Tiken Jah Fakoly en concert à Yves Furet

Culture

Très belle soirée Rouge Jaune Vert s’est déroulée au Centre Culturel Yves Furet de La Souterraine, avec Tiken Jah Fakoly. La première partie était assurée par Afrokitchen, un groupe limousin d’Afrobeat qui vaut le détour. A son arrivée sur scène, Tiken Jah Fakoly en impose. D’une part de ce que l’on sait de lui, de son engagement, jusqu’à l’exil, à sa musique. Au fil de ses dix albums, certains mixés en Jamaïque, il dénonce la corruption des puissants, la souffrance de l’Afrique, l’exclusion, dans des textes aussi explicites qu’« Ouvrez les frontières » ou « Mon pays va mal », extrait : «  Après l'abolition de l'esclavage, Ils ont créé la colonisation. Lorsque l'on a trouvé la solution, Ils ont créé la coopération. Comme on dénonce cette situation, Ils ont créé la mondialisation. Et sans expliquer la mondialisation, C'est Babylone qui nous exploite ». « Le monde est chaud », titre de son dernier album, a mis le feu dans la salle avec un public tout aussi chaud qui a repris une grande partie des chansons au cours d’un concert reggae de la meilleure facture.

Air Force 1 Foamposite