Fil info
20:48Millevaches : L'hivernale de Meymac dans le froid -> https://t.co/zYBmR1qQS8
20:02Région : France 3 : de grosses inquiétudes en coulisses -> https://t.co/FlAMittXrD
18:59Ecueillé : Émilie Andéol à la rencontre de ses admirateurs indriens -> https://t.co/7DHT0aacDW
18:39Dordogne : L’aide à domicile en mutation -> https://t.co/bE3RnnY7bo
18:04# # - -Vienne : Communauté urbaine, le retour -> https://t.co/fryNqZz4AL
18:02# # - -Vienne : Des brebis pour préserver et restaurer un site -> https://t.co/xOPNs0fpgp
17:47# # - -Vienne : Sortis de l’ombre -> https://t.co/zLmB2TFP8U
17:45# # - -Vienne : «Périclès» : ouvert sur la vie -> https://t.co/4YCzHmhzhS
17:25Sarlat-la-Canéda : Hôpital : la réfection du parking programmée début 2018 | L'Echo https://t.co/rrXSk9Kg80 via
17:18# # - -sur-Benaize : Des locaux rénovés et agrandis pour la ressourcerie «Maximum» -> https://t.co/mrh1MM0XL4
17:17# # - : Le Père Noël se rendra au marché des artisans et commerçants -> https://t.co/hKcsndpVUQ
17:17# # - -Yrieix-la-Perche : Patrick Lebas à la tête de l’Ensemble Vocal -> https://t.co/pGrMxHENvm
17:14# # - : Un beau Salon du Livre en perspective -> https://t.co/DcALeNMVTH
16:40Sarlat-la-Canéda : Hôpital : la réfection du parking programmée début 2018 -> https://t.co/5LMBCCdKvW
16:35Le Blanc : Sainte Barbe : les pompiers félicités et honorés -> https://t.co/aBEI0jAFGP
16:32Région : à l’école du jardin planétaire -> https://t.co/kJmYmZv1zY
16:10Périgueux : La plainte pour diffamation, l’arme absolue ? -> https://t.co/LCr9akyyZ2
12:15Auriac : L’esprit de Noël est aussi en Xaintrie -> https://t.co/5kP6qhZtl5
11:18RT : Région : Concert de soutien au journal jeudi à Châteauroux -> https://t.co/M1kpqr42vs
09:19Haute-Vienne : Jour noir pour les casquettes blanches | L'Echo https://t.co/R2Osmoa2gu via

Le festival a draîné des milliers de personnes au cœur de la cité

Nuits de Nacre

La trentième édition du Festival des Nuits de Nacre a refermé ses portes samedi tard dans la nuit. Pendant trois jours, les 70 rendez-vous au programme de ce bel anniversaire auront attiré des milliers de personnes au cœur de la cité. Cette 30ème édition aura rimé avec accordéon,
évolution et transition. C’est la dernière fois que le festival se déroulera au mois de septembre. Les nombreux festivaliers douchés samedi soir tard
par une pluie froide et drue -qui n’avait rien d’estivale- ne regretteront sûrement pas ce changement de créneau horaire. On peut espérer que fin juin début juillet, le climat général sera plus propice à la fête lors de cette future  édition.
Autre transition notable, ce millésime 2017 a été marqué du sceau des musiques actuelles. L’emprunte culturelle de la SMAC est passée par là.
Le duo composé de Damien Morisot et Rémi Faure en partenariat avec la cité de l’accordéon n’avait eu que trois mois pour monter une programmation qui tienne les feux de la rampe.
Les deux programmateurs avaient hérité du bébé de 30 ans un peu dans la précipitation avec le départ en chemin du directeur artistique Louis-Olivier Vitté. Ils ont mené leur mission à bien même si tout ne fut pas parfait, à l’image du retard à l’allumage musical jeudi soir lors du
lancement officiel des festivités. Il faudra également veiller à ce que le festival renforce son lien  social avec  la ville.
Au plan artistique, les groupes The Summer Rebellion, le bluesman anglais Son Of Dave, la folie douce de Socalled, la salsa colombienne pimentée de Kumbia Boruka ou le virtuose inclassable Mario Batkovic (qui a eu droit à une standing ovation à la cathédrale), la création artistique musicale et visuelle «Nano - Le temps suspendu» dans le parc de la Préfecture illustrent à merveille un  nouveau souffle pluri-disciplinaire impulsé autour de l’accordéon.
Sur les 70 concerts, expositions et événements au menu des trois jours, il y en aura eu pour tous les goûts. A commencer par la
présence de «food trucks» que certains commerçants du cœur de ville avaient mal accueilli. Les festivaliers leur auront réservé, eux, un très bon accueil tant la qualité gustative était au rendez-vous. Samedi soir, le syndicat agricole la Confédération Paysanne de la Corrèze était  aussi de la partie agapes. La vingtaine de militants mobilisés avaient mis les petits plats dans les grands en servant des sandwichs à l’agneau au goût des bons produits du terroir.
En terme de fréquentation, le festival a drainé un public multi-générationnel aux appétits variés, le quai Baluze et son chapiteau «musette-jazz-dancing» étant le point de conjonction entre ses différentes sensibilités. Samedi a été la journée la plus fréquentée avec en point d’orgue le concert donné à 23 heures place Gambetta, par les Motivés; le public débordait des deux côtés du chapiteau à l’arrivée des frères Hakim & Mouss, anciens du groupe toulousain Zebda. Le public a eu droit à un tour du monde  des luttes, des langues au fil très rouge de chansons et chants révolutionnaires d’hier et d’aujourd’hui car le groupe était là pour conjuguer «l’espoir» au temps présent. Un drôle de paradoxe flottait en suspension entre ces airs de révolte au poing levé et une présence policière, militaire et sécuritaire importante déployée au cœur de la cité... «Avanti o
popolo, alla riscossa, Bandiera rossa trionferà» !

Le 30ème anniversaire du Festival des Nuits de Nacre a tenu toutes ses promesses en émotions diverses. Le temps mitigé n’aura pas eu d’influence sur le bon déroulement de cette édition promise à une grande fête populaire. Et si les musiques actuelles ont coloré fortement ce millésime, l’accordéon aux sonorités  musette, jazz, folklorique et traditionnelle a remporté un beau succès. La musique a voyagé par delà les styles et les pays et pris par la main un public toujours prêt à chavirer d’aise et de plaisir.
La formule «rentrée» des classes du festival va maintenant faire sa mue après 30 ans de bons et joyeux services pour se transformer en un festival de début d’été et de vacances, chaleureusement nôtre !

Serge Hulpusch

Commentaires

Nous avons amené des amis qui viennent de <a href="http://voyagesthailande.com/">voyage en Thaïlande</a> et c'est vraiment bien pour eux d'avoir pu être au coeur de la culture française

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.