Fil info
15:55Boulazac : Conseil municipal : la voie verte n’avance pas -> https://t.co/aFlcIQbHLC
13:29RT : Il y a 5 ans, je passais mon bac. J'avais 10 de moyenne en Terminale. Avec le système actuel, je n'aurais pas été a… https://t.co/keoZpVf5Fw
12:33RT : Mobilisation des salariés de France fermetures à Boussac depuis ce jeudi matin.
11:49Ségur-le-Château : 300 enfants sur le P'tit Tour USEP -> https://t.co/xCphey1Iz5
11:34Mobilisation des salariés de France fermetures à Boussac depuis ce jeudi matin.
01:15l'annonce de la projection sur la Colombie dans l' https://t.co/Z08ZBTJz1O
21:56Neuvic : 24 heures de Bal folk en Limousin, c’est ce week-end au Mialaret ! -> https://t.co/RrIWC0oF95
19:38Il y a un an, les salariés de GM&S Industry, sous-traitant automobile à La Souterraine, manifestaient devant le tri… https://t.co/RJRTzWCRoV
18:11Intérêt du fauchage tardif du : 10 ou 11 espèces d’orchidées sur 50 mètres de bord de ro… https://t.co/QOkSQD5lC0
17:49Montignac : Quatre mois ferme pour un récidiviste -> https://t.co/rbvCXPtOhn

15e Marché de Noël, clap de fin du Millénaire

Animation

Les habitués du marché de producteurs du samedi auront trouvé la crème fraîche des Normandes de Josiane ou des noix et des pommes anciennes d’Isabelle, place Amédée Lefaure où fut déplacé exceptionnellement ce rendez-vous traditionnel car il fallait laisser le cœur de ville au 15e marché de Noël : il tombe chaque année le 23 décembre, or le 23 décembre est un samedi en 2017, ceci explique cela.
Le gros de la troupe, de plus de 150 exposants, marchands, forains est arrivé  dès 7h ; ils étaient accueillis par les agents communaux qui vérifiaient les emplacements et s’assuraient des meilleures conditions d’installation, en évitant les quelques prises de tête habituelles. Que dire de la mobilisation des agents des services techniques et du pôle animation depuis ces derniers jours ! On les a vus dès le début de la semaine pour monter le village de Noël et ses chapiteaux blancs, poser les barrières et autres contraintes de circulation, accrocher les décorations, tandis que la maison Dumas installait ses attractions foraines, le manège devant le bar du marché, le stand de tir Place Saint-Jacques.
Le jour J, nouvelle chance pour cet événement du 23 décembre : une météo favorable. Bon, le chaland en famille n’aura pas eu la neige des premiers Noëls sostraniens, ni un vrai soleil d’hiver, lumineux et sec, mais il n’a pas plu et la température était très supportable.
Dès le matin, la foule était au rendez-vous déambulant entre les stands du village social et solidaire installé au pied de l’église, côte à côte, Secours populaire, Secours catholique, IME la Roseraie et ESAT James Marangé, le secteur jeune et le secteur famille de la MJC, tous présentaient là des créations maison, petits cadeaux originaux, sans prétention juste du sens et du sentiment, ou des ateliers jeux pour les bambins le temps des courses parentales.
Côté ouest de la Place d’Armes, l’offre est plus commerciale : étaient réunis ici les artisans d’art de toute sorte, comme les verres peints de Sylvie Mazou, chaque pièce est unique : d’ailleurs si le chaland fait un court passage jusqu’à l’exposition des 160 crèches d’Éliane Vialatou, salle Jean-Baptiste Robert, il y découvrira une crèche peinte sur un verre à pied de l’artiste de Saint-Sulpice-les-Feuilles. Revenons au quartier des artisans d’art, à côté des verres décoratifs, des jouets en bois tourné, puis de la bijouterie, des bibelots de la décoration, le stand art de la table et du salon de Christelle Kayser qui vient d’ouvrir une boutique à Dun-le-Palestel, et peu à peu arrivent quelques autres plaisirs de la table, les vins fins, les chocolats, les fruits de mer, les spécialités gastronomiques de la saison. L’association de soutien aux GMS avoisine Mise en valeur du Patrimoine de Bridiers, puis les stands se succèdent, nombreux, des fringues aux cassettes d’accordéon, des bonnets péruviens aux foies gras de Feyt... Au loin, un coup de sifflet se répète... La maréchaussée est bien présente, discrète et vigilante, mais le sifflet des gendarmes a disparu depuis longtemps, c’est quoi, c’est qui ? Fendant la foule ébahie et rieuse, voilà un défilé original, une ribambelle d’oies emmenées par deux flûtistes. Les volatiles se dandinent imperturbables, entre les badauds et les marchands, devant la terrasse du Caféchaud puis remontent jusqu’à l’église et la Place d’Armes, un petit tour, s’en vont et reviennent.
Les premiers clients sont repartis, pressés avec leurs achats, d’autres ont préféré se laisser porter par les chants de Noël de la philharmonie, avec ses musiciens coiffés du bonnet rouge. Pour cette 15e édition, en clôture du millénaire, le clou de la journée était en toute fin, l’envol de lanternes célestes, le show laser et le feu d’artifice en plein centre ville, du jamais vu. Des milliers de spectateurs dans le jardin public, juchés sur les murs les ont ovationnés.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.