Fil info
09:51L toujours avec nous et dans notre ❤️ le faire vivre une urgence !! https://t.co/WkKC72f5CT
09:20Aujourd’hui jour de soutien à Sylvie postière à qui passe en conseil de discipline ✊🏼… https://t.co/eRtiBqNEM9
16:38Par contre, cette année, l' n'est plus là pour publier une photo de la commémoration au monument de l'e… https://t.co/euZNNcnbwt
14:55RT : Donner plutôt que vendre ou jeter, en quelques clics https://t.co/NbfaHrTj7k https://t.co/KCSKlGehoP
14:54RT : Séisme dans le sud-est : quatre blessés dont un grave (nouveau bilan préfectures) https://t.co/yxerv4pHvG
14:52RT : Après la démission d’Evo Morales, la Bolivie plonge dans l’inconnu https://t.co/bdeqjA64kS
14:48RT : Le commandant des forces armées avait exigé la démission de . Cette démission aux allures de coup d’Etat n’… https://t.co/p62tAQPYwp
14:47RT : « Le vinyle, on a commencé avec, on finit avec » : à Limoges, deux copains disquaires ont ouvert leur magasin il y… https://t.co/ZC45kNiNe2
14:40RT : Au lendemain des élections législatives qui ont vu un essor massif du parti fasciste Vox, des manifestants bloquent… https://t.co/CFZb5qTIrZ
14:38RT : Mardi 12 Novembre, disons stop à la précarité étudiante ! https://t.co/7gnj4omXPu
14:36RT : "Ce canard c'était un patrimoine, c'était le quotidien de la classe ouvrière" Georges Châtain, journaliste à l'écho… https://t.co/CTqnpWhBoL
14:35RT : Disparition de l'Echo Dordogne. Pour Germinal Peiro : "un signal inquiétant pour le pluralisme des idées (...) Il… https://t.co/UEaWHp8gIO
14:33RT : Hommage mérité pour une personne discrète et fidèle à la table de presse et à son métier de journaliste depuis tant… https://t.co/QnpGmShQ7q
14:27RT : Durant 33 ans, Gérard Raymond, mon ex-collègue du service des sports de n'a loupé qu'un seul match de ch… https://t.co/i34BFuY9RV

La dernière visite présidentielle de François Hollande

Elections présidentielles

François Hollande a voté ce matin à Tulle, salle de l’UP-Marie-Laurent et a visité tous les bureaux de vote de la ville et des communes alentours. Une tournée d’adieu en costume de chef d’Etat.

Pour la dernière visite en Corrèze en tant que Président de la République, il fallait marquer le coup. Alors François Hollande a renoué avec la tradition et effectué une vraie tournée à l’ancienne, passant par tous les bureaux de vote de Tulle et son pays, goûtant une tête de veau à Laguenne, se restaurant en compagnie de personnalités locales à «La Taverne du Sommelier», embrassant les plus âgés et les bébés...
Arrivé à 10 heures de l’aéroport de Brive, il a d’abord accompli son devoir de citoyen, suivi par une trentaine de journalistes accrédités et son service de sécurité. «C’est un acte significatif, lourd de conséquences, il faut toujours voter», a déclaré le futur ex chef d’Etat avant d’entrer salle de l’Université Populaire.

«Merci pour ces années»

