Fil info
20:58Victoire d'aubusson aux tirs au but 4 à 3 !
20:45Séance de tirs au but entre Aubusson et Gouzon.
20:04Égalisation de Gouzon 1 à 1 par Gokhan Poyraz. Direction les prolongations.
18:40La finale hommes a débuté à 18h. Aubusson mène 1 à 0 grâce à Jeremy Nury.
17:32En direct de Felletin pour les finales de la Coupe de la creuse. Chez les féminines, La souterraine s'incline après… https://t.co/jcxNTx1DZG

La question du maintien du site Rougié à Sarlat se pose

En réaction à l’annonce d’un vaste plan social au sein du groupe Euralis d’ici 2019, les salariés de l’usine Rougié de Sarlat, qui serait fortement impactée, se sont mis en grève hier. 89 postes seraient finalement supprimés.
La réaction des salariés de l’usine de Sarlat ne s’est pas fait attendre puisque au lendemain de l’annonce par la direction du groupe Euralis de la suppression de 313 postes sur le Pôle alimentaire, dont 95 sur Sarlat (lire L’Echo de mercredi), ils ont débrayé hier pendant plusieurs heures.
Et comme par hasard alors que la section CGT, seul syndicat de l’usine, s’apprêtait à faire une conférence de presse avec le personnel, le directeur du site Loïc Ménager demandait aux salariés d’assister à une réunion de communication.
« C’est du vent », tempêtaient ceux qui y avaient assisté. « Il ne nous a rien appris. D’après lui, ce n’est qu’un projet. Il faut attendre le 19 janvier, date du début de l’information et de la consultation des représentants du personnel, pour que cela soit finalisé ».
89 postes supprimés
Interrogé, le directeur n’a pas voulu commenter la décision d’Euralis. Mais, selon Nicolas Magnanou le représentant du personnel, ce plan vise bien à supprimer des emplois à Sarlat. « Il y en aurait 95, mais avec des créations de postes et des mutations on tomberait, à 89 licenciements ». Ce que l’on sait c’est que les ADV export Rougié (administration des ventes) resteraient à Sarlat et que les ADV France partiraient sur le site des Herbiers, soit sept personnes.
Un maintien intéressé
La CGT a alors posé cette question essentielle : « pourquoi va-t-il rester 60 postes à Sarlat sur un site aussi grand ? ». Selon Nicolas Magnanou, tout simplement « parce que la direction de Pau a encore besoin du tampon des douanes, de l’agrément Rougié Sarlat, auprès des clients étrangers. Mais jusqu’à quand ? Le site de Sarlat n’est pas viable pour   si peu de personnes ? ».
Et de rappeler qu’il y a trois ans, le site avait déjà perdu 50 salariés, d’où la forte inquiétude qui pèse sur le devenir  de ce site historique créé par Jean Rougié. « C’est une catastrophe pour nous, mais aussi pour l’économie du Sarladais qui souffre déjà beaucoup. Je ne vois pas où pourraient se faire d’éventuelles reconversions ».
Un avertissement
C’est en tout cas un coup de massue qui est tombé sur la tête des salariés au lendemain des fêtes de fin d’année, ils ne s’attendaient pas à une telle vague de licenciements, même si en juillet dernier « ça se tramait » et que le nouveau directeur se plaignait à l’époque
« d’être assimilé au bourreau qui allait faire tomber les têtes et faire le sale boulot ».
Hier, la secrétaire départementale de la CGT Corinne Rey était sur place pour dire au personnel « d’être solitaire », que « rien n’était inéluctable », et qu’il « fallait s’en sortir collectivement».
Nouveau débrayage
Didier Bourdet, le secrétaire de l’UL CGT rappelait les efforts faits par le passé par les salariés. « C’est inadmissible ce qui se passe ici. Il faut faire barrage à ce plan, sinon c’est la mort du site ». Et d’insister lourdement : « la seule lutte perdue c’est celle que l’on ne mène pas… » Les salariés comptaient bien se faire entendre avant et après le lancement de toute procédure  et dès aujourd’hui où un autre débrayage sur le site est prévu à 13 heures.
P. Pautiers

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.