Fil info
01:03 Si etre contre la cruauté, c'est être anti-… https://t.co/q8wyZnVYSr
23:09International : Le viaduc de Gênes : symbole d’un pays affaibli -> https://t.co/G89U377saB
23:07France : Un Canadien à la tête d’Air France : colère des syndicats -> https://t.co/gCNhzy71US
21:25 Je voudrais que l’on m’explique s’ils sont… https://t.co/99eUGwtY0Z
21:09Région : La solitude au bout du fil -> https://t.co/sZhf7rzJsm
20:33 100% d'accord, ces raccourcis permanents co… https://t.co/wo4FeBwsc0
19:46Nos camarades de nous ont retrouvés sur ! https://t.co/ubEAzTzxBw
19:30Région : C’était Radio Luttes... -> https://t.co/xu5y3szMrM
18:31 THESE HELPLESS, INTELLIGENT, INNOCENT BEING… https://t.co/tq79xXr3BU
18:28 C'est criminel pour ces animaux qui ne verr… https://t.co/dVuJDYXz8Q
18:10 L. Inacceptable !! la souffrance de ces an… https://t.co/wuQZ6Ct9SQ
17:59 Je ne supporte plus cette souffrance animale ! Il faut arrêter ça !
17:53Indre : [intégral) Dans la peau d’un guerrier viking -> https://t.co/LYDOC4k0zU
17:53Indre : Les Beaux Yeux exposent au Moulin Lasnier -> https://t.co/5AKhUOMm1j
17:43Eyliac : Hommage aux maquisards tombés à La Roquette -> https://t.co/O6BTJ8HMvl
17:43 C'est quoi la définition de l'inacceptable ?
17:33Dordogne : Beynac divise toujours plus -> https://t.co/yltZI9AQwg
17:31Dordogne : Une cinquantaine de communes reconnues en état de catastrophe naturelle -> https://t.co/6E4cmykmjE
16:36Sarlat-la-Canéda : Des artistes aux commandes -> https://t.co/nbbqHnRaXg
15:39Issoudun : La Rabouilleuse a nettoyé le site de sa loge, l'âme en peine -> https://t.co/TthlCHu5rg
12:58 bravo a vous car c'est inadmissible
12:35 Excellente chose 👍 Bravo à vous tous pour… https://t.co/DksadP6YzP
11:26 Merci à vous d'être intervenu.

Remobilisation sociale en Sarladais

Projet collectif

Depuis un an, neuf personnes ont adhéré à un projet collectif baptisé Parcours Ressources Insertion (pri) animé par l’insup Formation à Sarlat. Mercredi 26 octobre en fin d’après-midi, les acteurs de ce projet ont présenté salle Molière les œuvres qu’ils ont créées sous la direction artistique d’Hélène Droz ainsi qu’un court-métrage, sous la codirection de Guillaume Camps et d’Antoine Heijboër. Avant la projection de ce documentaire-fiction d’une trentaine de minutes qui parle aussi bien de l’association des Récup’Acteurs, que du centre bouddhiste de Dahgpo, des vieux métiers à Salignac ou de la candidature de la ville de Sarlat aux Jeux Olympiques 2020..., Delphine Bretenet responsable départementale de l’insup a présenté le dispositif dont l’objectif est « de redonner envie à des personnes bénéficiaires du rsa, en situation d’exclusion sociale, professionnelle ou familiale de construire, de se reconstruire, de les inclure à nouveau dans une dynamique de partage et d’échange ». Si au départ du projet 12 personnes (elles avaient entre 30 et 50 ans) étaient concernées, seules neuf hommes et femmes ont continué ce projet avec l’équipe de l’insup composée de professionnels de l’orientation, d’un psychologue et d’intervenants extérieurs spécialisés dans le sport, le théâtre, la vidéo et les arts plastiques. Attentif aux besoins d’écoute de chacun, l’insup offre un accompagnement personnalisé dont les objectifs sont de favoriser la reconstruction de la personne, faciliter son chemin vers une plus grande autonomie sociale et accroître son désir de réinsertion socio-professionnelle. Soutenu par le conseil départemental de la Dordogne représenté mercredi soir par Jean-Fred Droin, et le Fonds social européen, l’insup coordonne, anime l’action et est garante de sa cohérence. Ce projet de remobilisation sociale a permis que les personnes concernées comme l’a souligné Delphine Bretenet : « reprennent conscience en elles et soient en capacité de bien prendre la mesure de leurs possibilités, de leurs ressources ». Ils étaient à la fois acteurs, réalisateurs et ont été fiers de montrer leur travail, leur savoir-faire sous forme de créations artistiques, accrochées pour l’occasion aux cimaises de l’ancien théâtre mais  également entrevues dans ce court-métrage traité de façon Journal Télévisé que le public a particulièrement apprécié. Cela fait plus de 30 ans que l’insup existe en Aquitaine (son siège social est à Bordeaux) et depuis une vingtaine d’années en Dordogne. Pour mieux connaître l’insup Formation : www.insup.org
P. Pautiers

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.