Fil info
23:17RT : Le Blanc : 1500 personnes s’opposent à la fermeture de la maternité -> https://t.co/T1rLp4G6fF
23:16France : Accueil des migrants : la France hors-la-loi ! -> https://t.co/8oLRKbXIdv
22:38Football : La Russie écrase Salah -> https://t.co/nGLTwjbKGn
22:37Football : Le pôle Pogba pour orienter les Bleus -> https://t.co/MHHytpyyO4
22:34France : Le CDD incompatible avec l'allocation privé d'emploi ? -> https://t.co/5Yu2V78T8J
21:12RT : Région : Qui sauvera le site Anovo-Brive ? -> https://t.co/0vLLkRpIgG
20:45Région : Des bons plans pour l’été... avec arrière-pensée -> https://t.co/zYFYbrxVVG
20:12Région : Qui sauvera le site Anovo-Brive ? -> https://t.co/0vLLkRpIgG
19:14Coulounieix-Chamiers : Des solutions pour se lancer -> https://t.co/bMnd6aIx3H
18:51Châteauroux : [intégral] Une heure pour découvrir les charmes insolites de la ville -> https://t.co/7tmHRe5f6Y
18:08Le Blanc : 1500 personnes s’opposent à la fermeture de la maternité -> https://t.co/T1rLp4G6fF
17:06Périgueux : Affrontements entre jeunes et policiers sur le stade -> https://t.co/quSt37daqn
15:58RT : Le musée de la Résistance de Peyrat-le-Château est ouvert. Quatre salles retracent la vie de Georges Guingouin et d… https://t.co/eKT8X8cnfS
15:58RT : Les salariés d' ANOVO en grève pendant les négociations à Paris car 95 emplois doivent être supprimés. Le to… https://t.co/5q7D73IJt8
15:45Pouligny-Saint-Pierre : Fête de la musique : début des festivités ! -> https://t.co/GMDBsoXSb9
15:42Thenay : Un chœur d’hommes pour que vivent les chants traditionnels -> https://t.co/KMKXaaXT8L
15:40Périgueux : Un été musical et mélodieux -> https://t.co/I8l7HcUp7z
15:33Périgueux : Méthodes autoritaires et démocratie absente -> https://t.co/GjKTP6R7Q9
15:32Dordogne : Etre une collectivité exemplaire dans la lutte contre les discriminations -> https://t.co/yYzrqfLBSQ
15:09RT : Le musée de la Résistance de Peyrat-le-Château est ouvert. Quatre salles retracent la vie de Georges Guingouin et d… https://t.co/eKT8X8cnfS
15:01Le musée de la Résistance de Peyrat-le-Château est ouvert. Quatre salles retracent la vie de Georges Guingouin et d… https://t.co/eKT8X8cnfS
12:21 Les salariés d' ANOVO en grève pendant les négociations à Paris car 95 emplois doivent être supprimés. Le to… https://t.co/5q7D73IJt8
09:56Retweeted L'Echo info (): Région : Pompadour : une action symbolique pour défendre la ligne Brive-Limoge… https://t.co/U9aX8jgSMd
08:48RT : Région : Pompadour : une action symbolique pour défendre la ligne Brive-Limoges par Saint-Yrieix -> https://t.co/AmirsJKJvA
08:48RT : Tournoi de foot en soutien à la maison aux volets rouges 17/06/18 à Tarnac https://t.co/voH2ushrDW
07:41RT : Région : Pompadour : une action symbolique pour défendre la ligne Brive-Limoges par Saint-Yrieix -> https://t.co/AmirsJKJvA
07:40RT : Corrèze : Le sage pays et les paysages de Cueco à voir à Sédières -> https://t.co/l0eVVh8gQT

Une partition porte-bonheur !

Festival du Bleu en Hiver

La 13ème édition du Festival du Bleu en Hiver du 25 au 27 janvier à Tulle s’annonce audacieuse, éclectique, colorée et rythmée avec un petit brin de folie qui sied bien à cette musique jazz(s), une terre de libertés et de créations toujours fertile en émotions. 

