Fil info
08:50 alimentaire - -Vienne : Les chasseurs soutiennent la Banque Alimentaire 87 -> https://t.co/zmK5VsTtQd
08:00🔜 vous invite à , un village médiéval remarquable du . Laissez-vous guider par Nadia… https://t.co/qnKXg3btV9
07:55 jaunes - -Vienne : Des gilets jaunes reçus par le préfet -> https://t.co/IKTJ6Wgned
07:53 # - -Vienne : Manifestation vendredi: la CGT très très remontée -> https://t.co/14JOVi3O5c
07:50Région : Lycées: faible mobilisation mais grosse détermination -> https://t.co/X4xYRYqd0x
07:48France : Le mensonge d’une augmentation du Smic -> https://t.co/vJyECp6fPj
07:46France : Fusillade à Strasbourg: "du sang et des douilles" sous les illuminations de Noël -> https://t.co/izj9XTH8qD
22:45Assemblée citoyenne de préparation du conseil municipal ce vendredi 14 décembre 2018 à 19h à notre local du 11 bd S… https://t.co/zdkixOPLXW
22:03Quand t'es plongé dans un simili de thriller avec un brouillard à couper au couteau !! Arrivera, arrivera pas !! 😂… https://t.co/M2I1esxcao
18:49Châteauroux : Dernier chantier à la peupleraie -> https://t.co/pfvW6RFY6w
18:46Dordogne : Ils n’ont plus confiance et veulent la démission de Macron -> https://t.co/VazS1u1NLj
18:46Indre : Gilets jaunes : « On reste là, les annonces faites ne suffisent pas » -> https://t.co/D22YnigAPA
18:42Corrèze : Les avocats creusois en grève -> https://t.co/J1DjpUZS39
17:53RT : Bellac : Un automobiliste en panne vêtu d'un gilet jaune, proclamé porte-parole de la fédération 87. Sa première r… https://t.co/noek8ZnaA0
16:49Sarlat-la-Canéda : Trouver le Juste Prix -> https://t.co/IkaKBdtl1B
16:45Corrèze : Ce qui est humain les concerne -> https://t.co/BjaA1IQBaS
15:41Périgueux : Le salon du tatouage victime collatérale des Gilets jaunes -> https://t.co/6vmTzxMKn9
14:01Périgueux : « Une mascarade de notre méprisant de la République » -> https://t.co/nTWhmkF4d1
13:44Un nouvel article sur la prestation de à Limoges. Merci ! https://t.co/JP9Rkv3hNL
13:38Coulounieix-Chamiers : La Société d’économie mixte (Sem) Périgord énergies inaugure sa première centrale photovolt… https://t.co/S0hQA3ewVE
12:40Bergerac : L’intersyndicale des retraités bouscule le député -> https://t.co/fhlgfYdxLE
11:58RT : . n’entend que de l’oreille droite . Les riches restent ses protégés , ils ne seront pas mis à contr… https://t.co/hziRZ6uM9Q
11:51RT : L'exercice de sécurité civile simulant un incendie actuellement en cours au est destiné à tester l… https://t.co/fQk8XsOJck
11:08RT : Exercice se simulation d'un incident depuis 9h ce matin au CHU qui va durer jusqu'à 12h. Pas de panique.
10:59Exercice se simulation d'un incident depuis 9h ce matin au CHU qui va durer jusqu'à 12h. Pas de panique.

Agression de policiers au couteau

Fait divers

Au demeurant une banale intervention pour tapage à Tulle, mais lors de leur arrivée ce 12 février vers 22h30 sur le palier de l'appartement, les policiers sont confrontés à trois protagonistes ivres, dont une femme, qui les insultent copieusement.
Surexcités, l'un d'eux tente de poignarder, avec un couteau d'une trentaine de centimètres, un policier qui parvient à esquiver le coup et à désarmer son agresseur. Celui-ci récupère néanmoins l'arme tombée au sol, revient à la charge avant de se raviser puis tente de s'enfuir. Il est finalement interpellé ainsi que ses comparses dont l'un se rebelle également occasionnant deux et cinq jours d'ITT pour deux policiers. Arrivés début 2017 dans le secteur de Virevialle, ces individus âgés de 27 à 31 ans, originaires de Mayotte, sans emploi, déjà connus des services de police et auteurs de nombreuses incivilités, s'étaient déjà distingués en troublant la tranquillité de ce quartier.
Déférés en vue d'une comparution immédiate au TGI ce jeudi, la justice a condamné l'agresseur au couteau à trois ans d'emprisonnement dont un an avec sursis avec incarcération. Sa compagne est condamnée à six mois d'emprisonnement dont trois avec sursis et écrouée. Âgés de huit et vingt deux mois, les enfants du couple ont été confiés, suite à ordonnance de placement provisoire, à l'aide sociale à l'enfance du Conseil départemental. Le dernier acolyte écope de six mois d'emprisonnement dont trois avec sursis sans mandat de dépôt.