Fil info
20:22Dordogne : Des caresses et des films porno pour éduquer sa belle-fille -> https://t.co/5b139lGFfV
19:24Dordogne : Ils demandent une évolution du droit -> https://t.co/MMMIAjLHVD
19:05Indre : Bluesberry, une sixième édition à la croisée des styles -> https://t.co/vuo8Bnznqv
19:04Châteauroux : Cinq habitants à l’honneur -> https://t.co/l6MTplEGb5
18:18Bergerac : Souvenir de Johnny Clegg à Bergerac -> https://t.co/iBexb9iiSZ
18:10Bergerac : Pétition et tractage, les personnels des Urgences ne lâchent rien -> https://t.co/uifEjW6eJ7
18:02RT : Des sites de baignade, contaminés aux cyanobactéries sont fermés en Limousin : les plans d'eau d'Auzances, Chénéra… https://t.co/Qb0Iut9P8l
17:15RT : UNE VALIDATION ABERRANTE DES BARÈMES MACRON PAR LA COUR DE CASSATION https://t.co/ddPWMejXPO
17:15Des sites de baignade, contaminés aux cyanobactéries sont fermés en Limousin : les plans d'eau d'Auzances, Chénéra… https://t.co/Qb0Iut9P8l
17:04RT : De Rugy ajoute l'indignité à l'incurie. Son honneur n'a pas été livré aux chiens. Il n'a pas subi 1 campagne de pre… https://t.co/PHf51TSwUB
17:04RT : Selon Christophe Barbier, la démission de Rugy est la conséquence du trotskisme d'Edwy Plenel. Voilà. Faut pas croi… https://t.co/kNSBoXEPxh
17:03RT : Vous ne savez pas où partir cet été ? Allez donc faire un tour à et passez par la plus belle gare du monde… https://t.co/StacqQXLqF
17:00RT : Alors qu’elle vient d’être nommée ministre de l’écologie vient de laisser partir pour le troisième… https://t.co/woCwSITPMy
16:23# # - : Un beau jour pour la Vienne -> https://t.co/iOImmXigcE
16:13Indre : Commémorations à Sainte-Sévère-sur-Indre, Pérassay et Vijon -> https://t.co/g8as7mOw8w
15:54Dordogne : Révolte au lycée -> https://t.co/ixsJL8bmAK
15:51Périgueux : Macadam revisite les frontières du Jazz -> https://t.co/gzTXU9TE33
14:59France : Mauvaise nouvelle pour les salariés: la Cour de cassation valide le plafonnement des indemnités pour licen… https://t.co/YuJdjlJ4xE
14:49France : Mauvaise nouvelle pour les salariés: la Cour de cassation valide le plafonnement des indemnités pour licen… https://t.co/1aMhTInzsL
07:41# # - : En mémoire des crimes perpétrés par l’Etat français -> https://t.co/YJ7g2cSia1
07:37# # - -Vienne : Limoges Métropole signe pour le déploiement de la fibre -> https://t.co/nfzSHSe7mP
07:35# # - -Vienne : Caisses à savon pour la Sainte-Madeleine -> https://t.co/0NEE2OZrFq
07:33Région : Nouvelle-Aquitaine, la ressource en eau une priorité absolue -> https://t.co/SrkJ3sv670
07:30Région : Visite privée chez Sarah Caryth -> https://t.co/mTlAFI1Jp3

Le grand débat débouchera-t-il sur du concret ?

