Fil info
21:46L'article de l' sur le projet d' à Saint-Saud Parc Naturel Régional Périgord-Limousin… https://t.co/AgK6rHNGub
20:28 Est-ce qu’ils ont fait visiter les abattoirs où sont envoyées leurs « bêtes de rente » ❓
19:50Issoudun : Un parc de sculptures ouvrira en février au musée -> https://t.co/JKWBeGwSLQ
19:49Châteauroux : [intégral] Une soirée « fripes et concert » -> https://t.co/sfa0L8LeVR
19:48Indre : Des enseignants toujours mobilisés -> https://t.co/vRsO6FBrLZ
19:38Dordogne : Bon élève, mais peut mieux faire -> https://t.co/geOE3Nr70r
18:50Dordogne : Beynac échauffe encore les esprits -> https://t.co/cDG9k9VHMr
18:18Canicule : En structure d’accueil, le Conseil départemental de la Haute-Vienne a prévu de financer jusqu’à 74 poste… https://t.co/5a2t9A7Kew
18:17Canicule : pour les personnes vivant à domicile qui recherchent des conseils et informations, un numéro vert nation… https://t.co/27B0mtWZxQ
17:01Journée foot et citoyenneté samedi au stade de La Bastide. en collaboration avec l’association angolaise et l’union… https://t.co/Vumrc5rLO5
16:43Les épreuves du brevet, prévues les 27 et 28 juin, sont reportées aux 1er et 2 juillet. Trop chaud !
16:41La Haute-Vienne placée en alerte orange canicule au moins jusqu'à dimanche.
16:39Bergerac : Cloître des Récollets : la CAB fait l’aumône auprès des mécènes -> https://t.co/GzdqsQcA4i
16:37RT : . annonce le report des épreuves du au 1er et 2 juillet.
16:36RT : Corrèze : Le niveau 3 du plan canicule activé en Corrèze -> https://t.co/Ju0Av9Wd9Z
16:33Corrèze : Le niveau 3 du plan canicule activé en Corrèze -> https://t.co/Ju0Av9Wd9Z
16:29Montrem : Et si on parlait défense des libertés et laïcité ? | L'Echo https://t.co/tboxihf5zc via
16:12Questionnaire municipal et agglo de l’association Guéret Terre de Gauche ⁦⁩ ⁦⁩ ⁦… https://t.co/KfbaCz5PPb
16:01RT : Canicule – La Bretagne ferme sa frontière face à l'arrivée massive de réfugiés climatiques https://t.co/qv9X0Lqw6n
15:54Marsac-sur-l'Isle : Les bidouilleurs attendus à l’Open -> https://t.co/k56ROfNHc8
15:52Brantôme : Le restaurant de la Roseraie a rouvert ses portes -> https://t.co/OZQk2Z7lnk
15:06Bergerac : Une clause d’insertion sociale pour le chantier de la Ligne 26 -> https://t.co/UdF0FNTuVl
09:31Région : En Corrèze, le Soudan soude les solidarités | L'Echo https://t.co/ybRgLEXW1y via
07:56France : Contre la privatisation des aéroports, la résistance s’organise -> https://t.co/7hNpefdZkO
07:48# # - -Vienne : Conseil municipal des enfants: des projets pour améliorer la vie des Limougeauds -> https://t.co/VdZFLtnHo1
07:46# # - -Vienne : Sport adapté: une passion commune pour la pratique sportive -> https://t.co/hdo8rFmLuF
07:44# # - -Vienne : Des portes ouvertes qui ont drainé les foules -> https://t.co/h1HSf4YgCJ
07:42# # - -Vienne : Un lieu unique qui mixe parfaitement sport, musique et détente -> https://t.co/HvpGgJgKdy
07:40Région : En Corrèze, le Soudan soude les solidarités -> https://t.co/cG7SjNphJ0
07:36Région : L’éolienne n’a pas le vent en poupe -> https://t.co/nXE3w9KP0G

