Fil info
21:07RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:59Région : Quand l’Education nationale se rapproche de l’entreprise -> https://t.co/abJQTWKUYT
18:56Indre : [intégral] Vanik Berbérian écrit à Agnès Buzyn -> https://t.co/ujYXcKy3cC
18:55Saint-Gaultier : Eglise romane : près de dix siècles d’histoire -> https://t.co/wuUUrPuqav
18:54Indre : Comment aider les orphelins à faire leur deuil ? -> https://t.co/wQmyQUEZYj
18:51# # - -Vienne : Les retraités en ont marre d’être maltraités -> https://t.co/2qWOFhpBhs
18:50Indre : Dans l’intimité de George Sand -> https://t.co/PX6rcRd6DG
18:46La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:13Région : Des pistes pour économiser l’eau -> https://t.co/9yZl9eksh1
18:05RT : Le parti d’extrême droite fait son entrée au parlement de avec 11% des voix. Nouvelle alerte. La pest… https://t.co/G0HDwpOFRW
17:53# # - -Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau -> https://t.co/1zI0CG5nSs
17:50Comme chaque 2e dimanche d’octobre, les badauds ont pris d’assaut les rues, le champ de foire de Chénérailles pour… https://t.co/tq5okDutiD
16:56Mercredi 17 octobre SOLIHA Dordogne-Périgord avec le Département fête ses 50 ans à Périgueux de 9h à 12… https://t.co/e2NGHhFMUF
16:52# # - -Vienne : Le marché aux plantes prend racine parc Victor-Thuillat -> https://t.co/M63o5XWUoy
15:03Dordogne : Entre colère et exaspération -> https://t.co/NCUw6GWJO9
15:02Dordogne : Dominique Bousquet, pour un dernier mandat à la tête des Républicains -> https://t.co/OPVJXzHbQp
14:54RT : Partons à la rencontre de qui se bougent pour améliorer notre quotidien. Adil, entraîneur de jeunes à… https://t.co/yTLQbQ2euk
14:49Périgueux : Partir des besoins des chômeurs et des entreprises -> https://t.co/XFbbbE1Sbg

Un chêne pour enraciner les valeurs du Lions

Lions club

Après les grosses averses de la veille, Il n’a pas manqué d’eau le chêne planté par le Lions Club de La Souterraine pour célébrer le centenaire du club service international. Le voilà en moyen séjour depuis samedi dernier à l’esplanade de l’Écluse en bas du square où s’épanouit celui du bi-centenaire de la Révolution tandis que le chêne de la délégation des Commerçants et Artisans de Bernhausen offert à leurs homologues sostraniens, il y a longtemps, résiste mal à l’indifférence.
Quels messages ces arbres enracinent dans le sol citadin ?
Pour le Mouvement Lions en France, qui invite les clubs à faire ce geste symbolique, c’est toute une philosophie et un esprit que traduit son engagement au service de la santé, de la justice sociale et de la culture.
Le Mouvement Lions est né aux États Unis dans l’Arizona, à l’initiative de Malvin Jones. Celui-ci était membre d’une association de 200 dirigeants de sociétés industrielles et commerciales dont l’objectif était de se rencontrer et de servir leurs intérêts : cet objectif ne satisfaisait pas Melvin Jones qui souhaitait se tourner vers les autres, participer au mieux être social et économique de tous, «une ouverture d’esprit au bénéfice de l’homme quelles que soient sa nationalité, sa religion ou sa philosophie...». Le 7 juin 1917, les représentants des Business Circle favorables à ce généreux projet se réunissent à Chicago, sur son initiative. Ils donnent naissance au mouvement LIONS dont la première convention a lieu du 8 au 10 octobre 1917 à Dallas. Lors de cette convention, le premier code éthique du Lionisme est rédigé. En 1920, naît l'acronyme LIONS : Liberty, Intelligence, Our Nations' Safety (liberté et compréhension sont la sauvegarde de nos nations) et la devise «We Serve» (nous servons) est adoptée en 1953. Depuis 1917, d’abord sur le continent nord-américain puis en Europe, cet esprit se partage au sein de nouveaux clubs et les actions se multiplient, originales, diverses, certaines sont reprises par les gouvernements, comme la toute première, la Canne blanche en 1930.
C’est après la seconde guerre mondiale que le Lions club s’implante en Europe, en Suède d’abord. Le premier Lions club français est créé à Paris en 1948 et depuis, le mouvement étend son influence sur l’hexagone, aujourd’hui 1230 Clubs regroupés en districts territoriaux, réunissent près de 28.000 membres, organisent près de 5000 manifestations dans l’année ; pour tous, en 2017 le temps fort est le centenaire international de la création du mouvement.
Depuis la Canne blanche, le Lions club a participé à de grandes causes,  lutte contre la cécité et la malvoyance, création en France du Centre de dépistage du Glaucome, des bibliothèques sonores, assistance médicale et ophtalmologique dans les pays en voie de développement, aide aux victimes de catastrophes, actions humanitaires (maladie alzheimer, handicap…), lutte contre le cancer, accompagnement de la jeunesse, environnement….
La France a su d’ailleurs innover dans la méthode notamment dans la lutte de certaines affections et le club de La Souterraine s’est associé à de grandes causes, comme les Tulipes contre le cancer - avec Brive, La Souterraine est le seul club Limousin - ou encore la prévention contre le diabète, avec des séances annuelles de dépistage sur le marché, et bien sûr le Téléthon.
Le Téléthon est le prochain rendez-vous du Lions club avec la vente d’huîtres samedi 9 décembre, place Saint-Jacques, au profit de la manifestation nationale.