Fil info
11:16Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin | L'Echo https://t.co/joLKFrfoJ8 via
09:17Une décision injustifiable: Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin | L'Echo https://t.co/ekGgykBrxD via
08:54Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin | L'Echo https://t.co/ghdsvDC6Tt via
07:46# # - -Vienne : Nedde sera «celtico-médiévale» -> https://t.co/WMwJlmqIH0
07:42# # - -Vienne : Retour sur la pensée humaniste et universelle de Senghor -> https://t.co/zmawqv9U5Q
07:40# # - -Vienne : Partir l’esprit tranquille -> https://t.co/3475kHcz6g
07:33Région : L’ARS ferme le centre expert autisme du Limousin -> https://t.co/oFWpqHR6sj
07:31Région : Valadon & Cie s'exposent au musée de la mine de Bessines (87) -> https://t.co/d282WqU23U
06:53 😍😍😍💐💐💐💐
23:06Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère | L'Echo https://t.co/aX0tB76gNW via
21:21Brive-la-Gaillarde : Le bloc rejette le projet... en bloc -> https://t.co/SzmW4iPo7T
21:10 L'irrigation est elle interdite en Corrèze
19:02 Maire de Paris? Y'a pas à dire, ça donne envie...
19:01Châteauroux : Allez, roulez petits bolides ! -> https://t.co/2dHnPTbrQ8
18:58RT : La Région soutient l'inscription au patrimoine mondial de l'humanité du désigné… https://t.co/Hp2ua6fpHg
18:58RT : Le Sud-Africain Johnny Clegg est mort d’un cancer, à l’âge de 66 ans. Sa chanson “Asimbonanga”, dédiée à Nelson Man… https://t.co/6ThFYSAv6M
18:58Indre : Du répit pour les blaireaux -> https://t.co/7FeBmZzO2y
18:53Indre : Le Berry, une terre de woofing ? -> https://t.co/i0EmKT52sV
18:53RT : "Fils de pute", “abrutis”, "je le tiens par les couilles", "c'est pour ça qu'on l'a fait entrer au gouvernement".… https://t.co/LLZTCyK06X
18:53RT : Retraites : Communiqué de FO : FO rejette une réforme paramétrique permanente https://t.co/cZCUyMS6U2 via
18:52RT : Dans les propos attribués à par , il est indiqué que je serais d'accord avec lui. C'est inexact.… https://t.co/qmUWFD7WmY
18:51RT : Castaner vient de médailler : -G. Chassaing, qui a chargé la fête de la musique à Nantes -B. Félix, lié à la mort d… https://t.co/lZuWINzRcb
18:50RT : l'Humanité du jeudi 18 juillet 2019 sur votre écran d'ordinateur avec la boutique de l'https://t.co/t9CSG7KjHthttps://t.co/NbyXL3pmm9
17:45Dordogne : Un marché incontournable -> https://t.co/ctO07OkjJ6
17:21Dordogne : Les salariés de la SOCAT inquiets pour leur avenir -> https://t.co/8qDX1hDvVM
17:02Sarlat-la-Canéda : Opération Sentinelle : pour sécuriser les zones sensibles -> https://t.co/TvDDArNG70
16:51RT : Nous sommes prêts à repartir ! Retraite, aide juridictionnelle, réforme de la carte judiciaire... Nous ne lâcherons… https://t.co/0mbJzLpr42
16:03Valençay : Deux employés de la commune honorés -> https://t.co/3S7bVzJbPe
14:56France : Annulation du concert de Thérapie Taxie -> https://t.co/8WXPQYMDvC
14:02Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère | L'Echo https://t.co/PvYtoHT5US via
13:43Corrèze : Ressource en eau : l'alerte est activée sur 142 communes -> https://t.co/82uY2Az9PB
13:18Corrèze : Erró et Argentat, une histoire de toile -> https://t.co/abQ6G1kuTm

