Fil info
17:41Trafic routier perturbé à sur l'axe RN520 entre le Family village et , suite à la perte d'une semi… https://t.co/iWi8ZmJ2l1
17:40Un de plus ! 🎉 Un nouveau Contrat de Transition Ecologie signé en Corrèze avec 👏 pour des territoires pl… https://t.co/QEIFHG43qx
17:37Le Blanc : Jo Martino passe la main à Samuel Saudrais ! -> https://t.co/CFZ7KqEIVK
17:36RT : Instaurer la sélection à l'université qui meurt de sous-financement, mais financer un mois de service national en i… https://t.co/5PWyUS8Nhx
17:35Indre : Mauvaise note aux briseurs de grève -> https://t.co/jjzuClc2Uk
17:34RT : Marchés des Producteurs de Pays vendredi 21 juin à l’🍴✈ https://t.co/j34UfPm7st
17:32RT : Lancement de la préfiguration du 🇫🇷 : 2⃣0⃣3⃣8⃣ jeunes volontaires ont rejoint hier l'un d… https://t.co/6u3BnJ7OOJ
17:31Indre : Une agence d’attractivité créée à la rentrée -> https://t.co/AmlpNesRjL
17:31RT : Environ 600 personnes concernées en France et en Allemagne par les fichiers https://t.co/KZCCWfxEO1
17:30RT : La chaleur extrême au Bihar (nord de l'Inde) a fait 78 morts au cours des 48 dernières heures, selon un nouveau bil… https://t.co/iRNwdAaxQw
17:30RT : 🔴 dit NON à la aujourd'hui 👊 https://t.co/1VZO1ZrJpR
17:29RT : 🔴 Début de la conférence de presse à Lille contre la privatisation de l'aéroport de Paris avec le , la… https://t.co/BcUlRhJyBX
17:28RT : Ca se passe chez nous une sélection de 7ALimoges https://t.co/DOZsX1a7qi https://t.co/xinT2oLuKB
17:26RT : Derrière Paul François, agriculteur charentais qui tient tête à , il y a des centaines… https://t.co/2m5rloeVcB
17:25RT : L’écologie peut-elle se passer d’être anticapitaliste ? A lire dans . https://t.co/Fa1Xki7jw9
17:23RT : Chômeurs et retraités dans la ligne de mire de : « L’équation est simple : partir à 62 ans avec une pension… https://t.co/mE7HN0zFiM
17:23RT : 🐏 | Jouez au jeu organisé par & tentez de gagner votre T-shirt et 2 entrées p… https://t.co/P83rGSO1fd
17:22RT : 50% des professeurs convoqués pour la surveillance des épreuves suivent le mouv… https://t.co/eTgEOh3P0Y
16:34Montpon-Ménestérol : Une plaque en hommage à un des enfants de la ville -> https://t.co/yn8oRgVJmd
16:01Indre : Lancement de la souscription pour la rénovation du château du Courbat -> https://t.co/8IosTq3MwF
14:13RT : Hier 12/06, vous étiez 700.000 à suivre sur France 3 un peu avant 23h. Aujourd'hui tous les syndicats app… https://t.co/d1wCxdRtTr
14:13RT : manifestation devant la Préfecture pour demander la libération et la régularisation de Bobo Matondo, jeune h… https://t.co/9tzaLuEm8x
13:30 50% des professeurs convoqués pour la surveillance des épreuves suivent le mouv… https://t.co/eTgEOh3P0Y
12:36RT : Au moins 49 personnes ont péri en 24 heures dans l'État de Bihar, dans le nord de l'Inde, où sévit depuis plus de d… https://t.co/JxDMX8R9ss
12:36RT : Être en grève aujourd’hui est un crève coeur pour les enseignants et pourtant ils sont 30% au lycée Dautry de… https://t.co/0Q0Sw4U4oK
12:35RT : Aéroports de Paris : Emmanuel Macron veut brader ce « joyau de l’État français » depuis son passage au ministère de… https://t.co/KXvWpePyqW
12:33RT : Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu a inauguré hier une nouvelle colonie sur la partie du plateau du… https://t.co/O94YZRGeQf
12:28RT : La mémoire de votre santé tient dans votre poche 📱 ! Du 17 au 21 juin, c'est la , à l' on vous… https://t.co/MapdN10r5g
12:25RT : [communiqué ] très suivie dans le second degré. doit prendre la mesure de la… https://t.co/AkMYrxyNm9
