Fil info
18:52La fabrique d’un journal. Imprimerie Rivet. Éditeur de . Colère aussi de savoir que l’, après… https://t.co/UrC2sD3iXM

Bridiers donne le Cap : voyage en liberté...

Fresque de Bridiers

L’association Mise en Valeur du Patrimoine de Bridiers est en marche depuis plusieurs mois ; à peine baissé le rideau de la fresque historique, clôture du centenaire de la Grande Guerre, que déjà voilà le staff sur le pied de guerre pour l’édition 2019.
Car le projet change complètement d’époque, de récit et bien sûr les différents ateliers comme les partenaires sont à la tâche : couture, décor, accessoires. Tout ceci a été évoqué lors de l’assemblée générale qui avait lieu samedi dernier : près de 120 personnes  y participaient, dont les conseillers départementaux Étienne Lejeune et Marie-France Galbrun.
Jean-Philippe Beguin, président, a ouvert cette séance, rappelant d’abord ces quatre spectacles qui ont illustré le centenaire  «ils ont répondu à l’attente du public, réveillant parfois des souvenirs de famille en lien avec la petite comme la grande histoire...». Il évoque aussi l’énorme machine qui a été mobilisée, costumes, décors, accessoires, armes, véhicules, attelages, avions, un effort qu’il salue d’autant que le résultat est à la hauteur. Il sera développé dans le rapport d’activité.
Maître mot
la nouveauté !
Le président Beguin passe à l’édition 2019, Cap sur la Liberté il se veut discret pour ne pas déflorer le sujet mais annonce quelques belles surprises : «Ce nouveau projet recueille d’ores et déjà un accueil très favorable tant auprès du public que des médias… le sujet interpelle, questionne… l’époque historique est nouvelle… la présentation du projet vous en dévoilera les grandes lignes… mais juste les grandes lignes !...».
 La clôture de son propos ira à tous ceux qui concourent au succès de cette grande aventure à commencer par les bénévoles et «leur formidable capacité à imaginer,  construire, coudre, interpréter…», les partenaires publics et privés, collectivités, mécènes.
Le Commissariat Général à l’Egalité des Territoires Massif Central est un nouveau partenaire en 2019 rejoignant la commune de La Souterraine, la communauté de communes, le département de la Creuse et La Nouvelle-Aquitaine. Le rapport d’activité donne la mesure de cette mobilisation marquée par les temps forts de l’assemblée générale en début d’année au marché de Noël en passant par la soirée des bénévoles, le gala du jumelage, les huit séances de répétition, le concert de Fabienne Thibeault,  les quatre spectacles, puis la participation aux Journées du patrimoine, et enfin les rendez-vous autour de la commémoration du 11 novembre et les marchés de Noël.
Ce rapport d’activité s’affranchit des réunions de bureau, des négociations tous azimuts pour trouver les partenaires financiers ou techniques, les associations. 2018 aura été marquée aussi par l’accueil de la délégation du jumelage.
Bridiers
vitrine de la Creuse
L’année 2019 promet d’être aussi fertile en rendez-vous d’autant que l’association est désormais sollicitée régulièrement pour des participations extérieures, prêts de costumes, interventions d’acteurs ou de figurants. Les trois grands rendez-vous prévus en 2019 sont la participation au Mondial du Tourisme, le déplacement en Allemagne et enfin la clôture du Mondial de tonte au Dorat.
Après le bilan financier présenté par le trésorier Jean-Michel Pastori et Annie Lalande, Jean-Noël Pinaud, metteur en scène, directeur artistique a donné les grandes lignes du programme de 2019.
Première nouvelle annoncée, le parrainage prestigieux de Françoise Chandernagor*, historienne de renom qui a déjà écrit sur la période abordée par la fresque historique ainsi résumée dans le programme : «En 2019, la Fresque Historique de Bridiers vous emmène dans une épopée maritime et terrestre, des côtes françaises aux Antilles, de la Méditerranée à l’île Maurice dans le sillage de Baptiste, charpentier de marine et de Justin Bonaventure Morard de Galles, vice-amiral de la Flotte et sénateur du Limousin à Guéret à la fin de sa vie… Du village de Bridiers le soir de Noël 1758 au chantier naval de Rochefort, du Versailles de Louis XVI à la Guerre d’Indépendance aux Etats-Unis, des inventions du Siècle des Lumières au 1er Empire, de la prise de la Bastille à l’expédition d’Irlande, Baptiste vous entraîne dans une aventure extraordinaire et n’aura de cesse tout au long de ses voyages et de ses rencontres de mettre le cap sur la Liberté !... En ce soir de Saint-Jean 1800, Baptiste retrouve le vice-amiral… alors, êtes-vous prêt à embarquer ?».
Le diaporama projeté sur écran fait défiler ensuite les nouveaux costumes sur lesquels travaillent les couturières, les nouveaux décors notamment celui du chantier naval ainsi que les grands rendez-vous qui s’annoncent :
- 15 mars, Mondial du Tourisme à Paris.
- 6 avril, soirée des bénévoles au CCYF.
- 31 mai : participation au 750 ans de Plattenhardt avec le comité de jumelage La Souterraine-Filderstadt.
- 7 juillet : participation à la soirée de clôture du championnat du monde de tonte au Dorat... et d’autres rendez-vous en Corrèze, dans le Lot...
* le roman de Françoise Chandernagor, «l’Enfant des Lumières» aborde la période illustrée par la fresque.

Air Max Flair KPU