Fil info
21:07RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:59Région : Quand l’Education nationale se rapproche de l’entreprise -> https://t.co/abJQTWKUYT
18:56Indre : [intégral] Vanik Berbérian écrit à Agnès Buzyn -> https://t.co/ujYXcKy3cC
18:55Saint-Gaultier : Eglise romane : près de dix siècles d’histoire -> https://t.co/wuUUrPuqav
18:54Indre : Comment aider les orphelins à faire leur deuil ? -> https://t.co/wQmyQUEZYj
18:51# # - -Vienne : Les retraités en ont marre d’être maltraités -> https://t.co/2qWOFhpBhs
18:50Indre : Dans l’intimité de George Sand -> https://t.co/PX6rcRd6DG
18:46La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:13Région : Des pistes pour économiser l’eau -> https://t.co/9yZl9eksh1
18:05RT : Le parti d’extrême droite fait son entrée au parlement de avec 11% des voix. Nouvelle alerte. La pest… https://t.co/G0HDwpOFRW
17:53# # - -Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau -> https://t.co/1zI0CG5nSs
17:50Comme chaque 2e dimanche d’octobre, les badauds ont pris d’assaut les rues, le champ de foire de Chénérailles pour… https://t.co/tq5okDutiD
16:56Mercredi 17 octobre SOLIHA Dordogne-Périgord avec le Département fête ses 50 ans à Périgueux de 9h à 12… https://t.co/e2NGHhFMUF
16:52# # - -Vienne : Le marché aux plantes prend racine parc Victor-Thuillat -> https://t.co/M63o5XWUoy
15:03Dordogne : Entre colère et exaspération -> https://t.co/NCUw6GWJO9
15:02Dordogne : Dominique Bousquet, pour un dernier mandat à la tête des Républicains -> https://t.co/OPVJXzHbQp
14:54RT : Partons à la rencontre de qui se bougent pour améliorer notre quotidien. Adil, entraîneur de jeunes à… https://t.co/yTLQbQ2euk
14:49Périgueux : Partir des besoins des chômeurs et des entreprises -> https://t.co/XFbbbE1Sbg

15e Marché de Noël, clap de fin du Millénaire

Animation

Les habitués du marché de producteurs du samedi auront trouvé la crème fraîche des Normandes de Josiane ou des noix et des pommes anciennes d’Isabelle, place Amédée Lefaure où fut déplacé exceptionnellement ce rendez-vous traditionnel car il fallait laisser le cœur de ville au 15e marché de Noël : il tombe chaque année le 23 décembre, or le 23 décembre est un samedi en 2017, ceci explique cela.
Le gros de la troupe, de plus de 150 exposants, marchands, forains est arrivé  dès 7h ; ils étaient accueillis par les agents communaux qui vérifiaient les emplacements et s’assuraient des meilleures conditions d’installation, en évitant les quelques prises de tête habituelles. Que dire de la mobilisation des agents des services techniques et du pôle animation depuis ces derniers jours ! On les a vus dès le début de la semaine pour monter le village de Noël et ses chapiteaux blancs, poser les barrières et autres contraintes de circulation, accrocher les décorations, tandis que la maison Dumas installait ses attractions foraines, le manège devant le bar du marché, le stand de tir Place Saint-Jacques.
Le jour J, nouvelle chance pour cet événement du 23 décembre : une météo favorable. Bon, le chaland en famille n’aura pas eu la neige des premiers Noëls sostraniens, ni un vrai soleil d’hiver, lumineux et sec, mais il n’a pas plu et la température était très supportable.
Dès le matin, la foule était au rendez-vous déambulant entre les stands du village social et solidaire installé au pied de l’église, côte à côte, Secours Populaire, Secours catholique, IME la Roseraie et ESAT James Marangé, le secteur jeune et le secteur famille de la MJC, tous présentaient là des créations maison, petits cadeaux originaux, sans prétention juste du sens et du sentiment, ou des ateliers jeux pour les bambins le temps des courses parentales.
Côté ouest de la Place d’Armes, l’offre est plus commerciale : étaient réunis ici les artisans d’art de toute sorte, comme les verres peints de Sylvie Mazou, chaque pièce est unique : d’ailleurs si le chaland fait un court passage jusqu’à l’exposition des 160 crèches d’Éliane Vialatou, salle Jean-Baptiste Robert, il y découvrira une crèche peinte sur un verre à pied de l’artiste de Saint-Sulpice-les-Feuilles. Revenons au quartier des artisans d’art, à côté des verres décoratifs, des jouets en bois tourné, puis de la bijouterie, des bibelots de la décoration, le stand art de la table et du salon de Christelle Kayser qui vient d’ouvrir une boutique à Dun-le-Palestel, et peu à peu arrivent quelques autres plaisirs de la table, les vins fins, les chocolats, les fruits de mer, les spécialités gastronomiques de la saison. L’association de soutien aux GMS avoisine Mise en valeur du Patrimoine de Bridiers, puis les stands se succèdent, nombreux, des fringues aux cassettes d’accordéon, des bonnets péruviens aux foies gras de Feyt... Au loin, un coup de sifflet se répète... La maréchaussée est bien présente, discrète et vigilante, mais le sifflet des gendarmes a disparu depuis longtemps, c’est quoi, c’est qui ? Fendant la foule ébahie et rieuse, voilà un défilé original, une ribambelle d’oies emmenées par deux flûtistes. Les volatiles se dandinent imperturbables, entre les badauds et les marchands, devant la terrasse du Caféchaud puis remontent jusqu’à l’église et la Place d’Armes, un petit tour, s’en vont et reviennent.
Les premiers clients sont repartis, pressés avec leurs achats, d’autres ont préféré se laisser porter par les chants de Noël de la philharmonie, avec ses musiciens coiffés du bonnet rouge. Pour cette 15e édition, en clôture du millénaire, le clou de la journée était en toute fin, l’envol de lanternes célestes, le show laser et le feu d’artifice en plein centre ville, du jamais vu. Des milliers de spectateurs dans le jardin public, juchés sur les murs les ont ovationnés.