Fil info
11:02 hélas ne pourra pas lui rendre hommage

Un Molière d’honneur pour Sarlat

Culture

Jean-Paul Tribout a une nouvelle fois concocté pour cette 68e édition du Festival des Jeux du Théâtre de Sarlat,  un programme éclectique qui peut enchanter tous les publics. Une sélection à découvrir à partir du 20 juillet et jusqu’au 5 août en différents lieux de Sarlat.
Et le public - le noyau dur du Festival - ne s’est pas trompé, puisqu’il est venu en nombre assister salle Molière à la présentation officielle de ce qui va constituer du 20 juillet au 5 août l’événement culturel phare du Périgord cet été.
« Ce qui peut m’enthousiasmer, ne peut pas forcément vous enthousiasmer et c’est valable dans l’autre sens, aussi je suis toujours un peu angoissé en vous dévoilant la programmation…, je vais essayer de ne pas survendre les spectacles aussi  je vais être modéré dans mon propos, mais parmi les dix-huit spectacles il y en a  quatre  qui ramassent  sept nominations aux Molières ». Et parmi les pièces  susceptibles de connaître la consécration « La Machine de Turing » de Benoit Solès, quatre nominations à elle seule, « La Dama Boba » de Felix Lope de Vega (nomination pour la comédienne Sol Espeche), la comédie musicale « Chance ! », nomination pour le meilleur spectacle musicale de l’année et Isabelle Andréani pour son interprétation dans la pièce de Gustave Flaubert « Un Cœur Simple ». Si le fil conducteur de cette 68e édition  est « La femme », la musique  aura toute sa place et en particulier le 25 juillet aux Enfeus avec « L’enfance à l’œuvre » de Robin Renucci et Nicolas Stavy, « le Directeur des Tréteaux de France, comédien fort connu et apprécié et le pianiste que les Sarladais pourront apprécier lors du retour du Festival des Musicales cet été se renvoyant la balle dans une sorte d’effet d’écho ». Parmi les 18 spectacles « six sont des textes non théâtraux », il y aura bien évidemment des classiques comme les Fourberies de Scapin et Ruy Blas sur la Place de la Liberté, un  spectacle en amont (pas encore monté) d’après « A la recherche du temps perdu » de Marcel Proust, des pièces tout public à partir de 6 et 8 ans comme « Femmes Pirates » et « Mythologie, le Destin de
Persée », des écrivains célèbres  tel Louis Ferdinand Céline pour « Voyage au bout de la Nuit » et Romain Gary (Emile Ajar) « L’angoisse du Roi Salomon » jouée par la compagnie locale de Saint-Cyprien : K Samba et une dernière représentation « Intra Muros » d’Alexis Michalik  (couronné lors du dernier Festival du Film de Sarlat avec son long métrage « Edmond »).  Certes cet habitué des planches sarladaises « il vient  au Festival depuis 2009 » sera absent mais pour le Monsieur Carte Blanche du Festival « c’est le meilleur spectacle de Michalik ».
Entouré du président Jacques Leclaire, de Francis Lasfargues (ex futur adjoint à la culture), de Régine Anglard représentante  du département, Jean-Paul Tribout a conclu  sa présentation en lisant un texte sur « le Théâtre du Peuple » d’un certain Octave Mirbeau, un à-propos savoureux et  pertinent sur le « Théâtre Populaire » qui fait les beaux jours de Sarlat depuis 1952.
Les représentations :
Samedi 20 juillet à 21 h 45 au Jardin des Enfeus « La Dama boba ou celle que l’on trouvait idiote » de Felix Lope de Vega,  Mise en scène Justine Heynemann, avec Sol Espeche, Stephan Godin, Corentin Hot, Remy Laquittant, Pascal Neyron, Lisa Perrio, Roxanne Roux et Antoine Sarrazin.
Dimanche 21 juillet à l’Abbaye Sainte-Claire (Journée des auteurs) à 18 h : « Une heure et demie de retard » de Gérald Sibleyras en collaboration avec Jean Dell Lu par Michèle Simonnet et Jean-Paul Tribout. 19 h 30 : apéritif et assiette Périgourdine. 21 h : « Un rapport sur la banalité de
