Fil info
18:07Indre : Maternité : la commission d'appui n'a pas eu lieu ! -> https://t.co/4hXbbbn92f
17:30Tulle : Sécheresse : Les restrictions maintenues -> https://t.co/Ozp4tkH15P
16:11Région : La transition énergétique divise -> https://t.co/NB8561KJHK
16:09# # - -Vienne : L’implication par le dessin -> https://t.co/3h3TQkKXse
15:51Marcillac-Saint-Quentin : Une rue en la mémoire de l’ancienne institutrice -> https://t.co/f3RjRnSEC7
15:47Carsac-Aillac : Les moulins entrent en scène -> https://t.co/Ukmp4T7eMS
15:43Mussidan : La déviation est en bonne voie -> https://t.co/Nwe5gD0Ymm
15:42Dordogne : Une journée pour s’informer sur le mal de dos le 25 septembre -> https://t.co/89CeYCmTrr
15:40Dordogne : Le Périgord s’exporte jusqu’en Australie -> https://t.co/W81TRX9Kj4
15:36Dordogne : La « petite histoire » n’en finit pas de grandir -> https://t.co/sp5jjVhcys
15:33Périgueux : Deux jours pour prendre véritablement soin de soi -> https://t.co/gMUzMdwADs
14:54Saint-Benoît-du-Sault : 130 minots ont repris le chemin du stade -> https://t.co/gGe8tWRHE9
14:52Le Blanc : à quand le retour des coquelicots dans les campagnes ? -> https://t.co/AhSI0EREpq
14:52Pouligny-Saint-Pierre : La commune s'enrichit d'une nouvelle association -> https://t.co/0itB3FKHi6
14:44 😍😍
14:44 Yess
14:43 c'est Martin ? 😱
14:07Périgueux : Des locaux sécurisés et adaptés -> https://t.co/lFf1ComIiO
12:39RT : le bel article de l' pour la Journée Internationale de la Paix https://t.co/Qgnd5U9f7k
12:37RT : Pour le coup, Céline a sans doute la meilleure formule pour parler de : « La merde a de l'avenir, vous ver… https://t.co/TAornnQb8U
12:33RT : Contrairement à ce que je lis et j'entends, non, le ne propose pas d'agir dans le cadre des traités européens… https://t.co/yVJtV5QwsL
20:27Desserte ferroviaire : la défense du Paris-Orléans-Limoges-Toulouse est et reste une priorité absolue pour notre te… https://t.co/oWhA0mDTWf
19:28Tulle : L’urbain et la santé sur la table -> https://t.co/PTXzDFeRB7
19:26Indre : Attaque virulente contre la directrice de l’Agence régionale de santé -> https://t.co/A1hnN9nWvX
19:21Châteauroux : Une journée pour changer de regard sur la maladie d’Alzheimer -> https://t.co/Y2Uyz4O541
18:27Région : La limousine au sommet -> https://t.co/4Mj9Eeb060
18:21Dordogne : Les combats d’une Palestinienne -> https://t.co/IURSGQvIGQ

Les Rougié veulent des garanties

Social

Hasard du calendrier ou réponse aux inquiétudes des syndicats (voir notre édition d’hier), la direction d’Euralis a envoyé jeudi soir un communiqué annonçant un projet ambitieux pour le site de Sarlat, « Rougié Excellence ».
Une annonce que les syndicats accueillent cependant avec beaucoup de prudence. « C’est un premier pas et il s’agit d’un réel projet cohérent pour le site, avec une vraie finalité même si les volumes qui seraient produits ne sont pas à la hauteur des attentes des salariés en terme d’emploi », explique Nicolas Magnanou secrétaire du syndicat Cgt Rougié Sarlat et représentant syndical du groupe Euralis qui ajoute, « maintenant nous allons fortement nous attacher à obtenir des garanties, quant à la réalisation effective de ce projet car, au moins sur les dix dernières années, aucun investissement n’a été réalisé en totalité. Nous demandons donc très clairement à ce qu’il y ait une prise de position ferme du président de la coopérative Christian Pees et son directeur général Pierre Couderc, sur cette question. Nous voulons des garanties, on nous a trop proposé de plans à moyen terme, de projets, de budgets qui n’ont pas abouti. Là, il y a un projet qui se dessine et une volonté politique de faire quelque chose du site de Sarlat. Mais ce n’est pas au niveau du seul Pôle alimentaire que l’on peut obtenir des garanties mais au niveau de l’ensemble du groupe. C’est pourquoi nous voulons avoir la parole du président ». Le site qui compte aujourd’hui 140 salariés est sous le coup d’un PSE qui concernait 95 licenciements, mais avec le jeu des départs volontaires et des départs en retraite anticipés, ainsi qu’avec le projet « Rougié excellence » qui permettrait de sauver 17 postes, ce plan ne concernerait plus « que » 50 licenciements. Le projet « Rougié Excellence » consisterait à produire de petites séries à forte valeur ajoutée, difficiles à élaborer autrement qu’à la main et donc consommatrices d’emplois.
D’autre part, il y aurait une revitalisation de la boutique de l’usine avec la création d’un espace culinaire (avec des animations, et des ateliers) et l’ouverture d’une boutique saisonnière dans le centre-ville de Sarlat.
Le projet prévoit également la création d’une école du foie gras. « Actuellement elle est sur Pau et ne sert à rien. Là, elle serait remise au cœur de la gastronomie à Sarlat et accueillerait des formations, des grands Chefs en partenariat avec des écoles hôtelières et tout ceci permettrait de faire évoluer les produits et de faire connaître davantage la marque Rougié. Car aujourd’hui, c’est une marque qui est spécialement dédiée aux professionnels ou à des clients internationaux mais qui sont toujours professionnels. Mais nous n’avons pas de magasin pour le grand public et ne sommes pas référencés chez des distributeurs pour tous publics », explique Nicolas Magnanou qui précise que cela pourrait évoluer avec le travail d’optimisation du site internet rougie.fr qui permet d’acheter en ligne.
Philippe Jolivet

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.