Fil info
19:43Sainte-Orse : Une découverte sportives des sentiers et des bories -> https://t.co/vfA6wElVJb
19:40Dordogne : De l’ombre qui produit de l’électricité -> https://t.co/cQsXKDom8r
18:16Coulounieix-Chamiers : Quatre mois de travaux en vue -> https://t.co/9DxT4NVa43
18:13Beynac-et-Cazenac : Le chantier du contournement ouvert à la visite -> https://t.co/1mo9f1CLSt
18:07Douadic : Un hommage solennel rendu aux déportés -> https://t.co/gg1MPDzyaL
18:03Indre : Retour en images sur le Festival international des sports extrêmes -> https://t.co/4nwa33KUXh
17:54Châteauroux : Un air de guinguette pour les résidents des Rives de l’Indre -> https://t.co/6E2VQAyolz

Travaux publics : promotion de canalisateurs

Vendredi dernier, Jérémie Cazenave, directeur de la Scop Cefim TP avait réuni les stagiaires, les encadrants et le jury de la dernière session de validation pour la remise des diplômes de «canalisateur» ainsi que les partenaires - collectivités territoriales ou entreprises - qui acceptent de les prendre en tutorat dans leurs services. Au total, 7 personnes - toutes pour la plupart demandeurs d’emploi - sont entrées en formation à CefimTp, du 27 juillet au 19 février 2015. D’autres personnes en contrat de professionnalisation sont également rattachées à cette session de validation. Parmi ces personnes, 4 ont bénéficié du financement de la Région Limousin pour une durée de 4,5 mois. Le programme de la formation - canalisations et assainissement - se déroule en deux temps. Après une session dite de Préparation Opérationnelle à l’Emploi collective ou POEC de 295 heures, ils ont bénéficié de 840 heures de formation en centre et 6 semaines en entreprise*. Deux certificats de Compétences professionnelles (CCP) viennent compléter la formation pour obtenir le titre professionnel de canalisateur : le premier est délivré après avoir «réalisé les travaux de préparation et de réfection d’un chantier de canalisations enterrées» et le second, après «avoir construit un réseau d’assainissement en travaux publics». Dans le groupe, quatre personnes sont en contrat de professionnalisation en alternance (75% en entreprise et 25% en centre) et elles étaient rattachées à la session de validation du 14 au 16 janvier, avec un module de formation supplémentaire concernant la construction d’un réseau d’adduction d’eau potable. Pour la partie pratique au centre, les stagiaires utilisent les mêmes engins et outils qu’en entreprise et doivent percer des tranchées (pelles mécaniques notamment), installer ensuite les conduites à partir des instructions données sur le papier, vérifier les hauteurs, les pentes, prévoir les branchements et les regards... En contre bas des nouveaux locaux professionnels (bureaux, salle de réunion, vestiaires et sanitaires...), le site de la ZA Bastier dispose d’une grande parcelle mise à disposition par la commune pour ces dernières épreuves grandeur nature.

Tous les ont réussies et à l’issue de la toute dernière, après l’entretien avec le formateur et le jury, ils ont reçu leur diplôme qui vient sanctionner les différentes formations qualifiantes et d’ores et déjà, trois personnes ont déjà trouvé un emploi.

Ce résultat vient conforter le projet global de CefimTP qui fête en janvier cette année les 10 ans de la création de la Société coopérative à La Souterraine puis en septembre la construction du centre haut-viennois à Couzeix.

Entreprises partenaires :
Migliori, Piel SAS, SEGEC, Pradeau Siorat, Sotec, Siers, GEIQ BTP 23 et GEIQ87 Construction.
Autres partenaires :
Région Limousin, Mission locale, Pôle emploi, Ville de La Souterraine, Constructys Limousin. Jury et surveillants de validation : Jean-Paul Vidal, André Brunier et Gilles Gateau

 

jordans for sale dress