Fil info
00:21Corrèze : La sculpture s'installe en pleine nature jusqu'au 23 juillet | L'Echo https://t.co/gvkVOiQeFE via
23:38France : Les syndicats agricoles réunis par Macron -> https://t.co/L3fgBJztod
23:36International : Israël : la Knesset vote le racisme d’État -> https://t.co/IBnged6nWB
23:34Région : Une certaine vision du service public -> https://t.co/SBSJItKgUW
21:05Cyclisme : Geraint Thomas gagne au sprint à l'Alpe d'Huez -> https://t.co/IdsdrsVO8t
20:50Périgueux : Table rase sur les services publics | L'Echo https://t.co/lTpdUYjk5T via
20:39Corrèze : La sculpture s'installe en pleine nature jusqu'au 23 juillet -> https://t.co/1RYpAAYfyE
18:58Châteauroux : [intégral] L’alphabet façon Ghe2toBlaster -> https://t.co/fO7oDLMchp
18:55Périgueux : Table rase sur les services publics -> https://t.co/aqdzO3YvCY
18:54Indre : Les Familles Rurales manquent d’aides à domicile -> https://t.co/JXSqdlxTG1
18:51Ambrault : Demain soir, rendez-vous pour la 5e édition de Bluesberry -> https://t.co/zCK67Oecok
18:50Salagnac : Ils vont vadrouiller en attendant La Grande Vadrouille -> https://t.co/vsYGdKsbZo
18:19RT : Surprise! Le gvt espagnol lutte pour enlever les restes de Franco de son mausolée. Mais les moines qui gèrent ce li… https://t.co/657GDNJp2D
18:18RT : La comparution est chaque fois un peu moins immédiate... Après un malaise le jour de la première audience, le 11 ju… https://t.co/RHCLwhV9oj
18:11La comparution est chaque fois un peu moins immédiate... Après un malaise le jour de la première audience, le 11 ju… https://t.co/RHCLwhV9oj
17:37RT : Ce Macron qui a privatisé l'équipe de France à son seul profit, c est le même qui a baissé de 7… https://t.co/S2NrXG0GLk
17:37RT : Visite ce matin de la préfète de la . Nous lui demandons un RV avec pour lui demander ce qu'il… https://t.co/SoaqhMd30z
17:35RT : Affaire , les réitèrent leur demande d’une commission d’enquête sur les violences qui ont eu li… https://t.co/P0mXDaKayi
16:04Lubersac : Yannick Icebe a rencontré les jeunes rugbymen stagiaires -> https://t.co/unH00Vgu6q
14:51RT : 19/07 grille Châteauroux ST SEBASTIEN Limoges https://t.co/AkBdJFGs4C . Pour le Vendredi 20 juillet, s… https://t.co/hoQP9TL9MI
14:50RT : Région : Brive : La pression monte chez Anovo -> https://t.co/NB01gLnPzC
14:50RT : Visite ce matin de la préfète de la . Nous lui demandons un RV avec pour lui demander ce qu'il… https://t.co/SoaqhMd30z
12:38RT : Affaire . J’avais déposé une commission d’enquête sur les incidents du 1er mai refusé par la majorité ⁦… https://t.co/bFWqBdcrqm
12:37RT : Insupportable ! On apprend ce soir que le collaborateur d’ Alexandre Benalla déguise en policier s’e… https://t.co/9S2GJNLAYh
12:37RT : A Nice Estrosi coupe l'eau aux SDF, des commerçants se mobilisent et leurs viennent en aide ... Ici Mme Baerts phar… https://t.co/1s39tHS4Qh

Nouveau débrayage chez Rougié

Social

A l’appel de la CGT, près de la moitié des salariés de l’entreprise Rougié à Sarlat ont débrayé hier matin pour dénoncer la suppression annoncée de 95 emplois. Ils vont mener plusieurs actions la semaine prochaine.
Une nouvelle fois hier matin entre 70 et 80 salariés de l’entreprise Rougié à Sarlat ont débrayé à l’appel de la CGT. Il s’agissait là du second rassemblement depuis l’annonce de la suppression de 95 postes sur ce site historique de Rougié. Les salariés et les représentants du syndicat (le délégué Nicolas Magnanou  avait un rendez-vous à Paris  à la fédération CGT de l’agro-alimentaire) ont décidé d’un calendrier de lutte pour les jours à venir. Si rien n’est prévu ce vendredi, par contre il a été question qu’une délégation lundi matin rencontre le maire Jean-Jacques De Peretti.
L’après-midi, les employés devraient également bloquer le rond-point de la déviation de Sarlat au niveau du Pontet à partir de 16 h, pour distribuer des tracts afin d’informer et de sensibiliser la population de ce qui se passe au sein de leur entreprise. Selon la CGT, cette action vise à créer « un mouvement solidaire pour le maintien de l’emploi dans cette entreprise historique de Sarlat fondée par Jean Rougié ». Le syndicat estime en effet que l’action est impérative « face à cette annonce de casse de l’emploi sans précédent dans l’histoire de l’industrie agro-alimentaire en Dordogne ». Selon les calculs de la CGT, ce ne sont pas seulement 95 emplois sur les 152 de cette entreprise qui sont menacés à terme, mais bien plus. En effet, un emploi industriel détruit représentant la disparition de quatre emplois induits, l’impact immédiat du plan social chez Rougié serait donc la disparition de 380 emplois sur le Sarladais, « alors que le groupe Euralis dégage des bénéfices ». Pour le syndicat, qui appelle les élus à agir, il ne fait aucun doute que ces licenciements n’ont pour seul but « que d’augmenter les profits de quelques uns contre l’intérêt de tout un bassin de vie et d’emploi ». Déterminés à sauver leurs emplois, les salariés pourraient bien s’inviter à la fête de la truffe samedi 20 janvier et il se pourrait bien que le fameux Trophée, Jean Rougié du nom de celui qui a créé l’entreprise, soit quelque peu perturbé. Car, la veille, aura eu lieu la réunion officielle d’information et de consultation par la direction d’Euralis, des représentants du personnel à l’issue de laquelle les salariés en sauront un peu plus sur leur sort.

P.P. et E.C.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.