Fil info
18:39RT : Au fait merci pour le coup de projo cette semaine. Ça nous a fait plaisir ! https://t.co/tUxoF9VjQE

Le 30eme Festival des Nuits de Nacre a débuté tambour battant

La trentième édition du Festival des Nuits de Nacre a ouvert le bal des festivités jeudi au son de l’accordéon, de la danse, de la création, de la convivialité entremêlés. Les réjouissances se poursuivent ce soir  plus motivées que jamais pour tenir paroles et faire la fête ! Le  30ème anniversaire a débuté sur un air de bal populaire.
Le festival n’avait pas encore lancé officiellement les festivités jeudi que l’on guinchait à qui mieux mieux dans la boutique du festival sise rue Jean-Jaurès. Un accordéon et deux couples enlacés sur une petite piste improvisée  et l’affiche du festival se faisait chair par cette simple alchimie chaleureuse des cœurs et des sons en mouvement. Les  longs discours et les apéritifs digérés, sans fil rouge musical en scène enchaîné (étonnamment pour de nombreux festivaliers), plus de deux cents personnes ont ensuite convergé vers le parc voisin de la préfecture. Au programme, un voyage émotionnel concocté par Arnaud Méthivier baptisé «Nano - Le temps suspendu» ! A la tombée de la nuit, le parc en v
éclairé de torches, a laissé place à une création artistique musicale et visuelle non dénuée de poésie et de fraîcheur... Près de la mare, un danseur et «Nano» Méthivier ont avancé à pas de danse comptés sur la voie de la naissance originelle. La venue crescendo d’un corps  de danseur et d’un musicien un poil étiré a rappelé aux spectateurs les conditions humides de la représentation...
Par chance, l’an prochain, fin juin début juillet, le temps se mettra au tempo d’un festival décalé !
Le spectacle a gagné en intensité quand le duo improvisant son ballet de petites chorégraphies sonores et gestuelles en boucle constellée s’est abouché au ciel étoilé. Le temps suspendu a pris tout son sens mais à l’envers ! Isabelle Buyse, la tête en bas, accrochée à un fil de fer, a cheminé tel un chat à l’affût, lentement et sûrement au son de l’accordéon. Derrière elle, les spectateurs pouvaient voir le décor de la ville et les hauteurs du quartier de la Barrussie.  Dans le prolongement des torches  délimitant  l’espace au creux du parc, l’éclairage public et ses réverbères semblaient  
prolonger le décor de la création comme par magie. La danseuse acrobate est descendue du ciel rejoindre ses comparses. Cette rencontre a  
donné lieu à des beaux moments, lorsque les têtes des uns et des autres se frôlaient, se caressaient à fleur de peau.
Une fois posé sur le plancher des vaches, le spectacle hybride est reparti de plus belle, la musique répétitive se muant au final sur une note de techno parade.
Frigorifiés, mais des images plein les yeux, les spectateurs ont pu se réchauffer à l’écoute de Chloé Lacan de retour à Tulle avec son «ménage à trois». Un trio qui déménage façon puzzle musical zigzaguant allégrement de l’univers rive gauche parisien à l’ambiance cabaret berlinois avec une fougue, une voix et une présence intense unique très communicative.
Que dire alors du duo de choc de Summer Rebellion qui lui a succédé. Un chanteur au  physique d’ours à la voix venue des profondeurs de l’âme et un accordéoniste chauffé à blanc, le  feu sacré d’une musique sauvage pouvait brûler les planches d’une énergie rare.
Le temps était enfin radieux.

«Merci !» aux forces de sécurité
Cette année encore, état d’urgence oblige, un important dispositif de sécurité a été mis en place autour du festival. Police Nationale, Police Municipale et militaires de la section Sentinelle patrouillent dans les rues et surveillent les accès aux concerts «pour le bien de tous». La présence des forces de sécurité a aussi pour but de rassurer les festivaliers en cette période de menace terroriste constante. Hier après-midi, la municipalité, la Cité de l’accordéon et la préfecture ont tenu à les saluer et remercier pour «leur dévouement» auprès de la population. Un pot leur a été offert en mairie.

Serge Hulpusch

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.