Fil info
22:51France : Incendie mortel au cœur de la très chic station de Courchevel 1850 -> https://t.co/sBRlGn7zCY
22:49France : Psychiatrie : les personnels réclament de l’« humain » -> https://t.co/ep9TC7WLTV
19:18Indre : La France insoumise mise sur le local pour les européennes -> https://t.co/boPSjSWLVr
19:17Châteauroux : Une nouvelle directrice à l’APF pour la nouvelle année -> https://t.co/Y2x7USruik
19:14Indre : Acte X : des bougies en hommage, le débat vu comme de l'enfumage -> https://t.co/iOaN9LyXXE
18:17Comme chaque samedi depuis le 17 novembre, les gilets jaunes du sud de la Creuse se réunissent au carrefour de La S… https://t.co/WE4SAyCyxH
18:13Dordogne : Grand débat national, élections, les ambitions des marcheurs -> https://t.co/KAyNcQGIfi
18:12Beynac-et-Cazenac : Les opposants à la déviation écrivent aux entrepreneurs -> https://t.co/XA5QWofgxk
18:04Saint-Léon-sur-l'Isle : Les communistes veulent relever les défis politiques de 2019 -> https://t.co/EgNM6OBsl2
18:01Périgueux : Une fête intimiste pour célébrer le diamant noir du Périgord -> https://t.co/BUw1rhrBLD
17:58Beauregard-de-Terrasson : Améliorer le quotidien -> https://t.co/dT6CtqKoYr
16:54Bergerac : Virage à gauche pour des vœux aux accents très politiques -> https://t.co/ABNDiVZAr3
14:20Nouveau succès pour la à la . Petits et grands lecteurs ont investi la bibliothèque jus… https://t.co/QzLAH8mNDd

Sarlat se dépeuple comme d’autres communes rurales

Vie de la commune

En ce début de nouvelle année il est  toujours très intéressant de connaître les évolutions démographiques de la commune et mieux connaître le service état civil ouvert du lundi au vendredi de 8 h 30 à 17 heures au rez-de-chaussée de l’Hôtel
de Ville.
Eric Turpin, le responsable depuis 2017 de ce service, nous a communiqué des éléments chiffrés,
qui corroborent la tendance déjà observée depuis quelques années, à savoir que le nombre de naissances reste relativement stable : 237 l’an dernier au lieu de 232 en 2017, qu’il y a une diminution des décès, 294 en 2018 au lieu de 324 l’année précédente et que le nombre d’électeurs diminue aussi (cela va de pair avec la population). Il est donc recensé 6 587 inscrits au lieu de 6 630 l’année passée (chiffre au 10 janvier 2018). Il y a eu un nombre équivalent, 97 de radiations et de nouveaux inscrits.
Petit rappel : les élections européennes auront lieu le 26 mai prochain mais comme le précise Eric Turpin, « la dernière réunion de la commission électorale a lieu cette semaine, elle n’existera plus en tant que telle puisqu’il y a désormais un répertoire électoral unique et le contrôle en cas de litige se fera uniquement par cinq conseillers municipaux dont trois de la majorité et un pour chacune des autres listes de l’opposition ». Le nombre de mariages est aussi en diminution, 23 unions ont été célébrées (dont deux personnes de même sexe), contre 35 en 2017. Par contre, il a été enregistré 24 Pacs (ancienne mission du Tribunal d’instance). 2 202 cartes nationales d’identité ont été délivrées ainsi que 1 040 passeports dans ce service dont les missions sont les mêmes qu’en 2017, c’est-à-dire : l’enregistrement et délivrance des actes de naissance,
reconnaissance, décès, mariage, Pacs ; carte nationale d’identité, passeport, recensement citoyen ; tenue, mise à jour et révision des listes électorales ; préparation et organisation des élections politiques et professionnelles ; gestion et entretien des cimetières et des affaires funéraires. En 2019 il est justement prévu l’informatisation du cimetière et la procédure de reprise des 21 concessions jugées en état d’abandon au cimetière de La Canéda arrive à échéance. L’agent cimetière, Vincent Delbos est joignable au 05 53 31 11 65. Le service de l’état civil est composé de cinq agents : Audrey Chatillon, Françoise Escure, Lucie Faujanet, Cédric Raysse et le responsable Eric Turpin. Population municipale sous la barre des 9 000 Autre statistique, celle de la population globale qui a tendance chaque année à chuter puisque aujourd’hui elle est de 9 465 habitants, elle était auparavant à
9 594, il y a deux ans à 9 680. On se souvient qu’en 2014 elle avait dépassé la barre fatidique des 10 000 habitants (10 105 exactement). Si on enlève les comptés à part, c’est-à-dire les étudiants et les militaires notamment, on arrive à une population municipale de 8 946 (9 030 en 2018 et 9 127 en 2017).
Mais comme le souligne Lilian Gilet, « attention nous n’avons pas encore les chiffres du recensement 2018, ils seront connus dans trois ans ». Les chiffres publiés au 1er janvier 2019 correspondent à ceux du recensement 2016. Sarlat a perdu au profit de Boulazac, sa troisième place du département. Et par rapport aux communes proches de Sarlat, si on se réfère aux statistiques de l’INSEE, seules celles de La Roque-Gageac, Tamniès, Proissans, Carsac et Cénac ont vu leur population augmenter sensiblement.
Difficile de savoir s’il y a eu uniquement un transfert de population de Sarlat vers ces communes, car d’autres communes rurales comme Vitrac, Vézac, Marquay, Marcillac perdent elles aussi leurs habitants (recensement 2016).
P. Pautiers