Fil info
00:21Corrèze : La sculpture s'installe en pleine nature jusqu'au 23 juillet | L'Echo https://t.co/gvkVOiQeFE via
23:38France : Les syndicats agricoles réunis par Macron -> https://t.co/L3fgBJztod
23:36International : Israël : la Knesset vote le racisme d’État -> https://t.co/IBnged6nWB
23:34Région : Une certaine vision du service public -> https://t.co/SBSJItKgUW
21:05Cyclisme : Geraint Thomas gagne au sprint à l'Alpe d'Huez -> https://t.co/IdsdrsVO8t
20:50Périgueux : Table rase sur les services publics | L'Echo https://t.co/lTpdUYjk5T via
20:39Corrèze : La sculpture s'installe en pleine nature jusqu'au 23 juillet -> https://t.co/1RYpAAYfyE
18:58Châteauroux : [intégral] L’alphabet façon Ghe2toBlaster -> https://t.co/fO7oDLMchp
18:55Périgueux : Table rase sur les services publics -> https://t.co/aqdzO3YvCY
18:54Indre : Les Familles Rurales manquent d’aides à domicile -> https://t.co/JXSqdlxTG1
18:51Ambrault : Demain soir, rendez-vous pour la 5e édition de Bluesberry -> https://t.co/zCK67Oecok
18:50Salagnac : Ils vont vadrouiller en attendant La Grande Vadrouille -> https://t.co/vsYGdKsbZo
18:19RT : Surprise! Le gvt espagnol lutte pour enlever les restes de Franco de son mausolée. Mais les moines qui gèrent ce li… https://t.co/657GDNJp2D
18:18RT : La comparution est chaque fois un peu moins immédiate... Après un malaise le jour de la première audience, le 11 ju… https://t.co/RHCLwhV9oj
18:11La comparution est chaque fois un peu moins immédiate... Après un malaise le jour de la première audience, le 11 ju… https://t.co/RHCLwhV9oj
17:37RT : Ce Macron qui a privatisé l'équipe de France à son seul profit, c est le même qui a baissé de 7… https://t.co/S2NrXG0GLk
17:37RT : Visite ce matin de la préfète de la . Nous lui demandons un RV avec pour lui demander ce qu'il… https://t.co/SoaqhMd30z
17:35RT : Affaire , les réitèrent leur demande d’une commission d’enquête sur les violences qui ont eu li… https://t.co/P0mXDaKayi
16:04Lubersac : Yannick Icebe a rencontré les jeunes rugbymen stagiaires -> https://t.co/unH00Vgu6q
14:51RT : 19/07 grille Châteauroux ST SEBASTIEN Limoges https://t.co/AkBdJFGs4C . Pour le Vendredi 20 juillet, s… https://t.co/hoQP9TL9MI
14:50RT : Région : Brive : La pression monte chez Anovo -> https://t.co/NB01gLnPzC
14:50RT : Visite ce matin de la préfète de la . Nous lui demandons un RV avec pour lui demander ce qu'il… https://t.co/SoaqhMd30z
12:38RT : Affaire . J’avais déposé une commission d’enquête sur les incidents du 1er mai refusé par la majorité ⁦… https://t.co/bFWqBdcrqm
12:37RT : Insupportable ! On apprend ce soir que le collaborateur d’ Alexandre Benalla déguise en policier s’e… https://t.co/9S2GJNLAYh
12:37RT : A Nice Estrosi coupe l'eau aux SDF, des commerçants se mobilisent et leurs viennent en aide ... Ici Mme Baerts phar… https://t.co/1s39tHS4Qh

L’école, c’est l’avenir

Inauguration agrandissement

Il vaut mieux ouvrir une classe qu’en fermer une... », une lapalissade certes mais pour Marcillac-Saint-Quentin c’est un joli pari sur l’avenir. Cela montre le dynamisme de cette commune de 900 âmes située sur un axe très fréquenté à quelques encablures de la ville centre Sarlat.
Et son maire (depuis 44 ans) Jean- Pierre Doursat ne ménage pas, avec toute son équipe municipale, ses efforts pour offrir à ses administrés une qualité de vie que beaucoup d’autres communes du Périgord Noir peuvent lui envier. Et le premier magistrat comme à son habitude a bien fait les choses pour cette inauguration en invitant pas moins de 300 personnes, dont de nombreux élus et des représentants d’associations. Il est vrai que ce n’est pas tous les jours que l’on inaugure en milieu rural une quatrième classe. Jean-Pierre Doursat s’est fait un plaisir, accompagné de la directrice Sandrine Rebena, de faire visiter cette belle école de quatre niveaux et en particulier le nouveau bâtiment.
L’école de Saint-Quentin accueille 95 élèves, dont 40 gamins uniquement en maternelle. Le maire a rendu hommage aux quatre institutrices, « elles ont le même projet éducatif, je leur fais confiance pour qu’elles transmettent les fondamentaux ». L’école d’ailleurs bénéficie des derniers moyens en matière de numérique (tableaux, ordinateurs, etc) et même d’un espace Snoezelen (espace éclairé d’une manière tamisée et bercé d’une musique douce). Tout pour l’apprentissage et le confort des enfants. Après cette visite de l’école, Jean-Pierre Doursat a amené les invités dans le bourg de Saint-Quentin dont la physionomie a beaucoup changé avec l’aménagement du parvis de la mairie, la construction de deux logements sociaux dans un ancien bâtiment, l’aménagement du parking et la mise en place de l’éclairage public. Le maire lors des discours officiels à la salle des fêtes a rappelé l’historique de cette école qui a bénéficié d’importants travaux de rénovation au cours des années. Il a aussi annoncé d’autres projets comme la liaison sécurisée piétonnière prévue en 2019 entre l’école et la mairie ou encore dans l’ancien ime la construction de neuf pavillons. Marcillac vient de bénéficier également de l’assainissement collectif (376 000 e ht). Chaque intervenant a salué bien évidemment les investissements de la commune et l’ouverture de cette classe supplémentaire. Jean-Jacques de Peretti a évoqué la démarche du plui, « nous sommes dans une phase la plus délicate » et par rapport aux écoles, en prenant comme exemple celle de Vézac qui perd une classe à la rentrée, il a souhaité, « avec d’autres communautés de communes on devrait faire notre carte scolaire,  cela éviterait que l’on ferme une classe pour deux ou trois élèves en moins ». Après le sénateur Bernard Cazeau qui a souligné le dynamisme de Marcillac-Saint-Quentin, Germinal Peiro à propos de l’éducation a affirmé, « elle est à défendre en priorité ». Il s’est engagé par ailleurs sur un tout autre dossier, celui de la déviation nord de Sarlat, « d’ici la fin de mon mandat, je vous promets les travaux seront lancés ». Quant au nouveau sous-préfet de l’arrondissement, en fonction depuis lundi dernier, il n’a pas manqué lui aussi de saluer les efforts de la commune, mais aussi du département et de l’Etat, « pour toutes ces opérations l’Etat a financé à hauteur de 90 000 e ».
Rien que pour l’école, sur les 250 000 e ht, le département a participé à hauteur de 20 %, l’Etat 20,72 % , plus 8 000 ht de réserve parlementaire de Germinal Peiro et l’autofinancement est de 56 %.
P. Pautiers

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.