Fil info
18:10Mauzac-et-Grand-Castang : Début d'incendie près de Bergerac : les occupants arrachés à la fumée -> https://t.co/7tcCB10HkM
16:45RT : Bonjour , ça vous fait quoi d'être le seul président qui gaze des manifestants pour le climat ? La… https://t.co/rj5HnrwV0g
15:56RT : Belle mobilisation à Limoges ce matin pour le climat https://t.co/TTcLacPahg
15:53Brive-la-Gaillarde : Images positives sur grand écran -> https://t.co/DKRqbSSLxC
14:53Périgueux : (VIDÉO) "Si, on va aller vers la désobéissance civile !" -> https://t.co/JidZh8UPlH
14:19Belle mobilisation à Limoges ce matin pour le climat https://t.co/TTcLacPahg
13:55RT : Lano, magnifique taureau du gaec Camus père et fils, prix de championnat mâle au National limousin à Périgueux
13:06Périgueux : Périgueux célèbre l'agriculture de la Dordogne -> https://t.co/5fpJgOVP1B
08:27# # - : Toques et porcelaine, du bon dans du beau -> https://t.co/BQvyq28tFL
08:24-Claude Leblois Guérin - -Vienne : Pour Jean-Claude Leblois, pas question de stopper les proj… https://t.co/ezOrFnoJve
08:18# # - -Vienne : Hercule : c’est non ! -> https://t.co/e7w2guEo85
08:14Région : La petite mercerie dans la prairie -> https://t.co/ffLySXtqCC
08:10Région : La compagnie Chalair Aviation prend son envol à Limoges -> https://t.co/pcKku41F2g
08:00Flaugeac : L'accident en entraine un autre -> https://t.co/PWqKwDDpEB
07:52Environ 100 employés de contraints de quitter leurs postes le tps de l'intervention des… https://t.co/fXgSrtUkpH
07:45Sarlat-la-Canéda : Evacuation de Coloplast : une centaine de personnels impactés -> https://t.co/05fXYLpC0G
06:58 Au service juridique qu'elle a créé au "en voit des vertes et des pas mûr… https://t.co/J8eO32naJw
06:51Périgueux : Nadia Zrari, l'ange gardien du SDIS 24 -> https://t.co/FYbUXgwLgh
20:37La Châtre : La fibre optique suscite satisfaction et questions -> https://t.co/IRc7rV0Nac
20:35Châteauroux : «Je pense que le théâtre sauve» -> https://t.co/aAHOjmAGNJ
20:33Châteauroux : Leur refus d’une planète dégradée -> https://t.co/G3b4pvSemx
20:21Annesse-et-Beaulieu : Le patient recherché a été retrouvé -> https://t.co/h35pEBoIur

