Fil info
08:37Corrèze : Platonov, "une comédie de la vie" -> https://t.co/kPgGM9Nu9o
06:20Région : Maladie de Lyme : 1700 nouveaux cas par an en Limousin -> https://t.co/cWUlQqoHiK
06:18Région : «On peut licencier pour pas cher» -> https://t.co/fBP3LCdZWW
20:22Dordogne : Des caresses et des films porno pour éduquer sa belle-fille -> https://t.co/5b139lGFfV
19:24Dordogne : Ils demandent une évolution du droit -> https://t.co/MMMIAjLHVD
19:05Indre : Bluesberry, une sixième édition à la croisée des styles -> https://t.co/vuo8Bnznqv
19:04Châteauroux : Cinq habitants à l’honneur -> https://t.co/l6MTplEGb5
18:18Bergerac : Souvenir de Johnny Clegg à Bergerac -> https://t.co/iBexb9iiSZ
18:10Bergerac : Pétition et tractage, les personnels des Urgences ne lâchent rien -> https://t.co/uifEjW6eJ7
18:02RT : Des sites de baignade, contaminés aux cyanobactéries sont fermés en Limousin : les plans d'eau d'Auzances, Chénéra… https://t.co/Qb0Iut9P8l
17:15RT : UNE VALIDATION ABERRANTE DES BARÈMES MACRON PAR LA COUR DE CASSATION https://t.co/ddPWMejXPO
17:15Des sites de baignade, contaminés aux cyanobactéries sont fermés en Limousin : les plans d'eau d'Auzances, Chénéra… https://t.co/Qb0Iut9P8l
17:04RT : De Rugy ajoute l'indignité à l'incurie. Son honneur n'a pas été livré aux chiens. Il n'a pas subi 1 campagne de pre… https://t.co/PHf51TSwUB
17:04RT : Selon Christophe Barbier, la démission de Rugy est la conséquence du trotskisme d'Edwy Plenel. Voilà. Faut pas croi… https://t.co/kNSBoXEPxh
17:03RT : Vous ne savez pas où partir cet été ? Allez donc faire un tour à et passez par la plus belle gare du monde… https://t.co/StacqQXLqF
17:00RT : Alors qu’elle vient d’être nommée ministre de l’écologie vient de laisser partir pour le troisième… https://t.co/woCwSITPMy
16:23# # - : Un beau jour pour la Vienne -> https://t.co/iOImmXigcE
16:13Indre : Commémorations à Sainte-Sévère-sur-Indre, Pérassay et Vijon -> https://t.co/g8as7mOw8w
15:54Dordogne : Révolte au lycée -> https://t.co/ixsJL8bmAK
15:51Périgueux : Macadam revisite les frontières du Jazz -> https://t.co/gzTXU9TE33
14:59France : Mauvaise nouvelle pour les salariés: la Cour de cassation valide le plafonnement des indemnités pour licen… https://t.co/YuJdjlJ4xE
14:49France : Mauvaise nouvelle pour les salariés: la Cour de cassation valide le plafonnement des indemnités pour licen… https://t.co/1aMhTInzsL

Containers enterrés : une petite révolution pour l’usager

Vie de la commune

Le système de collecte des déchets va considérablement être modifié. Franck Duval le directeur du Sictom du Périgord Noir avait expliqué les raisons (voir une précédente édition), de cette petite révolution pour l’usager qui vise à réduire considérablement les coûts de traitement.
En effet la loi du 17 août 2015 relative à la Transition énergétique pour la croissance verte, comprend plusieurs mesures concernant directement tous les déchets des particuliers et des professionnels, pris en charge par les collectivités. C’est ainsi qu’il est prévu de
réduire de 30 % l’enfouissement des déchets ménagers d’ici 2020 par rapport à 2010, et de 50 % en 2025. Autres mesures : atteindre 55 % de valorisation matière en 2020 et 65 % en 2025, offrir à chacun des solutions permettant la valorisation des biodéchets des particuliers d’ici 2025 et anticiper l’éventuelle généralisation à toute la France d’une tarification incitative. Et le législateur, pour diminuer les quantités de déchets ménagers enfouies envisage de faire fortement progresser la Taxe générale sur les activités polluantes (TGAP), qui de 16 euros en 2018 pourrait atteindre 50 euros la tonne en 2025. D’où la nécessité pour le Sictom, « de prendre des mesures sérieuses car cela correspondrait à une augmentation de près de 600 000 euros du volume de la TGAP et donc de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères qui pourrait progresser de 10 % ». C’est ainsi qu’après Borrèze, Salignac et Proissans les premiers containers enterrés et
semi-enterrés ont fait leur apparition en centre-ville et plus particulièrement cette semaine place Pierre-Paul Grassé (notre photo). Jusqu’en mars d’autres travaux vont être effectués pour leur installation rue Escande, sur les boulevards Arlet et Eugène Le Roy. Il s’agit à terme de remplacer les 60 containers existants. Et cela va modifier fortement les habitudes des usagers car il n’y n’aura plus que quatre lieux de dépôts. Plus de trajets certes à faire, mais plus de facilité pour verser ses ordures dans les nouveaux containers. Et on y gagne aussi sans aucun doute au niveau de l’esthétique. Après est-ce que cela ne va pas produire l’effet inverse escompté, c’est-à-dire qu’il y ait beaucoup plus de déchets sauvages ? A terme, lorsque tout le secteur du Sictom sera équipé il n’y aura plus besoin que d’un seul agent au volant de son camion équipé d’un bras articulé pour extraire la cuve contenant les ordures, au lieu d’un chauffeur et de deux rippers
actuellement. Quid des remplacements de départs à la retraite, le Sictom pourrait ainsi perdre presque la moitié de ses agents.
Une carte à puce par foyer
Autre révolution et pas des moindres, chaque foyer va être doté d’une carte qui activera l’ouverture des containers. Ceux-ci seront munis de puces électroniques, ainsi à chaque ouverture le nombre de sacs sera comptabilisé. Cela apparaîtra ensuite sur la feuille d’impôts et votre taxe d’enlèvements d’ordures ménagères sera calculée en fonction du nombre de sacs déposés. Ce nouveau calcul devrait entrer en vigueur en 2023, le but étant bien évidemment que chaque foyer trie beaucoup mieux son sac noir. La carte sera utilisable sur tous les containers du secteur, soit les 60 communes du Sictom du Périgord Noir. Autre changement important, seuls trois flux de déchets seront désormais disponibles, à savoir les ordures ménagères, le verre et les emballages qui iront avec le papier dans le même bac et non plus dans les sacs jaunes. Le Sictom distribuera un sac pré-collecte réutilisable à la place de l’actuel sac jaune. On le voit c’est vraiment une petite révolution pour les habitants, il faudra s’y faire en espérant vraiment que les mentalités changent car aujourd’hui il y a encore beaucoup trop de dépôts sauvages en centre-ville et à la campagne.
P. Pautiers

air max 90 essential nz