Fil info
16:04Lubersac : Yannick Icebe a rencontré les jeunes rugbymen stagiaires -> https://t.co/unH00Vgu6q
14:51RT : 19/07 grille Châteauroux ST SEBASTIEN Limoges https://t.co/AkBdJFGs4C . Pour le Vendredi 20 juillet, s… https://t.co/hoQP9TL9MI
14:50RT : Région : Brive : La pression monte chez Anovo -> https://t.co/NB01gLnPzC
14:50RT : Visite ce matin de la préfète de la . Nous lui demandons un RV avec pour lui demander ce qu'il… https://t.co/SoaqhMd30z
12:38RT : Affaire . J’avais déposé une commission d’enquête sur les incidents du 1er mai refusé par la majorité ⁦… https://t.co/bFWqBdcrqm
12:37RT : Insupportable ! On apprend ce soir que le collaborateur d’ Alexandre Benalla déguise en policier s’e… https://t.co/9S2GJNLAYh
12:37RT : A Nice Estrosi coupe l'eau aux SDF, des commerçants se mobilisent et leurs viennent en aide ... Ici Mme Baerts phar… https://t.co/1s39tHS4Qh
23:35France : Contrôler les industriels : la leçon de l’affaire Lactalis -> https://t.co/5irFln5kfV
23:32International : Le Jefta, un nouvel accord commercial passé en douce -> https://t.co/VjXZaMGEjC
20:51Cyclisme : Le coup de force des Sky et de Geraint Thomas -> https://t.co/JSDfI9edLx
20:50RT : Région : Brive : La pression monte chez Anovo -> https://t.co/NB01gLnPzC
20:49Région : Brive : La pression monte chez Anovo -> https://t.co/NB01gLnPzC
20:13Montignac : Le monde au cœur de Montignac -> https://t.co/khAQOJlI7n
20:10Dordogne : Mutation des métiers de la Poste et des services publics au programme -> https://t.co/FiZNakc4CG
19:18Châteauroux : Grand nettoyage des places et des rues de Vaugirard -> https://t.co/EKTwZUidhL
18:54Indre : Aérocast, une pépite industrielle au cœur du berry -> https://t.co/2lLxJBNAVs
18:32RT : 🎶 La programmation complète du Festival Eclats d’Email Jazz 2018, les vidéos, le détail de chaque concert, la bille… https://t.co/f4a3eGu9i4
18:12Les maires de Mainsat, La Serre-Bussière-Vieille et Crocq, qui inauguraient une seconde stèle à Chaumont, commémora… https://t.co/H6Vs5pDAnj

Un niveau de priorité à déterminer

Urgence ligne POLT

Ce pourrait être le nom d’un groupe punk, d’une BD vintage ou d’un pokémon, la locution à contrepet « Consensus mou » est simplement le sous-titre que les membres du conseil d’administration de l’association Urgence ligne POLT, réunis samedi à La Souterraine, ont trouvé au rapport Delebarre... Pas question de faire perdre la face aux défenseurs de la LGV Limoges-Poitiers et en même temps aller dans le sens de la majorité des élus pour reconnaître la ligne POLT comme axe structurant.
Ce rapport, le président de l’association, Jean-Claude Sandrier, en dégage des points positifs notamment la confirmation de l’axe Paris-Toulouse comme ligne structurante et prioritaire, la renaissance du TGV Brive-Lille et des faiblesses... « Le rapport se limite à Limoges et sa proximité. Le POLT, rappelle-t-il, c’est 712km, six carrefours ferroviaires et plusieurs départements. Quand on réfléchit à la ligne POLT, il faut réfléchir à la qualité du maillage. »
Principal motif de désaccord la préférence donnée à l’itinéraire via Poitiers pour rallier Paris. Michel Delebarre entend en effet ramener Paris à 2h30 de Limoges en 2030 par Poitiers... ce qui suppose un Limoges-Poitiers à une heure contre deux aujourd’hui et implique par conséquent des travaux colossaux... Sans oublier un transbordement estimé à 11 minutes, 11 minutes incompressibles.
En ce qui concerne le POLT, les travaux entamés aujourd’hui permettront, à partir 2022, de gagner 20 minutes vers Paris. « Les 10 minutes supplémentaires pour arriver à 2h30, il est possible de les gagner sans dépenser des milliards et des milliards », avance Jean-Claude Sandrier.
L’importance de la modernisation barreau Limoges-Poitiers, vendu comme outil de développement régional, le président de l’association ne la renie pas : « Limoges-Poitiers, est nécessaire ne serait-ce que pour les TER vers Bordeaux »
Mais à ce titre, justement elle devrait bénéficier de crédit régionaux... Tout comme la ligne POLT considérée par l’État comme une des trois priorités doit bénéficier de crédit de l’État. « Personne n’a à se faire la guerre. »
Ne reste que les trains à faire circuler dessus... les nouveaux sont prévus pour 2021 et il n’est pas dit que la ligne POLT soit la première à en bénéficier. Les députés (1), qui ont rencontré la SNCF mercredi, ont rapporté lors du conseil d’administration que le nouveau matériel roulerait peut-être sur les rails du Paris-Clermont-Ferrand. « Le choix en revient à l’État, c’est l’État qui a lancé l’appel d’offre, c’est l’État qui choisit les trains, c’est l’État qui choisit les priorités », explique Jean-Claude Sandrier. « Ils sont allés voir la SNCF, c’est bien, mais c’est la ministre qu’il faut aller voir, c’est elle qui décide », poursuit-il. « On  attend du gouvernement qu’il confirme la décision de mise à niveau du POLT qui a été actée et son financement. Ce qui a été engagé doit se poursuivre. Il ne faudrait pas devoir tout recommencer à chaque fois que l’on change de gouvernement... »
L’association Urgence ligne POLT tiendra son assemblée générale le 7 octobre au palais des congrès de Souillac.

(1) Deux députés de Haute-Vienne y étaient présents. Pas celui de la Creuse.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.