Société

Est-ce l’heure, 19 h 30, le jour, la Saint Valentin, ou le fait que beaucoup de personnes pensent que le débat voulu par le Président de la République ne serve à rien, mais jeudi soir seules 70 personnes s’étaient déplacées salle Paul Eluard.
Et parmi ce public une dizaine d’élus (mais pas la députée) du Sarladais, des gilets jaunes dont trois seulement en jaune, « c’est pas un uniforme » selon l’un d’eux, pas de « figures » de la gauche sarladaise, mais des citoyens que l’on ne voit pas habituellement dans des débats d’enjeux sociétaux. Et malheureusement une moyenne d’âge qui dépassait allégrement les 60 ans. Ceci étant, pour reprendre le propos du maire de Sarlat, « un débat comme cela en quarante ans de vie politique je n’en ai jamais vu… plus rien ne sera comme avant ». Mais comme l’avait fait remarquer Alain (chacun se présentait et les débats étaient enregistrés), « au bout du bout de ce processus il y aura bien une cinquantaine de mesures mais cela va avoir un coût et la question centrale est de savoir, au final quel va être l’arbitrage… ». Parmi les propositions qui ont été avancées dans cette assemblée sarladaise, il a été question de la prise en compte du vote blanc, « et si besoin on refait un vote avec d’autres candidats si le vote blanc l’emporte » a avancé Yannick, de l’instauration de
la proportionnelle « autour de 30 % » pour Alain, du « vote obligatoire » évoqué par Ginette, de la nécessité « de redonner aux services publics les moyens de fonctionner », selon Daniel, ou encore de « remettre l’humain au milieu de tout ça et avoir un partage des richesses plus équitable » comme l’a avancé Alain. Cette notion  « d’humain d’abord » est revenue à plusieurs reprises dans le débat animé par Jean Bonnefon. C’est Patrice qui a lancé, « le profit, l’économique a pris le pas sur le social ». L’Europe a été aussi au cœur de ce débat, « on est loin de cette Europe fondée sur une base humaniste » selon Jean-Marc. Pour d’autres c’est une Europe, « des puissants, des capitalistes », mais qui aussi comme l’a fait remarquer Vincent, « elle nous a permis d’éviter la guerre ». Un gilet jaune a rappelé, « le non à Maastricht avec plus de 51 %... et après on a eu le traité de Lisbonne », un autre a souligné qu’il fallait « changer la règle de l’unanimité…, le peuple est très loin de l’Europe, les membres de la commission européenne ne sont pas élus ». Pour Patrice, « si l’Europe est en soi une bonne idée il faut que les règles soient les mêmes pour tous, arrêtons le dumping social ». Si l’Europe a cristallisé les débats, la question de la fiscalité est revenue à plusieurs reprises dans les interventions.
Plus de justice sociale et fiscale
Isabelle a évoqué la première la nécessité de lutter contre la fraude fiscale, « ce n’est pas en supprimant du personnel que l’on va lutter contre la fraude qui représente 75 milliards ». « Il faut trouver un  mécanisme pour récupérer les exilés fiscaux », pour un autre intervenant. Gilles qui se dit, « pas convaincu par le CICE » a proposé, « une aide conditionnelle aux entreprises ». Il chiffre par ailleurs le travail au noir à plus de 20 milliards. La question de l’ISF est revenue sur la table, « sauf pour les particuliers qui investissent dans les petites et moyennes entreprises ». Vincent a souhaité que l’on « supprime toutes les niches fiscales » et a regretté « Macron n’a pas fait la réforme fiscale qu’il avait promise ». Le maire a lancé l’idée, « d’une modulation notamment des allocations en fonction des revenus ». « C’est pas la solution urgente » lui a rétorqué Patrice, « les pauvres ont de moins en moins de quoi vivre, le travail ne paie pas il faut relever le smic
d’une manière substantielle et revaloriser le travail ». Rosalie a parlé quant à elle de l’égalité hommes-femmes. « Il faut remettre en cause la 5e République, le Président a trop de pouvoir... » a affirmé Yannick, « on est dans une vraie crise démocratique » pour Jean-Marc « on reste dans un système de pensée qui nous est imposé ». La durée des mandats des élus dans le temps a été par ailleurs dénoncée. A l’intervention d’une personne qui regrette la violence auprès des élus et « la prise en otage par les gilets jaunes », il lui a été répondu, « qu’il ne fallait pas stigmatiser les gilets jaunes et qu’il n’y avait en Europe que la France à réprimer autant ».
Patrick qui a rappelé que les élus constituaient un maillage sur le territoire, a abordé le sujet de la laïcité, « il ne faut pas la rediscuter, il faut l’appliquer ». « Repenser la mobilité, parler du développement durable, ne pas tout mettre dans la voiture électrique », telles ont été les suggestions de Bouahlem, il a été aussi question des privatisations « pourquoi privatiser ce qui rapporte », Véronique a proposé, suite au plan santé, « d’obliger les médecins au début à passer trois ans en zone désertifiée ». Presque trois heures d’interventions où la question du référendum a été aussi abordée,  « pas en même temps que le vote sur l’Europe », pour Jean-Jacques de Peretti, le maire de Sarlat concluant ce débat en soulignant que la synthèse des interventions sera mise prochainement en ligne sur le site de la ville.
Un débat riche de très bon niveau qui a balayé les grands sujets du moment, avec cependant un petit bémol comme l’a souligné Jean Bonnefon, « on peut regretter que la culture ait été absente de nos débats ».
P. Pautiers

Air Jordan 3 Katrina White Cement Grey Black Fire Red 136064 116