Fil info
21:00Indre : Ian Brossat, tête de liste PC aux Européennes, demain dans l’Indre -> https://t.co/s2mM7rZ8bC
20:58Indre : E. Macron face à l’entreprise -> https://t.co/tYGEyi80Kx
19:38Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/QmzR1p5h55 via
18:52RT : [🏆🗳 Mobilisation Générale !!!] On est une nouvelle fois en liste pour les ! Alors on a besoin de votre so… https://t.co/oi8EpoZCNU
18:10RT : Lors de sa commission permanente qui s'est tenue aujourd'hui, le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une… https://t.co/unwgDAWjIP
18:10RT : 🎊👉FESTIVAL AUX CHAMPS 👍😊 Rendez-vous JEUDI 21 FÉVRIER à 16H pour découvrir les premiers noms !!! 💥CONCOURS 💥 Ga… https://t.co/1HVVlDkLDX
17:22Dordogne : Jean-Philippe Granger dans un fauteuil pour six ans -> https://t.co/RVSvJjYYIS
17:22Lors de sa commission permanente qui s'est tenue aujourd'hui, le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une… https://t.co/unwgDAWjIP
17:02Sarlat-la-Canéda : Le grand débat débouchera-t-il sur du concret ? -> https://t.co/57px26e5G1
16:21RT : Compte rendu du SNUipp87 du Cden de ce jour : 14 classes fermeront et 8 ouvriront en septembre 2019… https://t.co/vBbKW6b112
16:21Après le CDEN de ce matin : rien de nouveau concernant le projet de carte scolaire présenté hier et publié dans notre édition de ce jour.
16:00Trélissac : La commune s’engage dans le sport sur ordonnance -> https://t.co/WRGi8arfLO
15:56RT : : stéphane ostrowski attaque le aux prud’hommes
15:48 ce n'est qu'un début....continuons le....
15:31Argenton-sur-Creuse : Victoire des défenseurs de la gare ! -> https://t.co/755BJMTeaz
14:38RT : C'est bien beau de vouloir CHANGER LE MONDE. ✊🌏✊ Mais y a un moment, on peut pas boire son CAFÉ dans un Ché Gu… https://t.co/HliiWSFUTZ
14:13RT : Alain Juppé, premier homme politique condamné à entrer au https://t.co/o69hV4IkTS
14:10Neutralisation de la voie de droite entre les échangeurs n°37 « Boisseuil » et n°28 « Grossereix » sur l’autoroute… https://t.co/mdkj3AbYks
14:07Dordogne : Incertitudes sur l’avenir de Condat -> https://t.co/mruMxrPUAb
13:51 en vidant les etangs, il y a une serie a produire tellement il y avait de curieux qd chichi etait roi,
12:56Tulle : Le téléfilm « Meurtre en Corrèze » recherche des figurants -> https://t.co/PLUWz4NzoX
12:37Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/lObLn8tbDH via https://t.co/izT1fh7mXG
12:16RT : Tous unis contre toutes les formes de racisme et d'antisémitisme rdv lundi 18 février à 18h devant l'école Simone… https://t.co/qu7utpT8b8
12:00Tous unis contre toutes les formes de racisme et d'antisémitisme rdv lundi 18 février à 18h devant l'école Simone… https://t.co/qu7utpT8b8
11:29 C'est que ce n'est pas le débat que vous cherchiez mai… https://t.co/ezvpCqvKVk
10:40RT : France : Le tribunal administratif annule l’arrêté d’expulsion de l'artiste René Bokoul -> https://t.co/yOyh2s8UBP
09:59RT : France : Le tribunal administratif annule l’arrêté d’expulsion de l'artiste René Bokoul -> https://t.co/yOyh2s8UBP
09:41Région : Gibo fait la tête à la fac -> https://t.co/mrEwm78VQj
09:39Région : Les étudiants au service de la prévention routière -> https://t.co/g6H587qvTD
09:37# # - -Vienne : 14 fermetures de classes au lieu de 17 , encore trop pour les syndicats -> https://t.co/6OXHYQjAe6
09:35# # - -Vienne : Fermeture du PADE : recul de l’accès au droit des étrangers -> https://t.co/ManYacVHdi
09:32# # - -Vienne : Limoges Métropole, investir et préserver l’avenir -> https://t.co/X0nvPHLEcP
09:29France : Le tribunal administratif annule l’arrêté d’expulsion de l'artiste René Bokoul -> https://t.co/yOyh2s8UBP
07:49# # - -Vienne : Cambriolages : les auteurs interpellés et emprisonnés -> https://t.co/d6WCOzXfbK
07:48France : Dans l'Indre, Macron prend le pouls des ruraux -> https://t.co/FHPVLx50cX