12:25RT : Il y a bien des incidents de surveillance. Les épreuves ne se sont pas déroulées normalement. Un seul surveillant p… https://t.co/6Db4OQmlgh
12:23RT : Rien ne se passe normalement , les profs ne surveillent pas les épreuves et il faut faire appel aux aut… https://t.co/onWEcYlzln
12:22RT : Ça ratisse large au rectorat de depuis 7h20. Le SG lui même fait le tour des services pour recruter des su… https://t.co/O19GAuyNy2
12:21RT : Recrutement innovant des jeunes : Job Dating organisé mardi 18 juin à ! https://t.co/1y1l8JKbA7
12:20RT : Retour sur l’inauguration du nouveau téléski nautique du Lac de St-Pardoux soutenu par la et les f… https://t.co/AVeEMLSla7
12:19RT : | 🚫 « Face au harcèlement, n'attendons pas pour réagir ! » 🚫 Pour sensibiliser les habitants, une camp… https://t.co/PvQhQdZzqW
12:17RT : Être en grève aujourd’hui est un crève coeur pour les enseignants et pourtant ils sont plus de 30% de grévistes au… https://t.co/0ac1F1PuAT
12:16RT : Être en grève aujourd’hui est un crève coeur pour les enseignants et pourtant ils sont plus de 50% au lycée Renoir… https://t.co/9LFcwhSqVH
12:16RT : une trentaine de professeurs du lycée d'Arsonval mobilisés contre la réforme Blan… https://t.co/vhjf1D8E1s
08:41 Saint maur ?
08:26 Bravo à eux. Les résistants n étaient pas les plus nombreux et on dirait pas aujourd'hui qu il avait tort.
07:57# # - -Vienne : Vendredi et samedi, la compagnie Malafesta clôture la saison à La Passerelle -> https://t.co/bDG7ruhVGK
07:55# # - : Le beau dimanche des Papillons -> https://t.co/oQHY0GA4sy
07:54# # - -Vienne : Chaleureux adieux au général Bonavita -> https://t.co/VAqrhyINSm
07:50# # - -Vienne : Lakewakepark : nouveau site d’activités pour Saint-Pardoux -> https://t.co/eyZGbvThkR
07:48 une trentaine de professeurs du lycée d'Arsonval mobilisés contre la réforme Blan… https://t.co/vhjf1D8E1s
07:47# # - -Vienne : Banque alimentaire: improvisation culinaire et solidaire à Rilhac -> https://t.co/kckujm0YnO
07:46# # - -Vienne : A Saint-Paul, la fraternité comme pilier -> https://t.co/KdwazcQvq0
07:41Région : Apprentis, les établissements limousins glanent 23 médailles régionales -> https://t.co/fJ8iuGsBwr
07:39Région : Agriculture: Pour le Modef, c'est «au législateur d’imposer les prix» -> https://t.co/zL3blFaoxh
21:53Ribérac : La Rib’Car fédère les jeunes d’Arnaut Daniel -> https://t.co/dZ90qx6WCc
20:09France : Dans Tulle à vélo on dépasse ses habitudes -> https://t.co/6pg1hWXttj
19:26Vendoeuvres : Une journée en hommage à Pascal Bilaine -> https://t.co/68RzeZHFM3
19:25Indre : Les pompiers à l'honneur pour leur bravoure et leur dévouement -> https://t.co/XjWRTgEJ0U
19:14Dordogne : Christophe Dabitch lauréat du 10e prix Augiéras -> https://t.co/qgZArhjWoA
19:12Marsac-sur-l'Isle : Le CDG élargit les locaux et les missions -> https://t.co/DFPf3oJUlZ

Les GM&S ont eu leur ovation "à la maison"

"On va tout péter"

2017 : «On va tout péter», c'est le message écrit sur le flanc d’une citerne d’Air liquide où sont accrochées deux bouteilles de gaz équipées d'un détonateur ; la menace de détruire l'usine, leur usine est la dernière marche de la révolte des ouvriers de GM&S.
Ils se battent pour sauver les 277 emplois d'un site qui en a employé plus de 600, une activité qui a créé de la richesse ici, dans la commune, dans le département, la région Limousin.
277, c'est le dernier carré ouvrier industriel qui refuse le choix d'un système capitaliste qui privilégie la rémunération de l'actionnariat planqué à celle du travail, exposé.