Une fois le bulletin dans l’urne, il a salué les personnes présentes, élus, assesseurs. Ce n’est plus l’effervescence de 2012 autour de lui mais les fidèles sont toujours là. On lui tend une rose, on le congratule. Christian est venu de Brive pour l’approcher et lui faire dédicacer un livre souvenir des précédentes élections présidentielles. Un ouvrage photo signé Dominique Lemoine, où ce retraité est immortalisé aux côtés de l’ancien maire de Tulle sur le pont de la Barrière. «J’espère que le temps et l’histoire parleront pour lui vu le mal qu’il s’est donné. Sans parler de politique, c’est quelqu’un qui a pris sur lui-même. Je pense qu’il est honnête, il a du respect pour les individus», analyse Christian après le paraphe présidentiel.
A l’extérieur, Marina espère elle aussi échanger avec le président qu’elle a soutenu. Elle a fait la route depuis Bergerac (24) pour lui donner une carte, des encouragements et agiter son drapeau tricolore où elle a inscrit «Merci pour ces années». «C’est important de lui dire au revoir», commente-t-elle en socialiste satisfaite. «La seule mauvaise blague qu’il ait faite, c’est le jour où il a décidé de ne pas se représenter. Ce qui va venir me fait peur. On va le regretter. Il y en a qui vont s’apercevoir plus tard qu’il était bien».
Jean Viacroze aussi a peur. Le centenaire, ancien déporté à Dachau et l’un des derniers témoins du Drame de Tulle, voit la «bête immonde» poindre à nouveau le bout de son nez. Lors du premier tour, Marine Le Pen a obtenu 17,34% des voix en Corrèze et 13,81% à Tulle, ville martyre. «Je crains que cela se passe comme en 39. A cette époque, il n’y avait pas les Le Pen mais les Croix de Feu. Je sens que cela va mal tourner». L’ancien coiffeur, né en 1914, a confié ses inquiétudes à François Hollande quand celui-ci est passé lui dire bonjour en redescendant de la mairie. «Je lui ai dit qu’il aurait dû être encore président. Il a eu tort de partir parce que maintenant c’est la pagaille !».

«La boucle est bouclée»

Cinq ans après le 6 mai 2012, l’heure est au bilan. «La boucle est bouclée, il faut qu’il y ait des transmissions et une poursuite de ce qui a été accompli», a déclaré François Hollande à la presse. «Des acquis ont été obtenus, un travail a été mené avec constance et persévérance malgré des épreuves que nous avons traversées tous ensemble et que nous avons pu dépasser. Mon successeur aura à continuer la marche. Nous avançons toujours. Nous cherchons la bonne voie pour le progrès. Le rassemblement des Français est nécessaire. Aujourd’hui, il s’agissait de ne pas se tromper et d’être toujours fidèles à nous-mêmes. On jugera ce qui a été accompli», ajoute celui qui a voulu «marquer profondément l’histoire de notre pays».

«C’est en Corrèze que je me ressource»

Aujourd'hui, sa tournée lui a sans doute remonté le moral. L’ancien président du Conseil Général a mesuré l’avancée des chantiers qu’il a soutenus. Après son passage au bureau de vote de l’Auzelou, il a fait un détour par le nouveau Club House du stade Alexandre-Cueille, inauguré l’année dernière, où déjeunaient les rugbymen d’Auch avant le match contre le SCT. L’équipement lui a plu, ainsi que les tribunes en construction. A Saint-Hilaire-Peyroux, dans l’après-midi, il a constaté l’embellissement du bourg et s’est réjoui de l’ouverture d’une maison de santé. «Il y a une ruralité qui vit», a-t-il lâché à la presse parisienne. Durant tout son quinquennat François Hollande a gardé un oeil sur la Corrèze, s’y rendant tous les deux mois environ. «Je suis corrézien, je n’ai jamais cessé de penser à la Corrèze et je viendrai en Corrèze autant qu’il me plaira. J’ai un lien indéfectible avec ce territoire et surtout avec cette population. Ce sont des visages qui m’ont accompagné tout au long de ma vie politique. C’est toujours en Corrèze que je me ressource, que je retrouve mes forces», poursuit-il.
L’histoire avec le département n’est donc pas finie. François Hollande reviendra sans doute le 9 juin prochain, pour assister aux cérémonies commémoratives du massacre de Tulle puis pour voter le dimanche suivant à l’occasion du premier tour des législatives... mais sans ses habits de chef d’Etat.

Karène Bellina
 

Photos (KB)

nike free run 5.0 kids