Fil info
18:52La fabrique d’un journal. Imprimerie Rivet. Éditeur de . Colère aussi de savoir que l’, après… https://t.co/UrC2sD3iXM
14:19 Formidable 👍
13:42Le surnom de "Poupou" lui a été donné par un journaliste du quotidien communiste du Centre, di… https://t.co/iG6trKRIOz

Deux pommiers plantés pour le climat

Environnement

Mardi matin, deux classes de l’école Turgot ont planté deux jeunes pommiers sur un terrain à proximité du parking Saint Pierre. Un acte symbolique qui engage localement pour l’environnement.

Dans le cadre de la COP 21, et sur une idée de la Ligue de Protection des Oiseaux, des arbres ont été plantés dans toute la France pour le climat. «Les chefs d’Etat se sont engagés en faveur de l’environnement à Paris. C’est bien aussi que chacun  fasse quelque chose au niveau local», commente François Bourdarias, chargé de mission développement durable à la Ville de Tulle. Le geste est symbolique. «On plante des arbres en espérant que cela porte ses fruits».
Mardi matin, une classe de CE2 et la CLIS de l’école Turgot ont planté deux jeunes pommiers dans un terrain entre leur établissement et le parking Saint Pierre. «Ce sont deux variétés locales : une sainte Germaine et une belle fille de Salens». Les plants ont été préparés et greffés par le service Espaces verts de la commune. «Auparavant, Séverine Revollet, chargée de l’éducation à l’environnement à la FAL19 a animé une séance par classe pour expliquer aux élèves la biodiversité des pommes en Corrèze», indique François Bourdarias.
Pour prolonger la réflexion dans cette voie, la Ville organise un autre événement symbolique, demain de 10h30 à 12h30 sur la place Berteaud. Il s’agit d’une farandole pour le climat. «Nous invitons les Tullistes à venir exprimer de façon festive leurs engagements personnels pour la préservation de la planète et la lutte contre le réchauffement climatique». Les élus sont aussi convaincus que les enjeux de la transition énergétique et écologique se jouent au niveau local.
Les passants trouveront à leur disposition un photomaton. «Ils pourront se faire prendre en photo, la tête dans un encadrement, avec un message personnel, un slogan écrit sur un panneau. On espère ainsi réaliser un mur d’images». Un micro et une sono seront à la disposition de ceux qui souhaitent lire un texte sur le sujet, dire quelques mots, échanger. «S’il y a des musiciens on pourra peut-être réaliser une farandole», poursuit François Bourdarias. La Ville veut aborder le thème du réchauffement climatique de façon positive et encourager chacun à faire un pas pour la planète.
 

Photo : Franck Barrat Arnal

CD7001-300 Nike W Air VaporMax 2019 CPFM Cactus Plant Flea Market