Fil info
21:24 WHA architectes
20:49Guéret : Mobilisation ce jeudi pour l’hôpital de Guéret | L'Echo https://t.co/eATH8i6quc via
19:45Périgueux : Une centaine de personne contre l’arrêté anti-mendicité -> https://t.co/ua6LLRwjFV
19:09Naves : Quand le moi devient Terre -> https://t.co/HLal7hZPoy
18:58Indre : [intégral] Le capitaine quitte le paquebot -> https://t.co/dvARqjmjb4
18:57Indre : Les champions à l’entraînement -> https://t.co/0kSWaJMHGD
16:41Le Blanc : Pourquoi jeter les objets quand on peut les réparer ? -> https://t.co/8GXn7gmUo0
16:40Le Magny : Festivités printanières : Foire aux ânes le 30 mai, fête annuelle le 2 juin -> https://t.co/ctjRiisQsu
16:05Atur : Les travaux du groupe scolaire débuteront cet été -> https://t.co/SbUc4I8Bfb
15:41RT : Rendez-vous ce soir à 20h45 pour l'! https://t.co/fVlsWEXBtY
15:40RT : Antonne-et-Trigonant : Un pollinarium à Lanmary -> https://t.co/Pppc5jqOTS
15:36Antonne-et-Trigonant : Un pollinarium à Lanmary -> https://t.co/Pppc5jqOTS
15:10RT : Rendez-vous ce soir à 20h45 pour l'! https://t.co/fVlsWEXBtY
15:09RT : La presse française résumée en une image... (la vaste majorité, en tout cas). Comment s'étonner que moins de 8% de… https://t.co/1jc7uFOAwQ
14:56Samedi à 11h30, concert des élèves. 17h, ateliers d’art plastique. 18h30, Jonathan Guillaume. 19h15, Bobby Dirninge… https://t.co/1NayVHNL32
14:56Samedi 25 et dimanche 26, le 2e «Printemps de la Mauvendière» organisé par la pépinière culturelle Epicea réunira é… https://t.co/scIhBL3n3t
14:54RT : Les présents encore une fois à pour présenter avec au festival Visions S… https://t.co/pCd1Z1s959
13:36 Je m'en réjouis. Mais c'est étonnant. Lorsque j'avais proposé d'abandonner l… https://t.co/qG5HftvtWH
11:12 Qui n’a servi à rien! Certains immeubles de la rue de la fontaine saint Martin sont enva… https://t.co/voJzPxsUOD
10:21Douville : un camion est immobilisé sur la chaussée sur la RN 21, et une déviation mise en place le temps de son dé… https://t.co/GSI7ATFeSg
08:25Après la conférence de à Guéret... Creuse : Choix de vie, choix de mort | L'Echo… https://t.co/1kKXjGlRl5
07:59# # - : «Cuarteto Tafi», la belle découverte -> https://t.co/fCiwoZSPvR
07:57# # - : Elevage ovin la cité performante -> https://t.co/ib66QgZCRj
07:56# # - : La danse contemporaine ! «Fastoche»... -> https://t.co/rKD3lrcFc7
07:54# # - -Léonard-de-Noblat : Avec Lou Pélou, les échanges sont géolocalisés -> https://t.co/XteueAEjdF
07:52# # - -Pardoux : Le petit lavoir propose une exposition photo -> https://t.co/KHUl2xZ5NQ
07:50# # - : Les collégiens et Ema Rym offrent Milles cœurs pour un regard -> https://t.co/BUXtUhtpHx
07:48# # - -Yrieix-la-Perche : Nouvelle édition du Festival L’Ortie show ce week-end -> https://t.co/LwqIlGqTbe
07:47# # - : Venez découvrir le village du réemploi et de la réparation -> https://t.co/vFXOOkDCDa
07:45# # - -Laurent-sur-Gorre : Un apéro-quiz pour fêter l'Europe avec le comité de jumelage -> https://t.co/zZXwrssTkO
07:44# # - -Junien : Pascal Perrot reçoit l’ovation des élèves -> https://t.co/eRRt5YBm0m
07:43# # - -Junien : Les lumières vont s’éteindre au début du mois de juillet -> https://t.co/2NYgusgCD9
07:41# # - : Les portes ouvertes des 10 ans de Panaz’émoi -> https://t.co/aSocbA2loY
07:40# # - : Le succès des cafés philo est indéniable -> https://t.co/1Xj7QStGi6
07:37# # - -Vienne : Ce soir au CCM John-Lennon, un concert au rythme des 90’s -> https://t.co/GHRYJ3XsZi
07:35# # - -Vienne : Vendredi 24 et samedi 25 mai à l’espace du Crouzy «Entrez sans frapper» -> https://t.co/rAtgURfPM1
07:32# # - : L’art pour redonner une âme au quartier de La Bastide -> https://t.co/mEkOZCxzFl
07:30# # - : Deux jours de congrès pour la CGT Legrand -> https://t.co/vpzCg1IgEy
07:27# # - -Vienne : Rocade Est de Limoges: Jean-Claude Leblois dénonce «une combine politicarde» -> https://t.co/tiIgadkBGG
07:25# # - -Vienne : Littérature et anarchisme au menu de la librairie champêtre au château de Ligoure -> https://t.co/xdT0aZk2f2
07:22# # - : La foire-expo fête déjà ses 80 ans -> https://t.co/58HmNwXFyg
07:20Région : Occupation du CRDP, les associations au bord de l'indignation -> https://t.co/frGSVZbJOW
00:00Corrèze : Un P’tit Tour plein d’enseignements -> https://t.co/lEqZXHCOXH
23:41Corrèze : "Ce libéralisme fou nous amène à la ruine !" Interview de Jean Mouzat, candidat sur la liste de… https://t.co/P3275eJ8xY

