-on tenir de tels propos homophobes en 2018 ? Et cet homme n’a même pas le courage de les assumer ! Mer… https://t.co/YDdvbXE3DO
16:56RT : 📢 RAPPEL: Les Etats Généraux des Travaux Publics de la Haute-Vienne se déroulent ce vendredi 28 septembre à l'ENSI-… https://t.co/zEA6M4RLPo
16:56RT : - Le coup d'envoi de la 35ème édition des sera donné le 26 septembre. Retrouvez le… https://t.co/xSRRPkn070
16:54RT : Le 4 octobre, la organise la à Poitiers, Limoges et Bordeaux : conférences, rec… https://t.co/7lfWqmKEsn
16:51RT : Une escouade du RAID est disposée en haut de l'avenue Bordier, sur le chemin des Amoureux à . Elle prête mai… https://t.co/0jYaLj3AG3
16:48 Un homme serait retranché avenue Bordier à . La rue est actuellement bloquée par les forces de l'ord… https://t.co/jnyavHy1Vv
15:58RT : JC Satàn + Noyades + Weird Omen - CCM John Lennon (Limoges) https://t.co/59KLiZ8XNY
15:56RT : Virades de l’Espoir : le CRCM du seront à le 30 septembre prochain.👉… https://t.co/tlOYXhNavF
14:40RT : Creuse : Aller de l'avant, toujours | L'Echo https://t.co/vCc23IFQru via
14:40RT : Région : Avenir de L'Echo: la mobilisation, c’est maintenant -> https://t.co/8JErVfm83S
14:36RT : Merveilleux portrait de Monique et Michel Pinçon-Charlot. Des idées qui donnent de la force pour mener le combat d… https://t.co/JpqqdtqPPs
14:36RT : Région : Avenir de L'Echo: la mobilisation, c’est maintenant -> https://t.co/8JErVfm83S
14:35RT : 25ème Salon Régional de l'Association Artistique de la Poste et Orange Limousin du 27 septembre au 7 octobre au Pav… https://t.co/8kU6SD1xsS
14:34RT : le Mag bonus vidéo | L’entretien et l’amélioration du réseau routier est l’une des priorités du Départ… https://t.co/XVjaW6bX5T
14:34RT : Creuse : Aller de l'avant, toujours | L'Echo https://t.co/vCc23IFQru via
14:33RT : | La à , c'est ce vendredi ! Consultez le communiqué de sur notre s… https://t.co/hzt2oXojIC
13:31Région : Avenir de L'Echo: la mobilisation, c’est maintenant -> https://t.co/8JErVfm83S
12:00 | La à , c'est ce vendredi ! Consultez le communiqué de sur notre s… https://t.co/hzt2oXojIC

La question du maintien du site Rougié à Sarlat se pose

En réaction à l’annonce d’un vaste plan social au sein du groupe Euralis d’ici 2019, les salariés de l’usine Rougié de Sarlat, qui serait fortement impactée, se sont mis en grève hier. 89 postes seraient finalement supprimés.
La réaction des salariés de l’usine de Sarlat ne s’est pas fait attendre puisque au lendemain de l’annonce par la direction du groupe Euralis de la suppression de 313 postes sur le Pôle alimentaire, dont 95 sur Sarlat (lire L’Echo de mercredi), ils ont débrayé hier pendant plusieurs heures.
Et comme par hasard alors que la section CGT, seul syndicat de l’usine, s’apprêtait à faire une conférence de presse avec le personnel, le directeur du site Loïc Ménager demandait aux salariés d’assister à une réunion de communication.
« C’est du vent », tempêtaient ceux qui y avaient assisté. « Il ne nous a rien appris. D’après lui, ce n’est qu’un projet. Il faut attendre le 19 janvier, date du début de l’information et de la consultation des représentants du personnel, pour que cela soit finalisé ».
89 postes supprimés
Interrogé, le directeur n’a pas voulu commenter la décision d’Euralis. Mais, selon Nicolas Magnanou le représentant du personnel, ce plan vise bien à supprimer des emplois à Sarlat. « Il y en aurait 95, mais avec des créations de postes et des mutations on tomberait, à 89 licenciements ». Ce que l’on sait c’est que les ADV export Rougié (administration des ventes) resteraient à Sarlat et que les ADV France partiraient sur le site des Herbiers, soit sept personnes.
Un maintien intéressé
La CGT a alors posé cette question essentielle : « pourquoi va-t-il rester 60 postes à Sarlat sur un site aussi grand ? ». Selon Nicolas Magnanou, tout simplement « parce que la direction de Pau a encore besoin du tampon des douanes, de l’agrément Rougié Sarlat, auprès des clients étrangers. Mais jusqu’à quand ? Le site de Sarlat n’est pas viable pour   si peu de personnes ? ».
Et de rappeler qu’il y a trois ans, le site avait déjà perdu 50 salariés, d’où la forte inquiétude qui pèse sur le devenir  de ce site historique créé par Jean Rougié. « C’est une catastrophe pour nous, mais aussi pour l’économie du Sarladais qui souffre déjà beaucoup. Je ne vois pas où pourraient se faire d’éventuelles reconversions ».
Un avertissement
C’est en tout cas un coup de massue qui est tombé sur la tête des salariés au lendemain des fêtes de fin d’année, ils ne s’attendaient pas à une telle vague de licenciements, même si en juillet dernier « ça se tramait » et que le nouveau directeur se plaignait à l’époque
« d’être assimilé au bourreau qui allait faire tomber les têtes et faire le sale boulot ».
Hier, la secrétaire départementale de la CGT Corinne Rey était sur place pour dire au personnel « d’être solitaire », que « rien n’était inéluctable », et qu’il « fallait s’en sortir collectivement».
Nouveau débrayage
Didier Bourdet, le secrétaire de l’UL CGT rappelait les efforts faits par le passé par les salariés. « C’est inadmissible ce qui se passe ici. Il faut faire barrage à ce plan, sinon c’est la mort du site ». Et d’insister lourdement : « la seule lutte perdue c’est celle que l’on ne mène pas… » Les salariés comptaient bien se faire entendre avant et après le lancement de toute procédure  et dès aujourd’hui où un autre débrayage sur le site est prévu à 13 heures.
P. Pautiers

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.