Conseil municipal : clash à la mairie de Sarlat

Conseil municipal

« Il faut savoir où tu te situes, et il faudra régulariser ta situation… », Jean-Jacques de Peretti n’a pas du tout apprécié que son adjoint à la culture et aux sports, Michel Kneblewski quitte la séance en début de conseil municipal après avoir voté contre une délibération présentée par le maire lui-même.
On savait qu’il y avait de « l’eau dans le gaz » au sein de l’équipe majoritaire, que des tensions existaient entre le maire et son adjoint, mais c’est la première fois depuis 1989 (élection de de Peretti), que l’on assiste à un tel scénario en séance publique. L’intéressé qui avait déjà récupéré la délégation  à la culture suite (déjà) à la démission, pour raisons familiales, de Jeanne Rouanne, doit s’exprimer ce lundi, à travers un communiqué de presse, pour annoncer sa démission. Que reprochait-il à cette délibération portant sur la structure d’accueil tourisme d’affaire et l’approbation du plan de financement de la deuxième tranche pour 456 369 euros ? « C’est un projet pas complètement abouti, et qui n’a pas été présenté au personnel du centre culturel ». Réponse cinglante du maire, « ce projet il est porté depuis 10 ans et tu as participé à toutes les réunions sans le dénoncer... ». Dont acte mais comme certains le laissent entendre, « cela sent la fin de règne, il va y avoir des manœuvres pour les prochaines municipales et il se pourrait bien que Kneblewski monte sa propre liste ». En tout cas pour  les élus de la majorité, la surprise a été totale, cette sortie a créé un certain malaise au sein de l’assemblée. Romain Bondonneau (ps) a également voté contre cette délibération, Anick Le Goff et Franc Champou (procuration) se sont abstenus.
Pas d’augmentation des impôts en 2019
Après ce coup d’éclat (réfléchi ou non ?), il a été question des finances de la commune avec notamment l’approbation des comptes administratifs suivie du débat d’orientations budgétaires pour 2019. Jean-Jacques de Peretti a commenté ces différents comptes administratifs : général, eau et
assainissement, pôle emploi, église sainte Marie et centre culturel et de congrès. Selon le maire, même si, « ce sont les meilleurs résultats depuis 2013 », il souhaite, « qu’il y ait vraiment une reconnaissance de l’espace rural et la possibilité d’avoir des zones franches ». Bien évidemment la lecture est différente de la part de Romain Bondonneau, ce dernier dénonçant, « la faible capacité d’autofinancement de la commune et l’importance de la dette, autour de 14 millions ». Et aux reproches faits sur la politique d’investissement à la veille d’élections, Julien Vanière adjoint aux nouvelles technologies a assuré, « il n’y a jamais de planification par rapport aux échéances électorales, on fait des choix et ce n’est pas toujours facile ». Dans un contexte,  « en mouvement », une croissance au ralenti, des interrogations sur la réforme de la fiscalité, le désengagement de l’Etat, l’impact des transferts de compétences, la baisse des dotations il faut bien bâtir un budget.  Jean-Jacques de Peretti n’a d’ailleurs pas caché les difficultés actuelles en présentant les orientations budgétaires pour 2019, « on essaye de s’adapter à la situation du moment ». Il a évoqué le niveau d’épargne (en 2018 il est de 214 000 euros), la nécessité de maîtriser la masse salariale et de ne pas réduire l’offre de service. « Il n’y aura pas d’augmentation des taux d’imposition », a affirmé le premier magistrat qui a détaillé les axes majeurs de la politique municipale en terme de procédures participatives et de concertation, d’enjeu éducatif, de prévention, de sécurité, « d’autres bornes vont être installées rue Fénelon et avenue Gambetta », de tranquillité et de propreté de la ville ou encore de rayonnement culturel, patrimonial et de développement économique, touristique et commercial. Et pour ceux qui attendent la piscine couverte,  « le Département est prêt à aller de l’avant pour cette structure » et pour ceux qui ont des doutes quant à la réalisation de la déviation nord de Sarlat, « le début des travaux est annoncé au deuxième semestre 2020 ». Anick Le Goff (FdeG), si elle partage en partie le constat sur la situation actuelle elle a fait remarquer, « le problème c’est que vous soutenez un certain nombre des orientations du gouvernement ». L’élue d’opposition s’insurgeant contre le fait qu’il fallait pour diminuer les déficits,  « réduire automatiquement les personnels, baisser les salaires…, c’est toujours la même rengaine, il faut bien du personnel pour faire marcher les services ». Elle a aussi mis en parallèle la diminution des impôts des plus riches et la hausse des taxes pour les moins aisés, « c’est sur l’augmentation des taxes qu’a démarré le mouvement des gilets jaunes… si on ne change pas de politique on va dans le mur ».
Même Jean-Jacques de Peretti a reconnu, « on est enfermé dans des lignes…», et il a fait cet aveu, « j’ai évolué sur les critères de Maastricht, pourquoi ce 3 % et pas un 2 %, 4 %... ? ». Décidément c’est un conseil municipal qui restera dans les annales.
P. Pautiers

Mercurial Superfly CR7 High