Conseil municipal : clash à la mairie de Sarlat

Conseil municipal

« Il faut savoir où tu te situes, et il faudra régulariser ta situation… », Jean-Jacques de Peretti n’a pas du tout apprécié que son adjoint à la culture et aux sports, Michel Kneblewski quitte la séance en début de conseil municipal après avoir voté contre une délibération présentée par le maire lui-même.
On savait qu’il y avait de « l’eau dans le gaz » au sein de l’équipe majoritaire, que des tensions existaient entre le maire et son adjoint, mais c’est la première fois depuis 1989 (élection de de Peretti), que l’on assiste à un tel scénario en séance publique. L’intéressé qui avait déjà récupéré la délégation  à la culture suite (déjà) à la démission, pour raisons familiales, de Jeanne Rouanne, doit s’exprimer ce lundi, à travers un communiqué de presse, pour annoncer sa démission. Que reprochait-il à cette délibération portant sur la structure d’accueil tourisme d’affaire et l’approbation du plan de financement de la deuxième tranche pour 456 369 euros ? « C’est un projet pas complètement abouti, et qui n’a pas été présenté au personnel du centre culturel ». Réponse cinglante du maire, « ce projet il est porté depuis 10 ans et tu as participé à toutes les réunions sans le dénoncer... ». Dont acte mais comme certains le laissent entendre, « cela sent la fin de règne, il va y avoir des manœuvres pour les prochaines municipales et il se pourrait bien que Kneblewski monte sa propre liste ». En tout cas pour  les élus de la majorité, la surprise a été totale, cette sortie a créé un certain malaise au sein de l’assemblée. Romain Bondonneau (ps) a également voté contre cette délibération, Anick Le Goff et Franc Champou (procuration) se sont abstenus.
Pas d’augmentation des impôts en 2019
Après ce coup d’éclat (réfléchi ou non ?), il a été question des finances de la commune avec notamment l’approbation des comptes administratifs suivie du débat d’orientations budgétaires pour 2019. Jean-Jacques de Peretti a commenté ces différents comptes administratifs : général, eau et
assainissement, pôle emploi, église sainte Marie et centre culturel et de congrès. Selon le maire, même si, « ce sont les meilleurs résultats depuis 2013 », il souhaite, « qu’il y ait vraiment une reconnaissance de l’espace rural et la possibilité d’avoir des zones franches ». Bien évidemment la lecture est différente de la part de Romain Bondonneau, ce dernier dénonçant, « la faible capacité d’autofinancement de la commune et l’importance de la dette, autour de 14 millions ». Et aux reproches faits sur la politique d’investissement à la veille d’élections, Julien Vanière adjoint aux nouvelles technologies a assuré, « il n’y a jamais de planification par rapport aux échéances électorales, on fait des choix et ce n’est pas toujours facile ». Dans un contexte,  « en mouvement », une croissance au ralenti, des interrogations sur la réforme de la fiscalité, le désengagement de l’Etat, l’impact des transferts de compétences, la baisse des dotations il faut bien bâtir un budget.  Jean-Jacques de Peretti n’a d’ailleurs pas caché les difficultés actuelles en présentant les orientations budgétaires pour 2019, « on essaye de s’adapter à la situation du moment ». Il a évoqué le niveau d’épargne (en 2018 il est de 214 000 euros), la nécessité de maîtriser la masse salariale et de ne pas réduire l’offre de service. « Il n’y aura pas d’augmentation des taux d’imposition », a affirmé le premier magistrat qui a détaillé les axes majeurs de la politique municipale en terme de procédures participatives et de concertation, d’enjeu éducatif, de prévention, de sécurité, « d’autres bornes vont être installées rue Fénelon et avenue Gambetta », de tranquillité et de propreté de la ville ou encore de rayonnement culturel, patrimonial et de développement économique, touristique et commercial. Et pour ceux qui attendent la piscine couverte,  « le Département est prêt à aller de l’avant pour cette structure » et pour ceux qui ont des doutes quant à la réalisation de la déviation nord de Sarlat, « le début des travaux est annoncé au deuxième semestre 2020 ». Anick Le Goff (FdeG), si elle partage en partie le constat sur la situation actuelle elle a fait remarquer, « le problème c’est que vous soutenez un certain nombre des orientations du gouvernement ». L’élue d’opposition s’insurgeant contre le fait qu’il fallait pour diminuer les déficits,  « réduire automatiquement les personnels, baisser les salaires…, c’est toujours la même rengaine, il faut bien du personnel pour faire marcher les services ». Elle a aussi mis en parallèle la diminution des impôts des plus riches et la hausse des taxes pour les moins aisés, « c’est sur l’augmentation des taxes qu’a démarré le mouvement des gilets jaunes… si on ne change pas de politique on va dans le mur ».
Même Jean-Jacques de Peretti a reconnu, « on est enfermé dans des lignes…», et il a fait cet aveu, « j’ai évolué sur les critères de Maastricht, pourquoi ce 3 % et pas un 2 %, 4 %... ? ». Décidément c’est un conseil municipal qui restera dans les annales.
P. Pautiers

Mercurial Superfly CR7 High