Fil info
22:51France : Incendie mortel au cœur de la très chic station de Courchevel 1850 -> https://t.co/sBRlGn7zCY
22:49France : Psychiatrie : les personnels réclament de l’« humain » -> https://t.co/ep9TC7WLTV
19:18Indre : La France insoumise mise sur le local pour les européennes -> https://t.co/boPSjSWLVr
19:17Châteauroux : Une nouvelle directrice à l’APF pour la nouvelle année -> https://t.co/Y2x7USruik
19:14Indre : Acte X : des bougies en hommage, le débat vu comme de l'enfumage -> https://t.co/iOaN9LyXXE
18:17Comme chaque samedi depuis le 17 novembre, les gilets jaunes du sud de la Creuse se réunissent au carrefour de La S… https://t.co/WE4SAyCyxH
18:13Dordogne : Grand débat national, élections, les ambitions des marcheurs -> https://t.co/KAyNcQGIfi
18:12Beynac-et-Cazenac : Les opposants à la déviation écrivent aux entrepreneurs -> https://t.co/XA5QWofgxk
18:04Saint-Léon-sur-l'Isle : Les communistes veulent relever les défis politiques de 2019 -> https://t.co/EgNM6OBsl2
18:01Périgueux : Une fête intimiste pour célébrer le diamant noir du Périgord -> https://t.co/BUw1rhrBLD
17:58Beauregard-de-Terrasson : Améliorer le quotidien -> https://t.co/dT6CtqKoYr
16:54Bergerac : Virage à gauche pour des vœux aux accents très politiques -> https://t.co/ABNDiVZAr3
14:20Nouveau succès pour la à la . Petits et grands lecteurs ont investi la bibliothèque jus… https://t.co/QzLAH8mNDd

Une Sainte-Barbe sostranienne sous tension

Cérémonie

Après le défilé en ville, toutes sirènes dehors et les cadets au pas pour rejoindre le monument aux Morts, la fête de la Sainte-Barbe, patronne des pompiers, a débuté par la traditionnelle cérémonie avec dépôt de gerbes au monument aux Morts de la ville. L’autre versant, qui s’est déroulé ensuite à la caserne, est social voire politique : c’est
l’heure du bilan mais ce fut aussi celui de la grogne avant la colère sans doute.
Le moins que l’on puisse dire, c’est que la tension était palpable, quelques affiches dans l’entrée donnaient le ton sur le projet de nouvelle caserne pour lequel les mairies sont d’accord mais le SDIS se fait plus que discret. L’absence des représentants de l’État et de l’exécutif départemental n’aura sans doute pas permis de rassurer les troupes : ni le président ni le directeur du SDIS n’étaient présents ; ce dernier était représenté par le Dr Jean-Michel Nouaille, pharmacien-chef du SDIS et une visite du casernement trempé par les pluies de la veille aurait permis d’illustrer le message que les deux élus sostraniens ont fait passer.
En ouverture, le chef de centre s’en tient d’abord au bilan et aux chiffres qui confirment l’importance du centre de secours de La Souterraine dont le territoire couvre 12 communes ; l’effectif (54 pompiers dont 5 professionnels) a vu une hausse de l’activité opérationnelle de 21% passant de 696 sorties pour l’année 2016 à 840 à la fin novembre et l’année n’est pas terminée. Philippe Hochart remercie toute son équipe pour le travail accompli et les efforts menés pour rester toujours performants grâce à la formation et aux manœuvres, présents sur le terrain lors des interventions bien sûr mais aussi pour les manifestations et commémorations de la ville. Voilà pour le bilan, quant à l’actualité du moment, c’est naturellement la question du centre de secours. Il ne dit rien de sa vétusté mais explique brièvement : «Suite au passage des élus et responsables, priorité est donnée pour la construction d’un nouveau centre de secours... Après réunions  entre les différents services, un projet est en route, le terrain trouvé comme les financements, et le 12 mai, la bonne nouvelle est annoncée à l’ensemble du personnel du centre ; le SDIS, porteur du projet planche sur le sujet mais en juillet petit changement, une étude de
coûts est lancée pour une rénovation de l’ancien CS... et il conclut prudent, sans pour autant abandonner l’autre projet...»
Jean-François Muguay comme Étienne Lejeune, 1er adjoint et conseiller départemental seront plus offensifs. Si tous les deux vont saluer l’exemplarité du dévouement des pompiers, volontaires ou professionnels, l’abnégation de leurs familles, tous les deux vont déplorer les conditions de travail dans l’actuel centre de secours : «Depuis plus de 2 ans, de réunion en réunion, de rencontres de travail en rencontres déprogrammées, je suis dans l'incapacité de vous dire où nous en sommes ! Pour n'en citer que quelques unes : 27 avril 2015, 17 octobre 2016, 4 janvier 2017, 8 février 2017, 11 mai 2017, 30 juin 2017 représentent des moments de décisions pour la construction d'un nouveau centre de secours, avec un programme, un calendrier, des coûts laissant penser que les épisodes médiatiques n'étaient plus que des mauvais souvenirs... explique le premier, et début août 2017 le «bouche à oreille» nous apprenait qu'une étude serait lancée sur la rénovation de la caserne actuelle...». Jean-François Muguay et Étienne Lejeune adressent alors un courrier commun au département, resté sans réponse.
Étienne Lejeune intervient à son tour : «Aujourd'hui, c'est avec une certaine gêne que je confirme les propos du maire de La Souterraine, nous sommes dans l'incapacité de justifier un tel retard, nous ne baissons pas les bras, nous continuons à mettre la pression pour que ce dossier dit ultra prioritaire le soit réellement. Nous pouvons vous assurer que les collectivités concernées ont d'ores et déjà mis les ressources financières nécessaires dans leurs budgets et insiste, nous souhaitons que les pompiers professionnels et volontaires, mais aussi les Jeunes Sapeurs Pompiers puissent disposer d'un lieu où ils peuvent se former, s'entraîner, mais aussi se laver dans des conditions acceptables, et ce dernier point est lourd de sens dans mes propos...».
Après un incident heureusement sans gravité - le malaise de Marie-france Galbrun, conseillère départementale, les élus vont être associés aux remises de médailles pour les onze récipiendaires dont le chef de centre (voir ci-contre).

Des grades, des diplômes et des médailles

Les médaillés
Bronze (10 ans) : sergents-chefs Stéphane Prudhomme, Arnaud Docquier, Caporal-Chef Aurélien Lemeunier.
Argent (20 ans) : sergent-chef Céline Londeix.
Vermeil (25 ans) adjudant-chef Sébastien Clément.
Or (30 ans) :
adjudants-chefs Jean-François Moreau et Karl Petit, adjudant-chef Philippe Hochart (chef de centre).
Promotion au grade d’adjoint administratif principal de 2e classe : Dolorès Machère.