L’héritage du Front populaire en débat à la Morélie

La traditionnelle Fête de la Morélie s’est déroulée hier dans les bois éponymes, avec au programme de ce rendez-vous festif et revendicatif, un retour sur 1936 et le Front populaire. Un héritage aujourd’hui très fortement menacé.
Quatre vingt ans après, que reste-il du Front populaire, de ses acquis, de son héritage ? C’était l’une des questions en débat hier à la Fête de la Morélie, rendez-vous qui depuis près d’un quart de siècle rythme la vie politique terrassonnaise. « En trois mois à peine, une période minimum, entre mai et juillet 1936, s’est construit le socle des acquis sociaux du pays », rappelle Christian Rebière, l’ancien secrétaire général de l’UD CGT. La réduction du temps de travail, avec la semaine de 40 heures, la mise en place effective des conventions collectives datant de 1919 et surtout les quinze jours de congés payés. « Pour la première fois, les ouvriers pouvaient partir en vacances aux frais du patron. C’était tout un symbole », souligne Christian Rebière.
Ce socle d’acquis sociaux aura pu voir le jour grâce à la mobilisation de la classe ouvrière. Les grèves de 36, avec ses usines occupées, en ont surpris plus d’un. Pas moins de 2,4 millions de salariés seront mobilisés et la CGT verra ses effectifs monter à quatre millions.
« Les conquêtes de 36 font faire un bon en avant décisif dans l’organisation juridique des rapports collectifs de travail et dans la création de droits nouveaux pour les salariés », insiste Christian Rebière. « En une période très courte, le Front populaire, sur fond de crise économique, politique, morale et de périls internationaux, a généré des boulversements profonds et durables. Le Front populaire demeure un moment phare de
l’émancipation individuelle et collective ».
80 ans plus tard, que reste-il de ce formidable élan populaire, de cet héritage ? « Le gouvernement actuel ose se revendiquer de cet héritage, alors qu’avec la loi El Khomri, notamment l’inversion des normes, il s’y attaque directement, le fait reculer », dénonce Christian Rebière. « La loi travail, rejetée par 70 % des Français, a été imposée au bout de trois 49-3», rappelle Viviane Roux, animatrice à la section PCF de Terrasson.
« Le gouvernement pensait régler son compte à la CGT et au combat de classes en s’appuyant sur des syndicats très accompagnateurs... Mais c’est un échec. La position de la CGT a été validée sur la loi travail ». Un échec à la fois politique et social « qui va coller aux basques du gouvernement alors que s’annoncent de prochaine échéances électorales », prévient Viviane Roux. « La CGT a démontrer que la régression de la société ne pouvait se faire sans résistance. Les salariés ont pris conscience de la dangerosité que représente cette loi travail. Là encore c’est un échec pour le gouvernement ».
« Contrairement à ce qui se dit, la CGT est loin d’être minoritaire, bien au contraire », renchérit Christian Rebière. « Il ne faut pas oublier l’unité syndicale dans cette lutte contre la loi travail ». Même le syndicat des cadres, la CFE-CGC s’est déclarée opposée à cette loi mettant à mal l’héritage du Front populaire.
Pour les syndicalistes comme les communistes, en dépit d’un troisième et ultime 49-3 pour imposer la loi au forceps, « le combat n’est pas terminé. Même adoptée, une loi peut être abrogée », rappelle Viviane Roux. « On remet ça en septembre », glisse Christian Rebière. Une nouvelle grande journée d’action intersyndicale contre la loi travail est en effet programmée pour le 15 septembre. « Ce sera l’occasion pour le parti communiste d’appeler à la création d’un nouveau Front populaire. Il faut impérativement lui donner corps », insiste Viviane Roux. 80 ans après, un nouveau Front populaire, riche en acquis sociaux est-il encore possible ? Les communistes, eux, y croient.

Saltgourde s’invite à la fête
Une délégation du comité de défense de Saltgourde, engagé depuis deux ans dans un combat contre la destruction de logements sociaux à Périgueux, était présente à La Morélie pour expliquer sa lutte. Outre un appel aux dons pour payer l’avocat suite aux poursuites contre la mairie de Périgueux devant le tribunal administratif, le comité a présenté le programme de ses actions. La prochaine aura lieu le 5 août avec la projection à 21 h de « HLM : habitation légèrement modifiable », un film qui raconte la rénovation lourde des HLM de Bois Leprêtre à Argenteuil, sans expulsion de ses habitants. Le comité sera également présent sur la fête du PCF de Neuvic le 15 août.

Air Huarache Run Ultra BR