Lech Kowalski, cinéaste engagé a repéré ce combat de la dernière heure ; en 2017, il rejoint la cohorte des journalistes mais décide de rester là, pour témoigner sur la durée ; il choisit l'immersion, un journalisme de reporter de guerre, au risque de prendre des coups d'ailleurs. Cela ne manquera pas.
Il a la réserve des vrais journalistes qui sont derrière la caméra, derrière l'objectif, pas devant. Il ne se montre jamais, même si en toute fin du documentaire, lors de l'expulsion des ouvriers, les mouvements désorientés de la caméra témoignent de sa place au milieu du conflit, et du  risque qu’il prend.
Désormais Lech Kowalski est de tous les instants, présent avec la meute de journalistes audiovisuels dont il filme aussi cette vaine pression pour être vus plutôt que de voir. Et les Vincent, Yann et autres fantassins ne les ménagent pas lorsque leurs questions rappellent le sketch de Bigard «c'est pour manger... Non, c'est pour faire un tennis...». Des questions absurdes quand la parole des syndicalistes dit tout. Ces derniers ont compris le parti pris et la méthode de Kowalski. Quand ils virent la presse, le cinéaste demeure. On pourrait le regretter, pour l'idéal journalistique, mais il y a tant de vacuité dans le geste calculé de placer un micro logoté sous la caméra, que l'on se dit, ils ont bien fait de laisser le cinéaste faire son travail, remplir sa mission sur la durée.
On regrettera juste le peu de place donné à la presse écrite, dans ce documentaire. Ici on reconnaît Vanessa, le visage défait par des heures d'attente, virée d'une réunion avec ses confrères.
On ne voit pas non plus les autres, les Julien, les Séverine dont les reportages dans la PQR avaient fait passer en quelques pages d'ouverture le contexte, le climat de cette fin de vies professionnelles.
Mais, la bataille de l'info télévisuelle était la bonne, l'info papier ne dépasse pas les frontières du lisible. Or il fallait frapper fort pour faire descendre les télévisions nationales internationales, donner des claques aussi à ce parisianisme télévisuel que Lech ne manque pas de retranscrire dans quelques brèves images.
Le combat de Lech
est sincère
Ce documentaire parle de l'humain. Même les forces de l'ordre sont «réhumanisées» : alors que les reportages télé, notamment sur les gilets jaunes, nous privilégient des militaires casqués, des robots derrière des boucliers, pour faire peur, sans doute, ici le cameraman s’essouffle à côté d'un CRS qui a du mal à rattraper son groupe... Il en montre un autre lisant le tract qu'un ouvrier lui a remis...  
Lech Kowalski est resté ici près de 9 mois, filmant tous ces instants de l'histoire : les assemblées générales, les voyages en car pour monter à Paris, les interventions de Martineau, l'annonce des 157 licenciements, les coups de gueule, des gros plans de visages, de mains, de regards qui témoignent fugacement de la rage ou de la souffrance, des paroles comme : «Vincent, tu viens ?» qui font réagir la salle, c'est de l'amitié construite au fil de la lutte.
L'émotion est partagée avec le public, le combat est expliqué.
On ne lâche rien, c'est encore le message que les syndicalistes ont fait passer lors de cette diffusion à la Souterraine - pour la première, on notera la présence des élus, le maire de la Souterraine, celui de Guéret, le sénateur Lozach - et qui est ainsi résumé : «Cette volonté de diffusion locale est très importante pour Lech Kowalski et pour nous, autant que celle d'être présents lors des autres diffusions pour témoigner, répondre aux questions. C'est une occasion de continuer la lutte car, contrairement à ce qu'affirme le gouvernement, sur 157 licenciés, plus de 70 sont sans solutions pérennes ; quant à la reprise,  (LSI), les engagements de charge de travail des donneurs d'ordres, Peugeot et Renault ne sont pas tenus. Sans oublier bien sûr l'impunité dont bénéficient toujours les anciens actionnaires complices de la déroute orchestrée de l'entreprise...».
Au-delà du combat contre le démantèlement du tissu industriel, Lech Kowalski devrait poursuivre ce travail d'information dans d'autres secteurs que cette politique libérale détruit avec application, une immersion dans les hôpitaux publics, où les suicides d’agents se multiplient, chez Enedis, à La Poste... Et qu’une fois de plus, ce gouvernement attaché au paraître, soit montré du doigt, au milieu de ses pairs comme à Cannes.