Chaleurs annoncées sur la rentrée sociale

Mobilisation

Une centaine de personnes ont participé, hier à Tulle, à la journée de mobilisation interprofessionnelle lancée à l’appel des syndicats CGT et FO.
Les unions départementales FO et CGT de la Corrèze ont pris date pour la rentrée.
Le rassemblement unitaire a pris place devant la permanence du député Christophe Jerretie pour dire tout le bien qu’ils pensent de la politique gouvernementale.
Les «électriciens» et cheminots partis exprimer leurs colères à Limoges, l'assistance n’était peut-être pas des plus impressionnantes. Mais l’objet de la manifestation unitaire était de toute façon ailleurs. Marie Christine Caquot notait que ce rendez-vous «prend date pour la rentrée». «Il est évident que ce n’est à la veille des congés d’été qu’on va appeler à une mobilisation qui va être extraordinaire. Mais la vraie question qui est posée au sein de la CGT et de FO comme pour l’ensemble des salariés est : Comment faire pour gagner ?». Une question à laquelle la secrétaire générale  départementale répond dans la foulée. «Pour gagner il faudra être en mesure de faire une journée interprofessionnelle à la rentrée, de décider la grève et de bloquer le pays. Je ne connaît pas d’autres solutions».
Le secrétaire départemental de la CGT ne dit pas autre chose. «On est toujours là et on ne lâchera rien. Le but est de montrer que le  mécontentement est là et qu’il faudra redémarrer à la rentrée sur les chapeaux de roue parce que les attaques du gouvernement, elles, ne vont pas s’arrêter. Certaines sont déjà en cours puisqu’on entend parler de privatisation d’EDF-GDF, il y a toujours le problème des concessions  hydroélectriques donc on sait que cela va continuer. Mais attention, les cheminots et les camarades de mines énergies vont rester mobilisés  pendant les vacances donc il faudra être à leurs côtés. Mais à la rentrée il va falloir que les salariés prennent les choses en main parce que sans cela la régression va continuer sans arrêt et le président va pouvoir continuer à s’acheter de belles assiettes et se faire de belles piscines avec notre argent. Donc, soit on le laisse faire soit on décide de se bouger» pose Sylvain Roch.
Parmi la centaine de personnes réunie, des représentants de Deshors, des agents hospitaliers, des territoriaux mais aussi des salariés brivistes d’Anovo toujours sous le coup d’un plan social concernant 95 postes. «Nous on demande juste une baisse significative des licenciements et un  PSE d’un haut niveau social. Car on voit clairement que les arguments de baisse de charges de la direction ne tiennent pas la route. De fait, soit elle souhaite se débarrasser de CDI pour mettre des intérimaires à la place soit elle a décidé de déplacer ces charges sur un autre site. Désormais il faut que nos politiques se posent les bonnes questions à savoir qu’est-ce qu’ils veulent faire pour le territoire ? Si l’idée est de constituer des pôles sur Bordeaux, Toulouse et Montpellier en créant de grands vides entre, ils ont tout bon. A Anovo si on fait le bilan des plans sociaux successifs ce sont pas moins de 280 postes qui ont disparu en 8 ans sur 371. Et ça je ne suis pas sûr que tout le monde en prenne bien la mesure» tonne Eric Meilhac, élu CGT au comité d’entreprise.
«Plans après plans, les salariés ne sont même plus révoltés mais totalement désabusés. Ici comme ailleurs il y a un vrai danger social d’explosion».