Une action qui fait chaud au cœur

Solidarité

La mise en branle d’un quelconque plan particulier destiné à booster la vie de la Creuse ainsi que sa courbe démographique... on l’attend toujours. Le durcissement de la politique d’immigration, lui, en revanche, aura été instantané. Et ce qui était impensable il y a peu, est à présent quasi-quotidien. Hier encore une partie des Creusois avait à se mobiliser pour empêcher l’expulsion d’un couple de réfugiés et de leurs petites filles.
Il s’est présenté, mardi après-midi, à la gendarmerie. Pour pointer. Comme tous les mardis. Puis est rentré à Trace de Pas où il est hébergé... trouver l’animatrice du centre. Le père d’une famille macédonienne s’est vu présenter ce mardi une obligation de quitter le territoire français. Sa compagne, ses deux petites filles de 2 et 6 ans et lui étaient convoqués, hier, à la gendarmerie de La Souterraine pour être conduits en centre de rétention puis expulsés. Mais encore eusse-t-il fallu, pour ça, qu’ils aient pu sortir de Trace de Pas. À l’appel de la mairie et des parents d’élèves, 180 personnes ont hier, à l’heure de la convocation, fait corps autour du bâtiment... et de ceux qu’il abrite encore. « C’est la première fois que je vais avoir l’occasion de remercier quelqu’un d’avoir été pris en otage », lance Claude Clavé, le président de l’association Trace de Pas. « Cette mobilisation fait chaud au cœur en cette période trouble. »
Ce qui a fait chaud au cœur, c’est la prise du problème à bras le corps par les élus de la commune qui, révoltés par des démarches faites « en catimini », sans respect de la légalité, le père qui n’était pas accompagné d’un interprète lorsqu’il s’est fait notifier son OQTF, ont diffusé, affiché, appelé au “blocage”. « C’est vraiment rare de voir des élus prendre position comme ça alors que ça doit aussi faire partie de leur rôle », commente un des citoyens mobilisés.
Ce qui a fait chaud au cœur, c’est de voir les mobilisations s’épaissir et les soutiens se souder. Les enseignants et les personnels des écoles du bassin de La Souterraine sont présent... tout comme quatre professeurs et un agent du collège Martin-Nadaud à Guéret, où deux élèves tentent d’aller de l’avant malgré un horizon bouché au-delà de quelques heures. « Ils ne savent pas où ils vont, pour le moment, ils n’ont aucun futur », explique Frédéric Jaeck, professeur à Martin-Nadaud. « C’est dur pour eux, et pourtant ils ne sont plus en primaire... Là il s’agit d’une petite qui est en grande section. L’enfermer en centre de rétention ? Comment un enfant peut se construire ? C’est terrible. »
Le bien de l’enfant, c’est ce que mettent en avant aussi bien les équipes éducatives que les parents d’élèves que représente Sylvie Sergeant, présidente de la FCPE 23. « La France a ratifié la convention internationale des droits de l’enfant : tout mineur à le droit à l’école une fois entré en France. Nous, tout ce qu’on veut c’est que ce droit soit respecté », déclare-t-elle. « On nous a apporté l’éducation alors on s’en sert : on applique juste la liberté, l’égalité et la fraternité. »
« Cette petite fille a le droit de venir à l’école. Elle a le droit à l’éduc, elle a le droit d’avoir un toit au-dessus de sa tête. Elle a le droit de terminer son année scolaire avec nous », martèle Noémie Ferrero, venue en tant que maman... ou simplement
être humain, soutenir une famille sur la scelette. « Je me demande et si c’était moi, et si c’était ma famille. Je suis née en France parce que j’ai eu cette chance là, mais c’est un hasard. On vit sur un territoire qui se dépeuple, et qui a besoin de familles avec des enfants. Ils ont beaucoup à donner, beaucoup à attendre. »
Le rassemblement a reçu le renfort de quelques gilets jaunes venus de La Croisière qui ont fait savoir que le groupe apportait son soutien à leur action... et qu’il se tenait prêt si besoin.