l’amour » de Mario Diament. Mise en scène André Nerman, avec Maïa Gueritte et André Nerman.
Lundi 22 juillet à 21 h 45 au Jardin des Enfeus : « Je poussais donc le temps avec l’épaule » d’après « A la recherche du temps perdu » de Marcel Proust.  Mise en scène : Charles Tordjman avec Serge Maggiani.
Mardi 23 juillet à 21 h à l’Abbaye Sainte-Claire « Molly ou l’odyssée d’une femme ». D’après Ulysse de James Joyce. Mise en scène Hélène Arié et Antony Cochin.  Avec Hélène Arié.
Mercredi 24 juillet à 21 h 45 place de la Liberté : « Ruy Blas » de Victor Hugo. Mise en scène, Roch-Antoine Albaladéjo. Conte poético-dramatico-musical-festif avec Roch-Antoine Albaladéjo, Noémie Daliès, Gilles Vincent Kapps, Estelle Kitzis, Laurent Labruyère, Mélanie Le Duc, Jacques Poix-Terrier et Victorien Robert.
Jeudi 25 juillet à 2 1h 45 au Jardin des Enfeus « L’enfance à l’œuvre » de Robin Renucci et Nicolas Stavy. Recueil de textes de Romain Gary, Marcel Proust, Arthur Rimbaud et Paul Valéry. Musiques de César Franck, Schubert, Scriabine, Tchaïkovski… Avec Robin Renucci et Nicolas Stavy au piano.
Vendredi 26 juillet à 21 h 45 place de la Liberté « Les fourberies de Scapin » de Molière. Mise en scène : Emmanuel Besnault,  avec Benoît Gruel, Schemci Lauth, Deniz Turkmen, Manuel Le Velly et Emmanuel Besnault.
Samedi 27 juillet à 21 h 45 au Jardin des Enfeus, « L’angoisse du roi Salomon » d’après Romain Gary (Emile Ajar). Mise en scène, Bruno Abraham-Kremer et Corine Juresco, avec Bruno Abraham-Kremer.
Dimanche 28 juillet à 19 h au Jardin des Enfeus (Tout public à partir de 6 ans), « Femmes pirates » d’après Daniel Defoe. Mise en scène, Etienne Guérin, avec Maud Landau, Etienne Guérin et Téodora Alupei.
Dimanche 28 juillet à 21 h 45 place de la Liberté « Chance ! », comédie musicale. Livret, musique et mise en scène, Hervé Devolder, avec Rachel Pignot, Hervé Lewandowski, Milena Marinelli, Arnaud Léonard, Julie Wingens, Alexandre Jérôme-Boulard, Thierry Boulanger au piano, Benoît Dunoyer à la contrebasse et Jean-Pierre Bouchard à la guitare.
Lundi 29 juillet à 21 h à l’Abbaye Sainte-Claire, « L’autre fille » de Annie Ernaux. Mise en scène Marianne Basler et Jean-Philippe Puymartin, avec Marianne Basler.
Mardi 30 juillet à 21 h 45 au Jardin des Enfeus « Si on ne se mentait plus ? », de Emmanuel Gaury et Mathieu Rannou. Mise en scène, Raphaëlle Cambray, avec Maxence Gaillard, Emmanuel Gaury, Guillaume D’Harcourt, Nicolas Poli et Mathieu Rannou.
Mercredi 31 juillet à 21 h à l’Abbaye Sainte-Claire « Voyage au bout de la nuit », de Louis-Ferdinand Céline. Mise en scène et interprétation Franck Desmedt.
Jeudi 1er août à 21 h 45 au Jardin des Enfeus « Est-ce que j’ai une gueule d’Arletty ? », de Eric Bu et Elodie Menant. Mise en scène Johanna Boyé, avec Elodie Menant, Céline Espérin, Marc Pistolesi et Cédric Revollon.
Vendredi 2 août à 21 h à l’Abbaye Sainte-Claire, « Un cœur simple », d’après Gustave Flaubert. Mise en scène, Xavier Lemaire, avec Isabelle Andréani.
Samedi 3 août à 21 h 45 au Jardin des Enfeus « La machine de Turing » de Benoit Solès. Mise en scène, Tristan Petitgirard, avec Benoit Solès et Amaury de Crayencour.
Dimanche 4 août à 19 h au Jardin du Plantier : « Mythologie, le destin de Persée », de et mise en scène par Laurent Rogero, avec Elise Servières et Laurent Rogero (tout public à partir de 8 ans).
Lundi 5 août à 21 h 45 au Jardin des Enfeus « Intra muros », de et mise en scène par Alexis Michalik. Avec Joël Zaffarano, Ariane Mourier, Marie Sambourg, Christopher Bayemi, Johann Dionnet et le musicien Raphaël Charpentier.
Et tous les matins Les Rencontres de Plamon consacrées au libre entretien, à propos du spectacle de la veille et celui du soir. Pour tous renseignements : www.festival-theatre-sarlat.com

Patrick Pautiers

UA Air VaporMax 2019 White Black lace