Fil info
20:50Brive-la-Gaillarde : Ils ont des chapons bien ronds -> https://t.co/Rdbcp7yXFh
20:29Corrèze : Des lanternes vraiment éclairantes ? -> https://t.co/GWu4PM1g5r
19:26 Quels sont les matchs qu'il faut perdre? ;-)
19:25Indre : Le Poinçonnet se sort du piège -> https://t.co/X8iPrtYkY8
19:22Argenton-sur-Creuse : Le Comité de défense de la gare toujours en colère -> https://t.co/17cx454dXi
19:22 Cc .
19:21Châteauroux : Saint-Denis : les habitants ne désarment pas -> https://t.co/140zpPbZ8H
19:21Indre : Acte V : 150 à 200 manifestants dans le froid -> https://t.co/z2o1ekVOlP
19:03Les Gilets jaunes sur la RN145 et au Monteil-au-Vicomte https://t.co/QQb4K4ZdF5
18:59Et un acte V. La détermination des gilets jaunes de la Creuse unie ne faiblit pas. Ils poursuivaient la mobilisati… https://t.co/MOksBVlhkr
18:39Coulounieix-Chamiers : Éco-responsabilité : la Dordogne veut montrer l’exemple -> https://t.co/T0zkgGmhqG
18:13Périgueux : Une boutique pleine de couleurs et de saveurs -> https://t.co/DtJI4a4Iwz
18:12Sarlat-la-Canéda : Des dossiers techniques et divers -> https://t.co/9oKO7Eut2C
18:06 la place du Civoire se fait Agora. Prises de paroles appel à signature pour le référendu… https://t.co/dfl60aFI9B
17:44 dépôt de bougies place du Civoire en mémoire des victimes de l'attentat de Strasbourg et des G… https://t.co/0XFkJ1jGZo
17:21Neuvic : «Je filme le métier qui me plaît» -> https://t.co/q8BgC4x8Gn
17:01 à peine 17h sous la halle Brassens une centaine de personnes se prépare à marcher dans les ru… https://t.co/1efHVajX5Y
17:00Périgueux : Les Gilets jaunes restent mobilisés -> https://t.co/01RuEzIp1S

Les Rougié veulent des garanties

Social

Hasard du calendrier ou réponse aux inquiétudes des syndicats (voir notre édition d’hier), la direction d’Euralis a envoyé jeudi soir un communiqué annonçant un projet ambitieux pour le site de Sarlat, « Rougié Excellence ».
Une annonce que les syndicats accueillent cependant avec beaucoup de prudence. « C’est un premier pas et il s’agit d’un réel projet cohérent pour le site, avec une vraie finalité même si les volumes qui seraient produits ne sont pas à la hauteur des attentes des salariés en terme d’emploi », explique Nicolas Magnanou secrétaire du syndicat Cgt Rougié Sarlat et représentant syndical du groupe Euralis qui ajoute, « maintenant nous allons fortement nous attacher à obtenir des garanties, quant à la réalisation effective de ce projet car, au moins sur les dix dernières années, aucun investissement n’a été réalisé en totalité. Nous demandons donc très clairement à ce qu’il y ait une prise de position ferme du président de la coopérative Christian Pees et son directeur général Pierre Couderc, sur cette question. Nous voulons des garanties, on nous a trop proposé de plans à moyen terme, de projets, de budgets qui n’ont pas abouti. Là, il y a un projet qui se dessine et une volonté politique de faire quelque chose du site de Sarlat. Mais ce n’est pas au niveau du seul Pôle alimentaire que l’on peut obtenir des garanties mais au niveau de l’ensemble du groupe. C’est pourquoi nous voulons avoir la parole du président ». Le site qui compte aujourd’hui 140 salariés est sous le coup d’un PSE qui concernait 95 licenciements, mais avec le jeu des départs volontaires et des départs en retraite anticipés, ainsi qu’avec le projet « Rougié excellence » qui permettrait de sauver 17 postes, ce plan ne concernerait plus « que » 50 licenciements. Le projet « Rougié Excellence » consisterait à produire de petites séries à forte valeur ajoutée, difficiles à élaborer autrement qu’à la main et donc consommatrices d’emplois.
D’autre part, il y aurait une revitalisation de la boutique de l’usine avec la création d’un espace culinaire (avec des animations, et des ateliers) et l’ouverture d’une boutique saisonnière dans le centre-ville de Sarlat.
Le projet prévoit également la création d’une école du foie gras. « Actuellement elle est sur Pau et ne sert à rien. Là, elle serait remise au cœur de la gastronomie à Sarlat et accueillerait des formations, des grands Chefs en partenariat avec des écoles hôtelières et tout ceci permettrait de faire évoluer les produits et de faire connaître davantage la marque Rougié. Car aujourd’hui, c’est une marque qui est spécialement dédiée aux professionnels ou à des clients internationaux mais qui sont toujours professionnels. Mais nous n’avons pas de magasin pour le grand public et ne sommes pas référencés chez des distributeurs pour tous publics », explique Nicolas Magnanou qui précise que cela pourrait évoluer avec le travail d’optimisation du site internet rougie.fr qui permet d’acheter en ligne.
Philippe Jolivet