Fil info
00:39le mouvement de la paix 19 soutient ; participez à la souscription https://t.co/DN1ipfEcB3
23:30 Le sociologue de la de à jeudi 24 oct à l'invitation du et de… https://t.co/6ADygJ1kE6
23:23Périgueux : Le sociologue de la famille François de Singly en réunion publique -> https://t.co/cTxdajcmVp
20:42Bergerac : Fin de contrats, chômage partiel... Eurenco serait-elle en sursis ? | L'Echo https://t.co/LEiCcanePU via
19:45Périgueux : Alternatives aux pesticides : colloque national à Périgueux | L'Echo https://t.co/rkUd8QXRlI via
19:34RT : La direction de La Poste a décidé de réduire de 27 heures semaine à 15 heures semaine les horaires du bureau de Pos… https://t.co/ymIPzzfA8P
19:19Pommiers : Le Team Bethenet affiche sa belle santé -> https://t.co/NnoZb2hckN
19:17Gargilesse-Dampierre : Les généreux projets de l’asso « Pour Kungur » -> https://t.co/HLgr8WLOAf
19:16France : Des vestiges gallo-romains presque partout dans le secteur -> https://t.co/lB4icSu42A
19:15Châteauroux : La coopération plus que jamais -> https://t.co/blgUq2bqnV
19:13Indre : Le triporteur de Télématin sur la piste des produits berrichons -> https://t.co/0ZSBglvjfE
18:44Sainte-Croix-de-Mareuil : Omya : licenciements et débrayage -> https://t.co/LNPKGwkeYW
18:39Domme : Objectif à minima pour service de santé à bout de souffle -> https://t.co/FzyafHsisf
18:32Marsac-sur-l'Isle : Samedi, on se jette sur les savons pour aider à contrer les accidents de la vie -> https://t.co/fH1N7BoEDD
18:27Périgueux : Un meurtrier pouvant se contrer -> https://t.co/rwnW7nkbnZ
17:53RT : [senat] les pétitions de principe, les condamnations verbales ne suffiront pas à arrêter le pouvoir de qui… https://t.co/SSlHe9a36F
17:46RT : Si votre politique est si "bonne" monsieur le Premier ministre, pourquoi la France exprime t'elle autant de souffra… https://t.co/mst2HyiRBQ
16:52Terrasson-Lavilledieu : Réunion suivie sur l’intérim -> https://t.co/JuDW5G0x7H
13:38 1 colloque à pour défendre le purin d’ortie, le petit lait, Les décoctions… https://t.co/7y4icDzemg
13:21Quinsac : Alternatives aux pesticides : colloque national à Périgueux -> https://t.co/tNHZRQdq2C
13:01La direction de La Poste a décidé de réduire de 27 heures semaine à 15 heures semaine les horaires du bureau de Pos… https://t.co/ymIPzzfA8P
12:35Bergerac : Fin de contrats, chômage partiel... Eurenco serait-elle en sursis ? -> https://t.co/OCVzdyUVmL
12:30Saint-Pierre-d'Eyraud : La fête de Pradelou laissera des souvenirs impérissables -> https://t.co/va3qY4jm2N
12:14 candidate au label « TERRE DE JEUX 2024 », lancée par Paris 2024 dans le but d’engager tous les terri… https://t.co/GN68hxoAeC
11:48RT : 2020 En termes de postes, on en reste au vieux principe d’habiller Pierre (+ 440 postes dans le primaire… https://t.co/kfVI7CihaZ
11:46RT : La concurrence dans le rail se traduira par une hausse des prix et une baisse de la sécurité. Angleterre, Allemagne… https://t.co/Fr9PDCh7t7
08:27 Ah, ce n'est pas la bonne photo
08:18C'est dingue les photos d'à peine 2 ans et qui montrent une ambiance disparu au complet.. Ligne, train, personnels.… https://t.co/MnZqZUl2K0
07:40 Intéressant de voir le monde entier s'insurger et de comprendre qu'il ne s'agit pas de couleur ou de… https://t.co/J1cYOO5cUk
07:34 Pour le candidat à la mairie de le rival "… https://t.co/RVqCqaYPYg
07:33# # - -Vienne : Le Secours Populaire, solidaire et inconditionnel -> https://t.co/qmX8OBxmxY
07:31# # - -Vienne : «Communication à distance et mail art système», une conférence de Rémy Pénard -> https://t.co/gI5PzpDKA6
07:30# # - -Vienne : Faire de l’emploi un droit sur le territoire -> https://t.co/mhcGpnpWys
07:28France : Le savoir-faire de la boucherie limousine reconnue à l’unanimité -> https://t.co/hjGGa7Kgz5
07:26Région : Des cheminots «méprisés» à tort -> https://t.co/DQn4cV2AgQ
07:21Périgueux : Frédéric Gojard (RN) gère le calendrier -> https://t.co/duEb8Oq3Td

