Fil info
22:24RT : Victoire pour la liberté d'expression. Nous poursuivons le combat https://t.co/fIKk3fOp8N
22:23RT : L'Indication Géographique Protégée (IGP) a été accordée aux porcelainiers de Limoges. Seule la porcelaine entièrem… https://t.co/MOWbd1dtGS
22:23RT : Région : Jeudi 14 décembre, ils chanteront pour L’Echo -> https://t.co/FsiQBvNj7M
16:19 ça commence à bien faire de s'en prendre aux syndicats de travailleurs
16:09La secrétaire générale de l'Union départementale CGT de la Creuse Catherine Baly est convoquée au commissariat de... https://t.co/mEUkOlyFAu
13:02RT : Suite aux violences survenues à l’encontre des arbitres lors de rencontres départementales de ces de… https://t.co/ZDLyLsB1KT

Une classe de L à l’épreuve du Goncourt

Les élèves de la classe de L1 vivent une belle aventure collective

C’est la saison des prix littéraires en ce jour d’ouverture de la 36e Foire du livre de Brive. La classe de Première L du lycée Edmond-Perrier, seule représentante de l’académie de Limoges, a planché sur le Goncourt des lycéens.
Une des élèves de cette classe, Emma Boisselier, va défendre lundi prochain à Nantes le choix collégial de ses camarades de classe. À 16 ans, cette lycéenne est la seule à avoir lu les 15 livres en lice au Goncourt des lycéens. «J’ai jamais lu autant» confie cette lectrice studieuse et appliquée. Il  faut dire que les élèves n’ont eu que deux mois (en plus de leur travail scolaire) pour ingurgiter la sélection du Goncourt.
Hier matin, les 16 élèves de la classe ont délibéré à huis-clos pour élire le trio de titres qui sera défendu par Emma Boisselier, lors d’un grand oral lundi prochain à Nantes à la FNAC. Après moults discussions et échanges de points de vue, les trois livres retenus sont Nos vies de Marie-Hélène Lafon, Bakhita de Véronique Olmi et L’ordre du jour d’Eric Vuillard, le prix Goncourt 2017 ! À titre personnel, Emma Boisselier n’avait pas fait ce choix, ce qui rendra son intervention d’autant plus ardue : «Je vais les relire ce week-end et trouver des arguments» assure-t-elle.
La participation de la classe ne s’est pas limitée à la lecture. Les élèves ont rencontré et interviewé à Toulouse des auteurs tels Patrick Deville ou Alice Zaniter. Ils seront cet après-midi à Brive. «C’est une expérience très enrichissante» reconnaît Laura Boquet, une des 16 élèves de la classe de  Catherine Chanconnie, professeur de français, qui ajoute «Cette participation m’a réconfortée quant au sens de mon métier, vraiment. C’est enthousiasmant de se dire qu’ils ont fait tout ça en plus des cours, gratuitement, sans qu’il n’y ait aucune note. C’est de la passion, des échanges. On a besoin de ça».

Serge Hulpusch

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.