Fil info
22:50France : Derrière les discours la volonté de mettre au pas les députés -> https://t.co/W6nuTR5Kl8
22:44France : Assurance chômage : lancement des hostilités -> https://t.co/DSXdjduZ30
20:48Millevaches : L'hivernale de Meymac dans le froid -> https://t.co/zYBmR1qQS8
20:02Région : France 3 : de grosses inquiétudes en coulisses -> https://t.co/FlAMittXrD
18:59Ecueillé : Émilie Andéol à la rencontre de ses admirateurs indriens -> https://t.co/7DHT0aacDW
18:39Dordogne : L’aide à domicile en mutation -> https://t.co/bE3RnnY7bo
18:04# # - -Vienne : Communauté urbaine, le retour -> https://t.co/fryNqZz4AL
18:02# # - -Vienne : Des brebis pour préserver et restaurer un site -> https://t.co/xOPNs0fpgp
17:47# # - -Vienne : Sortis de l’ombre -> https://t.co/zLmB2TFP8U
17:45# # - -Vienne : «Périclès» : ouvert sur la vie -> https://t.co/4YCzHmhzhS
17:25Sarlat-la-Canéda : Hôpital : la réfection du parking programmée début 2018 | L'Echo https://t.co/rrXSk9Kg80 via
17:18# # - -sur-Benaize : Des locaux rénovés et agrandis pour la ressourcerie «Maximum» -> https://t.co/mrh1MM0XL4
17:17# # - : Le Père Noël se rendra au marché des artisans et commerçants -> https://t.co/hKcsndpVUQ
17:17# # - -Yrieix-la-Perche : Patrick Lebas à la tête de l’Ensemble Vocal -> https://t.co/pGrMxHENvm
17:14# # - : Un beau Salon du Livre en perspective -> https://t.co/DcALeNMVTH
16:40Sarlat-la-Canéda : Hôpital : la réfection du parking programmée début 2018 -> https://t.co/5LMBCCdKvW
16:35Le Blanc : Sainte Barbe : les pompiers félicités et honorés -> https://t.co/aBEI0jAFGP
16:32Région : à l’école du jardin planétaire -> https://t.co/kJmYmZv1zY
16:10Périgueux : La plainte pour diffamation, l’arme absolue ? -> https://t.co/LCr9akyyZ2
12:15Auriac : L’esprit de Noël est aussi en Xaintrie -> https://t.co/5kP6qhZtl5
11:18RT : Région : Concert de soutien au journal jeudi à Châteauroux -> https://t.co/M1kpqr42vs
09:19Haute-Vienne : Jour noir pour les casquettes blanches | L'Echo https://t.co/R2Osmoa2gu via

Remobilisation sociale en Sarladais

Projet collectif

Depuis un an, neuf personnes ont adhéré à un projet collectif baptisé Parcours Ressources Insertion (pri) animé par l’insup Formation à Sarlat. Mercredi 26 octobre en fin d’après-midi, les acteurs de ce projet ont présenté salle Molière les œuvres qu’ils ont créées sous la direction artistique d’Hélène Droz ainsi qu’un court-métrage, sous la codirection de Guillaume Camps et d’Antoine Heijboër. Avant la projection de ce documentaire-fiction d’une trentaine de minutes qui parle aussi bien de l’association des Récup’Acteurs, que du centre bouddhiste de Dahgpo, des vieux métiers à Salignac ou de la candidature de la ville de Sarlat aux Jeux Olympiques 2020..., Delphine Bretenet responsable départementale de l’insup a présenté le dispositif dont l’objectif est « de redonner envie à des personnes bénéficiaires du rsa, en situation d’exclusion sociale, professionnelle ou familiale de construire, de se reconstruire, de les inclure à nouveau dans une dynamique de partage et d’échange ». Si au départ du projet 12 personnes (elles avaient entre 30 et 50 ans) étaient concernées, seules neuf hommes et femmes ont continué ce projet avec l’équipe de l’insup composée de professionnels de l’orientation, d’un psychologue et d’intervenants extérieurs spécialisés dans le sport, le théâtre, la vidéo et les arts plastiques. Attentif aux besoins d’écoute de chacun, l’insup offre un accompagnement personnalisé dont les objectifs sont de favoriser la reconstruction de la personne, faciliter son chemin vers une plus grande autonomie sociale et accroître son désir de réinsertion socio-professionnelle. Soutenu par le conseil départemental de la Dordogne représenté mercredi soir par Jean-Fred Droin, et le Fonds social européen, l’insup coordonne, anime l’action et est garante de sa cohérence. Ce projet de remobilisation sociale a permis que les personnes concernées comme l’a souligné Delphine Bretenet : « reprennent conscience en elles et soient en capacité de bien prendre la mesure de leurs possibilités, de leurs ressources ». Ils étaient à la fois acteurs, réalisateurs et ont été fiers de montrer leur travail, leur savoir-faire sous forme de créations artistiques, accrochées pour l’occasion aux cimaises de l’ancien théâtre mais  également entrevues dans ce court-métrage traité de façon Journal Télévisé que le public a particulièrement apprécié. Cela fait plus de 30 ans que l’insup existe en Aquitaine (son siège social est à Bordeaux) et depuis une vingtaine d’années en Dordogne. Pour mieux connaître l’insup Formation : www.insup.org
P. Pautiers

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.