Quelle désillusion!

National : Châteauroux 0 - Paris FC 5 Contre toute attente la Berrichonne a pris l’eau à Gaston-Petit. Pour la deuxième fois de la saison après Epinal les hommes de Michel Estevan encaissent un 5-0 sur leur synthétique. La maigre consolation de rester sur

Pour ce match de gala (7.033 spectateurs, record de la saison en championnat) face à un PFC décevant, la Berri bénéficie des retours de blessures de Razak Boukari et d’Aldo Angoula.
Le Togolais est le premier à faire la différence côté droit mais son centre ne trouve personne (7e). Réponse des Parisiens trois minutes plus tard sur un centre bien travaillé de Madiani. Mboné coupe la trajectoire et dégage en corner. Sans danger. Sur le suivant, Alami Bazza dépose au premier poteau. Pierazzi reprend de près, Souchaud touche le cuir mais sans pouvoir le contrôler. Poteau rentrant (0-1, 11e). Bien mal engagé face à la meilleure défense du championnat et ses seize buts encaissés.
On attend une réaction berrichonne mais ce sont les hommes de Réginald Ray qui remportent les duels. Dominée physiquement la Berri ne parvient pas à se projeter vers l’avant comme elle en a l’habitude. Siebatcheu se crée la première véritable occasion. Le jeune attaquant hérite d’un ballon sur la ligne des dix-huit mètres. Il se retourne et frappe tendu. Demarconnay est à la parade (29e). Le rythme monte d’un cran à la demi-heure. Ripelin arme à vingt mètres mais c’est à côté (34e). Corner de Boukari, tête de Siebatcheu. Une situation qui a plusieurs fois fait mouche en février mais cette fois ça ne se termine pas au fond des filets (38e). Suite à une faute castelroussine Alami Bazza est au coup-franc. Le passeur sur le premier but enroule pied droit une merveille de coup-franc. Souchaud est battu (0-2, 41e).
La Berri boit le calice jusqu’à la lie
Le coup de grâce ne tarde pas. Alami Bassa lance donne un long ballon à Ribelin qui profite des hésitations de deux défenseurs pour placer le cuir dans le soupirail de Souchaud (0-3, 47e) ! La Berri n’y est plus du tout. Nanizayamo reprend dans la surface un centre parfait. Souchaud détourne dans les pieds de l’inévitable Alami Bazza qui marque de près (0-4, 51e). Une véritable déroute face à la plus mauvaise attaque du championnat ! Demarconnay préserve son invincibilité sur une tête d’Héloïse (58e). Et le cauchemar n’est pas fini. Les Bleu et Rouge ne défendent plus. Contre supersonique de Ribelin qui donne pour Nanizayamo. L’attaquant formé à Tours trompe tranquillement Souchaud (0-5, 65e). Certains spectateurs quittent déjà le stade. Ils ne rateront pas une fin de match bien triste. Une belle tête de Siebatcheu est repoussée pas Demarconnay (76e). Tounkara trouve le poteau, le cuir revient sur Sanganté dont la reprise revient dans les gants du portier Parisien (85e). Le public gronde au coup de sifflet final…
Anthony MOINY (CLP)
Châteauroux 0 – Paris FC 5
Mi-temps : 0-2
Stade Gaston-Petit. 7 033 spectateurs.
Arbitre : M. Gaillouste.
Buts : Pierazzi (11e), Alami Bazza (41e, 51e), Ribelin (47e), Nanizayamo (65e)  pour Paris FC.
Avertissements : Angoula (68e) à Châteauroux ; Ribelin (59e) au Paris FC.
Châteauroux : Souchaud – Fofana, Mboné, Angoula (cap), Traoré – Héloïse, Tie Bi, Raineau (Chergui, 56e) – Boukari (Sanganté, 73e), Tounkara, Siebatcheu.
Entraîneur : Michel Estevan.
Paris FC : Demarconnay – Marie, Lybohy (cap), Bong, Sidibé (Mary, 82e) – Madiani, Massouema, Pierazzi, Ribelin – Alami Bazza (Martin, 69e), Nanizayamo (Nomenjanahary, 78e).
Entraîneur : Réginald Ray.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.