Ce rendez-vous des amateurs de jazz sous toutes ses formes offre un plateau de choix sur lequel tout un chacun y trouvera son goût de graal.
L’association Du Bleu en Hiver, Les Lendemains qui chantent, la Ligue de l’Enseignement FAL 19, le Maxiphone collectif et les Sept Collines ont concocté un menu musical qui sonne déjà bon à nos oreilles engourdies d’hiver.
«Cette édition ouvragée à plusieurs mains sera foisonnante de créativités, d’ouvertures au monde et aux esthétiques plurielles du jazz» annonçait Dominique Grador la présidente du Bleu en Hiver, lors de la présentation du millésime 2018.
Et si la terre est bleue comme une orange selon le poète Paul Eluard, c’est bien grâce à la fameuse note bleue qui colore jazz et blues !
Des couleurs musicales chatoyantes, envoûtantes, trépidantes et contrastées, il y en aura toute une palette servie tout chaud tout au long de ces trois jours de festivités. Au théâtre municipal, dans la salle Latreille QG convivial du festival,  à la SMAC, à la Médiathèque Eric-Rohmer ou au Café ô Soleil... la musique sera la reine du bal. Tout nouveau, le public pourra même se reposer au son de deux siestes musicales organisées à la Médiathèque Eric-Rohmer et au Café ô Soleil.  
Une exposition (lire ci-dessous) et des actions culturelles auprès d’élèves corréziens avec le trio Zadza, une dizaine de concerts sont l’affiche d’un festival avide de découvertes en tous genres.
Le concert d’ouverture  jeudi 25 devrait  être un moment d’intense partage. La flûtiste virtuose franco-syrienne Naïssam Jalal et son quintet cosmopolite Rythms of Resistance joue et porte un  jazz oriental pétri d’une histoire contemporaine, parfois meurtrie de haine. Il sera question de rage, de révolte, de résistance et d’humanité en volutes parfumées.
En seconde partie de soirée, un tout autre univers prendra le relais sur la scène des 7 Collines. Le jeune et doué violoniste Théo Ceccaldi  (multi primé) et sa bande de musiciens fous se sont placés sous la bannière étoilée des «Freaks», soit un cocktail de jazz punk épicé, drôle et énergique !
Dans la même veine saignante, en soirée de clôture samedi 27, Salle des Lendemains qui chantent, le groupe Piniol devrait casser la baraque à free jazz. Cette hydre à sept têtes crache un gros son décapant, décalé, mêlant jazz, rock et noise en vagues déferlantes...
Avant eux sur les planches de la smac, la formation Electric Vocuhila aura donné dans le groove jazz  africain chaloupé.
Pêle-mêle, le duo hybride Ork alliant batterie et vibraphone dans un spectacle autant à voir qu’à écouter, la fougue de la chanteuse Leïla Martial, acrobate vocale sans filet mais avec de la foi dans l’impro, la fantaisie redoublée du duo Petite vengeance, l’electro jazz «frais» venu du nord de Nox.3 & Linda Olàh,  les trios Zadza  et Maxime Bobo... le bleu de  chauffe aura de l’allure et de l’allant.
Avec vous?

Serge Hulpusch

Univers parallèles bleutés à ressentir
Dans le cadre du festival à la Cour des arts et à la vitrine expérimentale Le Point G, place Mgr Berteaud à Tulle, l’artiste Béatrice Chastagnol propose l’exposition «Univers parallèle II» du 20 janvier au 27 février. Le vernissage aura lieu samedi 20 janvier à 12h. Cette installation est la suite d’une série d’expositions débutée en 2013. Passionnée d’astronomie depuis longtemps, elle a passé des nuits à contempler cet «Univers qui nous entoure» et en même temps à prendre conscience de notre place dans cette immensité. Des sensations à saisir et ressentir les yeux grands ouverts sur le monde.

Tarifs et infos plus
Pour les concerts payants de Naïssan Jalal & Rythms of Resistance ; Théo ceccaldi - Freadks ; Ork ; Leïla Martial Baa Box ; nOx.3 & Linda Olàh ; Electric Vocuhila + Piniol : tarifs plein 20 euros, réduit 10 euros, enfant (- 12 ans) 8 euros.
Pour Petite Vengeance : tarifs réduit 10 euros ; - 12 ans 8 euros.
Pass Festival : il donne accès à tous les concerts payants du festival, pour seulement 35 euros  (offre spéciale jusqu’au 25
janvier 19h, puis 45 euros).
Concerts gratuits :
Vendredi 26 janvier à 12h30 : trio M. Bobo, J-J. Goichon, E. Ziemniak, salle Latreille ;
23h : Zadza - Le Maxiphone collectif, salle Latreille.
Samedi 27 janvier à 11h: Vil François, à la Médiathèque Eric Rhomer. A 12h30 : nOx.3 & Linda Olàh, salle Latreille.
A 14h30 : Etienne Ziemniak, au Café ô Soleil.
Programme complet sur  www.dubleuenhiver.com

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.