Un premier marché de gros aux truffes en demi-teinte

Gastronomie

Le marché de gros aux truffes de Sarlat a été lancé en 2009 et il a acquis rapidement ses lettres de noblesse en devenant un marché de gros aux truffes reconnu dans le grand Sud Ouest, référencé par la Société Nationale des Marchés. Pour ce premier marché de la saison 2018-2019 qui se tenait mercredi sous les arcades de la mairie, 19 kilos de truffes ont été négociés. Les truffes ont été vendues au prix moyen de 500 euros le kilo par dix apporteurs du Périgord noir mais aussi des départements limitrophes. Un premier marché mitigé puisque l’an dernier à la même date 43 kilos avaient été vendus par 22 apporteurs.
Alors certes la saison ne fait que commencer (à Sainte-Alvère lundi pour le premier marché de Dordogne il y en avait 27 kg) car les truffes n’ont pas encore atteint leur maturité, il faut attendre certainement d’autres gelées matinales. En tout cas les truffes pour ce premier apport exhalaient un parfum bien agréable qui sentait bon les fêtes de fin d’années. Dès 14 h, les professionnels (négociants, entreprises de l’agroalimentaire, commerçants et restaurateurs…) étaient là à attendre à 14 h 30 précises pour le coup de sifflet d’ouverture de l’adjoint au maire Franck Duval. Les acheteurs jettent un premier coup d’œil sur le contenu des paniers, apprécient ou non l’aspect et la qualité de la mélanosporum, repassent ensuite une seconde fois pour proposer leurs prix et négocier, ils laissent un bout de papier avec leurs coordonnées et le prix et en deux minutes chrono tout est vendu. Une fois l’affaire conclue, acheteurs et apporteurs se retrouvent derrière la fourgonnette pour effectuer la transaction.
Le marché de gros aux truffes a lieu tous les mercredis à 14 h 30 quant à celui de détail, le premier marché de la saison aura lieu
demain dès 9 heures au 1 rue Fénelon à Sarlat.
P. Pautiers

nike free run 5.0 red