Fil info
11:01 merci !
10:51Terrasson-Lavilledieu : L'incendie anéantit la moitié de sa récolte de noix -> https://t.co/6IyG2x8IXu
09:24Tulle : Le Sporting joue contre le cancer -> https://t.co/nKYRX7vLU5
09:09 L'hôpital local de va contracter 1 emprunt d'une dizaine de M€ pour sa reconstruction que… https://t.co/mmglrGVNe6
08:58Saint-Astier : Thierry Boissinot mènera un chantier à 11,6 M€ -> https://t.co/GAH95YtOUD
07:34# # - -Vienne : Municipales, «Limoges au cœur» officiellement lancée autour de Emile Roger Lombertie -> https://t.co/Ryiwnh60P7
07:31# # - -Vienne : Le préfet dans nos murs -> https://t.co/4yRgdW0rBk
07:28# # - -Vienne : Le quotidien d’un club sportif de banlieue -> https://t.co/H9J0PZ7PSE
07:25Région : FuturoWeen, l’Halloween familial du Futuroscope -> https://t.co/V32Bftjlt8
07:23Région : La grogne paysanne en suspens -> https://t.co/up6smLfsiQ
00:39le mouvement de la paix 19 soutient ; participez à la souscription https://t.co/DN1ipfEcB3
23:30 Le sociologue de la de à jeudi 24 oct à l'invitation du et de… https://t.co/6ADygJ1kE6
23:23Périgueux : Le sociologue de la famille François de Singly en réunion publique -> https://t.co/cTxdajcmVp
20:42Bergerac : Fin de contrats, chômage partiel... Eurenco serait-elle en sursis ? | L'Echo https://t.co/LEiCcanePU via
19:45Périgueux : Alternatives aux pesticides : colloque national à Périgueux | L'Echo https://t.co/rkUd8QXRlI via
19:34RT : La direction de La Poste a décidé de réduire de 27 heures semaine à 15 heures semaine les horaires du bureau de Pos… https://t.co/ymIPzzfA8P
19:19Pommiers : Le Team Bethenet affiche sa belle santé -> https://t.co/NnoZb2hckN
19:17Gargilesse-Dampierre : Les généreux projets de l’asso « Pour Kungur » -> https://t.co/HLgr8WLOAf
19:16France : Des vestiges gallo-romains presque partout dans le secteur -> https://t.co/lB4icSu42A
19:15Châteauroux : La coopération plus que jamais -> https://t.co/blgUq2bqnV
19:13Indre : Le triporteur de Télématin sur la piste des produits berrichons -> https://t.co/0ZSBglvjfE
18:44Sainte-Croix-de-Mareuil : Omya : licenciements et débrayage -> https://t.co/LNPKGwkeYW
18:39Domme : Objectif à minima pour service de santé à bout de souffle -> https://t.co/FzyafHsisf
18:32Marsac-sur-l'Isle : Samedi, on se jette sur les savons pour aider à contrer les accidents de la vie -> https://t.co/fH1N7BoEDD
18:27Périgueux : Un meurtrier pouvant se contrer -> https://t.co/rwnW7nkbnZ
17:53RT : [senat] les pétitions de principe, les condamnations verbales ne suffiront pas à arrêter le pouvoir de qui… https://t.co/SSlHe9a36F
17:46RT : Si votre politique est si "bonne" monsieur le Premier ministre, pourquoi la France exprime t'elle autant de souffra… https://t.co/mst2HyiRBQ
16:52Terrasson-Lavilledieu : Réunion suivie sur l’intérim -> https://t.co/JuDW5G0x7H
13:38 1 colloque à pour défendre le purin d’ortie, le petit lait, Les décoctions… https://t.co/7y4icDzemg
13:21Quinsac : Alternatives aux pesticides : colloque national à Périgueux -> https://t.co/tNHZRQdq2C
13:01La direction de La Poste a décidé de réduire de 27 heures semaine à 15 heures semaine les horaires du bureau de Pos… https://t.co/ymIPzzfA8P
12:35Bergerac : Fin de contrats, chômage partiel... Eurenco serait-elle en sursis ? -> https://t.co/OCVzdyUVmL

La fin d’une époque pour Majuscule

Commerce

Après la Maison de la presse en mars 2017 c’est un autre commerce emblématique de la Traverse qui va fermer à la fin de l’année. En effet la
librairie Majuscule va définitivement baisser le rideau après 170 ans d’existence dont 35 avec Geneviève Binet et Jean-Luc Aubarbier. Plus qu’une page qui se tourne mais un livre qui se ferme définitivement puisque l’immeuble au 43 rue de la République a été vendu et on ne sait pas encore quelle activité va y prendre place. Il faut remonter à 1849 pour trouver à cet endroit trace d’une librairie tenue par le dénommé Larnaudie. Au fil du temps, l’enseigne a changé plusieurs fois de nom, au début du XXe siècle c’était la maison Montagne, puis Louis Bonnel (un résistant mort en 1943), ensuite Michelet en 1945 et Bernard Noël en 1974 jusqu’à ce que Jean-Luc et sa sœur reprennent le commerce. Issus d’une famille bien connue à Sarlat pour son négoce d’épicerie en gros, ils n’avaient guère envie de travailler dans l’entreprise familiale, et ce d’autant plus que Geneviève venait de réussir le concours pour être professeur de lettres (elle devait prendre un poste à Orléans) et que Jean-Luc après des études de commerce souhaitait plutôt rester à Sarlat. L’opportunité s’est présentée de racheter l’immeuble et c’est ainsi que depuis 1983, sans être au départ du métier, ils ont fait vivre cette librairie et lui ont donné une autre dimension. Depuis quelques jours donc de grands panneaux « liquidation » ornent les vitrines, des rabais de 5 % sur les livres et de 50 % sur la papeterie sont proposés à leurs clients. Au 31 décembre « Lire en Majuscule » sera définitivement fermé et au 18 janvier 2019 il n’y aura plus rien dans les rayons. Et vraisemblablement à l’emplacement il n’y aura plus de librairie (la concurrence des grandes surfaces et le commerce en ligne ont raison de nombreuses enseignes), il faudra peut-être aller de l’autre côté de la rue de la République puisque il est envisagé dans les anciens locaux du Crédit Coopératif, ex-banque Galière, l’ouverture par un investisseur d’un commerce de petite librairie et de presse. En attendant, il n’y a plus aucune librairie en centre-ville, en 1983 on en comptait quatre et il n’y a pas si longtemps que ça il y avait encore la Maison
de la presse et la librairie de la rue Fénelon.
P. Pautiers

jordan retro 11 mens online