Fil info
00:07France : En juin, les abeilles et pollinisateurs sont à l'honneur dans les villes -> https://t.co/QoDpdy2pzH
00:03France : « Toujours le même refus de contraindre les entreprises » -> https://t.co/rOhf5ALNPV
23:50France : Loi asile : rififi chez les marcheurs -> https://t.co/w2FwlhCmjC
21:53«On vit dans un monde où on ne peut plus faire confiance à son prochain », s’insurge Ibrahima dans le box des accus… https://t.co/SXckvLJc4Q
21:26Région : Le fret ou l’erreur d’aiguillage -> https://t.co/eza8X0WfD1
20:56Basket : Se méfier de l'euphorie -> https://t.co/W7XubA54vk
20:54Football : Surtout, ne pas faiblir! -> https://t.co/fcbABnA6Ro
19:58RT : Les de installent 12m de rail devant la filiale et transporteur routier Geodis. https://t.co/MwHEVq1Bfy
18:35Mauvières : Bientôt 27 500 œufs de poule dans la commune ! -> https://t.co/rhFGMKYfbW
18:34Châteauroux : Le conservatoire revisite l’opéra bouffe -> https://t.co/AEkQjgY4Ee
18:18La Souterraine : Ne rien lâcher... médailles comprises | L'Echo https://t.co/9Z5nEnK2NU via
18:03# # - : Le verre de terre: un «projet pour la planète» -> https://t.co/LA6X0hzySf
18:00# # - -Denis-des-Murs : Chez «Les Troubadours de la Combade» -> https://t.co/3pYneQbetH
17:57 - -Yrieix-la-Perche : Une mobilisation hautement sécurisée -> https://t.co/qw24FtyyjT
17:54# # - -Junien : Un entraînement de haut niveau pour 55 jeunes judokas motivés -> https://t.co/OCBzXu7EdN
17:52# # - : Questions pour un champion -> https://t.co/nAKNMMUjE6
17:08Terrasson-Lavilledieu : Un tourisme à visage humain -> https://t.co/cDyWP0MQzU
17:04Dordogne : Une rénovation arrosée -> https://t.co/QisHwWJoKv
17:02Sarlat-la-Canéda : Une rénovation arrosée -> https://t.co/CvEI8fZdEP
15:41Périgueux : Quatre nouvelles boîtes à livres installées dans la ville -> https://t.co/ERLAdYHQp6
15:18RT : Les de installent 12m de rail devant la filiale et transporteur routier Geodis. https://t.co/MwHEVq1Bfy
14:45Dordogne : Les cheminots ne faiblissent pas -> https://t.co/uNi0eqlcZg
13:03RT : Région : Photonis : «Prudence et diplomatie» de mise -> https://t.co/zNeBvgBKqJ
13:01Région : Photonis : «Prudence et diplomatie» de mise -> https://t.co/zNeBvgBKqJ
12:21RT : Les de installent 12m de rail devant la filiale et transporteur routier Geodis. https://t.co/MwHEVq1Bfy

Leçons d’hier et d’aujourd’hui

Politique

L’ancien Président de la République François Hollande était de passage en Corrèze ce week-end. Il a réservé à sa ville de cœur, Tulle la première séance de dédicaces de son ouvrage «Les leçons du pouvoir».

Un petit tour au marché de la gare puis celui du quai Baluze en matinée et l’après-midi, une longue séance de dédicaces à la librairie Trarieux,  une visite à Chabrignac... François Hollande a renoué avec ses racines corréziennes et tullistes le temps d’un week-end qui couronnait un long marathon médiatique entamé à l’occasion de la sortie de l’ouvrage en forme de bilan politique «Les Leçons du pouvoir» (Ed Stock).
L’ancien maire de Tulle, député et président du Conseil général de la Corrèze était de retour sur ses terres d’élection et d’affection.
Pour sa première séance de dédicaces à Tulle, environ 300 personnes ont attendu parfois plus de deux heures pour avoir leur livre dédicacé par l’ancien chef de l’Etat. Les 255 exemplaires commandés par le libraire Jean-Baptiste Combe n’auront pas suffi et un réassort d’une cinquantaine d’unités est venu nourrir cette séance spéciale.
«Je ne comprends pas que les gens puissent être aussi méchants avec lui. Il a fait ce qu’il a pu» expliquait Jocelyne à la sortie de la dédicace. La plupart des acheteurs étaient là par amitié et fidélité à l’homme plus qu’au politique.
La syrie dans le viseur
Lors des interviews, il fut surtout question de la Syrie et des frappes menées contre le régime de Bachar Al-Assad.
«Les frappes étaient justifiées parce que le régime de Bachar Al-Assad avait manqué à toutes ses responsabilités et même à ses devoirs les plus humanitaires. Il a utilisé une nouvelle fois l’arme chimique. Il fallait qu’il y ait une réaction. Moi même en 2013, je l’avais demandée et j’était prêt à la mener lorsqu’il a été préféré une voie diplomatique pour que les stocks chimiques puissent être détruits. La preuve est maintenant établie que ces armes chimiques n’avaient pas été en totalité détruites et pire même ,qu’elles ont été utilisées la semaine dernière. Et c’était déjà une récidive» a commenté François Hollande sur cette intervention faite en dehors d’une résolution de l’ONU. Elle sera aujourd’hui à l’ordre du jour des parlementaires français. Ils débattront sans voter, à partir de 17h de l’opération militaire menée par Paris, Londres et Washington contre des sites  syriens. L’ancien chef d’Etat a également souligné qu’une solution politique était nécessaire  pour mettre fin au conflit syrien : «Qui pourrait
comprendre aujourd’hui qu’après ce qui s’est produit en Syrie depuis 2011 et l’utilisation systématique d’armes chimiques et des sacrifices demandés au peuple syrien, des massacres dont il a été hélas l’objet, comment pourrait-on comprendre que Bachar Al-Assad  est l’avenir de la Syrie. Au delà de ses frappes, la question de son maintien est toujours posée. C’est la négociation qui doit permettre d’en terminer avec ce régime abominable».
François Hollande est revenu sur la prérogative «très importante» accordée au président de la République «qui est de faire que le chef d’Etat puisse intervenir notamment par le recours à la force lorsqu'il y a un manquement au droit international. Il aurait été préférable que le Conseil de sécurité donne un mandat mais chacun sait que la Russie bloque le Conseil de sécurité. Dès lors il n’y avait pas d’autre voie».

Serge Hulpusch

Commentaires

Il y a des fois, il vaut mieux s'abstenir de tout commentaire, pour n'offrir que le mépris aux lâches.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.