Fil info
19:05 Je ne suis (je n'étais) que lecteur et je n'ai aucune information mais l'expressio… https://t.co/I8fLtcLSAR
12:40On apprend que les Gilets Jaunes de Haute-Corrèze viennent d’ouvrir leur nouvelle Maison du Peuple dans l’ancien Tr… https://t.co/DNFqfLJq3Y

Le maire entend se projeter vers l’avenir malgré la conjoncture

Cérémonie

Mercredi 9 janvier, Pierre Delmon, maire de Terrasson, a présenté ses vœux devant une salle comble.
Il a fait un retour sur 2018 et ses réalisations. Inaugurations, fête des associations, cérémonie du 11 novembre, début des travaux de la fibre, lancement du nouveau site internet de la ville, finalisation des travaux de la coulée verte, travaux d’aménagement des abords du collège, achèvement de la première phase des travaux de la route de Losse, renforcement des réseaux, poursuite de l’embellissement de la ville ancienne, tourisme, habitat (lotissement à la Morélie). Le maire a ensuite abordé le programme pour 2019 : la poursuite des travaux de la route de Losse, l’aménagement de la rue Alphonse Daudet, l’installation de l’éclairage à la Plaine des jeux, la création d’un plateau sportif place de la Libération, la fin des travaux de l’école maternelle Rive gauche, le développement du nombre de repas bio dans les cantines, la poursuite des acquisitions foncières de terrains qui seront disponibles à la vente. Pierre Delmon souhaite implanter une résidence seniors dans la ville neuve.
Plusieurs études seront lancées en 2019
Le renouveau des Jardins de l’Imaginaire avec des visites nocturnes, la création d’échoppes supplémentaires, la revitalisation du commerce, le devenir de la grange de Lavilledieu et l’aménagement de la place Marcel-Paul, mais aussi, encore et toujours, la construction d’un nouvel EHPAD. « Tous ces projets seront mis en œuvre sans augmentation des taux d’imposition communaux et en maintenant la dette à un niveau constant ».
A la veille de l’achèvement de sa cinquième mandature, le maire se félicite de la tâche accomplie. Puis, surfant sur la vague du mécontentement général, il fait un « constat dramatique » des 30 dernières années en France : pays le plus dépensier ayant les plus forts taux de prélèvements obligatoires, endettement à hauteur de 100 % du PIB, dédié majoritairement aux dépenses de fonctionnement… « Le prétendu modèle de l’Etat français est un gruyère mangé par le gaspillage », dit-il, inquiet pour l’avenir
du pays. Cependant, il entend « imaginer un nouveau projet pour notre ville. Certes, charge
à la municipalité suivante de s’en inspirer… »

View products by sport