Fil info
20:37La Châtre : La fibre optique suscite satisfaction et questions -> https://t.co/IRc7rV0Nac
20:35Châteauroux : «Je pense que le théâtre sauve» -> https://t.co/aAHOjmAGNJ
20:33Châteauroux : Leur refus d’une planète dégradée -> https://t.co/G3b4pvSemx
20:21Annesse-et-Beaulieu : Le patient recherché a été retrouvé -> https://t.co/h35pEBoIur
19:26Périgueux : Découvrir le patrimoine meunier et son histoire -> https://t.co/2pr6xppp4L
19:24Périgueux : Patrick Palem avec la majorité présidentielle -> https://t.co/k9pVZ2xdy6
19:08Annesse-et-Beaulieu : Le patient sort du centre de rééducation... mais ne rentre pas -> https://t.co/74khWa6toV
17:12Bergerac : Fabien Ruet candidat socialiste... dans les paroles, pas dans les actes -> https://t.co/DiAr4aPHx0
16:42 Si se mettait à dire qu’il n’était plus 1 opposant à ...… https://t.co/y8WvQCo8L0
16:24Périgueux : Attention aux collectifs citoyens qui servent à avancer masqués -> https://t.co/mVvilKoKhB
15:31RT : On pouvait aussi dire qu'il y a, pour les Français, 8 sujets prioritaires avant la lutte contre l'immigration cland… https://t.co/TdgZJJZoAt
15:23Périgueux : Porter la parole des morts -> https://t.co/Uu7P5h5Bph
07:24Région : Les dirigeants territoriaux francophones se rencontrent -> https://t.co/VuJ3UwXECG
06:52Pour la campagne des , ça chauffe déjà à Saint-Léon-sur-l'Isle. Dans ce bastion la liste sou… https://t.co/wYhb54aML7
06:48Saint-Léon-sur-l'Isle : Le maire sortant raccroche, un de ses adjoints candidat -> https://t.co/I8l8d02mB1
06:20Grun-Bordas : Une famille relogée après l'incendie de la maison -> https://t.co/Q7b914JAtN
06:05De nouveau, appelés cette nuit près de pour un départ d'incendie dans 1 maison. C dans… https://t.co/gPmA5zdzod
06:02Coulounieix-Chamiers : La maison brûle, elle saute du 1er étage près de Périgueux -> https://t.co/4gMR7K5EsL
23:59Creuse : Dîtes-le avec des fleurs... et des arbres | L'Echo https://t.co/paW3435n7a via
23:26 Va falloir remettre les bottes...

Hôpital ami des bébés : le lait de la tendresse humaine

Santé

La maternité du Centre Hospitalier Cœur de Corrèze de Tulle a obtenu le label «Initiation Hôpital Ami des Bébés». Ce label récompense l’implication des toutes les équipes médicales dans la prise en charge des bébés et de leurs parents.

Il suffit de voir Coraline, bébé d’à peine quatre jours, prendre son bain dans les mains expertes d’une sage-femme, sous les yeux attendris de sa maman Laurianne, pour comprendre toute l’implication des personnels de santé de l’Hôpital de Tulle dans le bien-être des bébés et de leurs parents : «Comme on est très stressés, ça nous a permis de nous reposer, de voir qu’il y a tout une équipe médicale qui est avec nous, qui nous comprend et nous aide. ça nous a fait plaisir et du bien à nous et à la petite. Le bain, les soins, ils nous font participer un maximum pour que ce soit familial et qu’il y ait plus d’amour» souffle Thomas Triquoire l’heureux jeune papa de Coraline. L’hôpital de Tulle rejoint les trente et une maternités ayant reçu le label IHAB (Initiation Hôpital Ami des Bébés) en France, le premier sur l’ex région Limousin.

Ethique de santé publique

Sa maternité assure en moyenne 620 naissances par an. Ce label international, acquis auprès des formations suivies depuis 2010 par l’ensemble de l’équipe soignante, repose sur une série de recommandations. Elles s’inscrivent dans une éthique de santé publique et concernent l’accueil, le bien-être des nouveau-nés ainsi que de leurs parents. Cela passe par l’adoption de pratiques pendant le travail et l’accouchement susceptibles de favoriser le lien mère-enfant même en cas de césarienne. A ce titre, depuis peu à Tulle, le papa est enfin autorisé à être présent dans la salle lors de la césarienne, ce qui apporte beaucoup à la parturiente.
Tout est fait par les équipes pour mettre en place une proximité maximale avec un contact «peau à peau» dès la naissance et une proximité 24h/24 en chambre entre l’enfant et sa mère, y compris pour les nouveau-nés de petits poids ou prématurés (entre 35 et 37 semaines) et lors d’une césarienne. «On soutient réellement l’allaitement maternel à l’éveil de l’enfant. ça passe par une lecture des rythmes de l’enfant qui est beaucoup plus fine par les parents. Quand on va dans une chambre, on réalise une évaluation globale du couple parents-enfant et on essaye d’être au plus près de leurs demandes. Au moment de l’accouchement, c’est le respect du choix des positions, de pouvoir manger et boire pendant le travail, pouvoir se déplacer, retarder le moment de la pause d’une péridurale et peut-être même ne pas en envisager du tout avec d’autres alternatives» précise Marine Altanira, sage-femme à l’hôpital de Tulle depuis 2009.
De nombreuses sages-femmes à Tulle sont ainsi formées à l’osthéopatie, la sophrologie, l’hypnose, le yoga, l’homéopathie. Elles sont toutes formées à la méthode d’accouchement plus naturelle Bernadette de Gasquet. «Cela permet une prise en charge un peu plus physiologique. On s’est rendu compte que les mamans avaient beaucoup de projets de naissance» souligne Huguette Puyjalon, cadre supérieur sage-femme.
Comme une bonne nouvelle ne vient pas seule, le service de pédiatrie a  recruté deux nouveaux pédiatres.
La maternité assure des entretiens personnalisés avec les patientes en prénatal sur les pratiques IHAB le mercredi de 8h à 16h avec une sage-femme titulaire du DIU Lactation humaine et allaitement maternel. La pédiatrie a une capacité maximale de douze lits, la néo-nat de 4 lits, un hôtel parental divisé en 2 chambres doubles et la   maternité de 15 lits. Les mamans restent en moyenne trois jours à l’hôpital. 50% des dons de lait en Corrèze proviennent de mamans ayant accouché à Tulle.  Le label a été obtenu pour une durée de quatre ans.

Serge Hulpusch

air max 90 essential leather