43 élèves aides-soignants font leur rentrée

Formation

Hier matin, l’Institut de Formation d’Aides-Soignants a accueilli une nouvelle promotion de quarante-trois élèves, en majorité des femmes. La directrice et l’équipe pédagogique leur ont souhaité la bienvenue.

«Vous avez choisi un métier difficile mais c’est aussi un métier passionnant car il vous met au cœur du contact humain», indique Jacqueline
Chabut aux futurs aides-soignants. La directrice de l’IFSI et de l’IFAS du centre hospitalier de Tulle, a accueilli hier matin quarante-trois élèves venus essentiellement de Corrèze mais aussi du Gers, de la Haute-Garonne, du Tarn-et- Garonne... La promotion compte 37 femmes et possède une moyenne d’âge de 33 ans, l’étudiant le plus jeune ayant 18 ans et le plus âgé ayant 56 ans. Cinq élèves sont en parcours partiel titulaires des nouveaux bacs SAPAT (service et aide à la personne et au territoire) et ASSP (Accompagnement, soins, services à la personne).
Ces derniers ont obtenu leur bac en juillet dernier. «C’est une première pour nous du fait de la nouveauté de leur parcours. Leur bac leur a permis de valider quatre ou cinq compétences sur huit. Ils vont devoir compléter leur formation pour l’obtention de leur diplôme d’Etat», explique la directrice.
L’établissement de formation accueille des élèves aux parcours de plus en plus diversifiés avec des niveaux différents.
Certains ont déjà une expérience professionnelle à l’hôpital, d’autres veulent se reconvertir. «Nous devons nous adapter à des promotions hétérogènes», souligne Jacqueline Chabut. Les étudiants vont acquérir des connaissances théoriques à l’Institut et pratiques au cours des six stages qu’ils devront effectuer. «Un savoir essentiel fait la richesse de ce métier : le savoir être. Vous allez devoir apprendre à gérer, à adapter ces qualités d’humanité qui sont en vous pour apporter une réponse adaptée face à la personne en souffrance. On n’apprend pas cela dans les livres mais au contact direct avec le malade», adresse la directrice aux élèves.
L’institut de formation devrait bientôt quitter son emplacement actuel à côté de l’hôpital pour rejoindre l’ancien site de l’IUFM. La ville de Tulle, l’Agglo et le Conseil général souhaitent créer un campus universitaire dans lequel l’IFSI et l’IFAS auraient leur place dans le cadre de formations autour des métiers de l’accompagnement. «Nous avons un problème d’espace», reconnaît Jacqueline Chabut. «Le nouveau référentiel de formation demande que les élèves effectuent des travaux dirigés en petits groupes. Or nous manquons de salles. De plus, la proximité avec l’Ecole supérieure du Professorat et de l’Education et le réseau Canopé (ressources pédagogiques) est intéressante. Il faut réfléchir à la façon de mettre nos compétences en synergie et développer un partenariat».
L’éloignement de l’hôpital n’est pas un problème. «Sortir de la cour du centre hospitalier ne signifie pas renoncer à une collaboration», assure la directrice. «Les médecins de l’hôpital n’enseignent plus à l’Institut. Nous développons des cours par visio-conférence, et travaillons avec
les nouvelles technologies de la formation de type e-learning». Le projet est encore en cours de maturation. L’actuel site de l’IFSI et de l’IFAS pourrait soit être démoli pour agrandir l’espace de stationnement soit être réutilisé.

Karène Bellina

Kobe 10 ELite PE