Fil info
21:00Indre : Ian Brossat, tête de liste PC aux Européennes, demain dans l’Indre -> https://t.co/s2mM7rZ8bC
20:58Indre : E. Macron face à l’entreprise -> https://t.co/tYGEyi80Kx
19:38Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/QmzR1p5h55 via
18:52RT : [🏆🗳 Mobilisation Générale !!!] On est une nouvelle fois en liste pour les ! Alors on a besoin de votre so… https://t.co/oi8EpoZCNU
18:10RT : Lors de sa commission permanente qui s'est tenue aujourd'hui, le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une… https://t.co/unwgDAWjIP
18:10RT : 🎊👉FESTIVAL AUX CHAMPS 👍😊 Rendez-vous JEUDI 21 FÉVRIER à 16H pour découvrir les premiers noms !!! 💥CONCOURS 💥 Ga… https://t.co/1HVVlDkLDX
17:22Dordogne : Jean-Philippe Granger dans un fauteuil pour six ans -> https://t.co/RVSvJjYYIS
17:22Lors de sa commission permanente qui s'est tenue aujourd'hui, le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une… https://t.co/unwgDAWjIP
17:02Sarlat-la-Canéda : Le grand débat débouchera-t-il sur du concret ? -> https://t.co/57px26e5G1
16:21RT : Compte rendu du SNUipp87 du Cden de ce jour : 14 classes fermeront et 8 ouvriront en septembre 2019… https://t.co/vBbKW6b112
16:21Après le CDEN de ce matin : rien de nouveau concernant le projet de carte scolaire présenté hier et publié dans notre édition de ce jour.
16:00Trélissac : La commune s’engage dans le sport sur ordonnance -> https://t.co/WRGi8arfLO
15:56RT : : stéphane ostrowski attaque le aux prud’hommes
15:48 ce n'est qu'un début....continuons le....
15:31Argenton-sur-Creuse : Victoire des défenseurs de la gare ! -> https://t.co/755BJMTeaz
14:38RT : C'est bien beau de vouloir CHANGER LE MONDE. ✊🌏✊ Mais y a un moment, on peut pas boire son CAFÉ dans un Ché Gu… https://t.co/HliiWSFUTZ
14:13RT : Alain Juppé, premier homme politique condamné à entrer au https://t.co/o69hV4IkTS
14:10Neutralisation de la voie de droite entre les échangeurs n°37 « Boisseuil » et n°28 « Grossereix » sur l’autoroute… https://t.co/mdkj3AbYks
14:07Dordogne : Incertitudes sur l’avenir de Condat -> https://t.co/mruMxrPUAb
13:51 en vidant les etangs, il y a une serie a produire tellement il y avait de curieux qd chichi etait roi,
12:56Tulle : Le téléfilm « Meurtre en Corrèze » recherche des figurants -> https://t.co/PLUWz4NzoX
12:37Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/lObLn8tbDH via https://t.co/izT1fh7mXG
12:16RT : Tous unis contre toutes les formes de racisme et d'antisémitisme rdv lundi 18 février à 18h devant l'école Simone… https://t.co/qu7utpT8b8
12:00Tous unis contre toutes les formes de racisme et d'antisémitisme rdv lundi 18 février à 18h devant l'école Simone… https://t.co/qu7utpT8b8
11:29 C'est que ce n'est pas le débat que vous cherchiez mai… https://t.co/ezvpCqvKVk
10:40RT : France : Le tribunal administratif annule l’arrêté d’expulsion de l'artiste René Bokoul -> https://t.co/yOyh2s8UBP
09:59RT : France : Le tribunal administratif annule l’arrêté d’expulsion de l'artiste René Bokoul -> https://t.co/yOyh2s8UBP
09:41Région : Gibo fait la tête à la fac -> https://t.co/mrEwm78VQj
09:39Région : Les étudiants au service de la prévention routière -> https://t.co/g6H587qvTD
09:37# # - -Vienne : 14 fermetures de classes au lieu de 17 , encore trop pour les syndicats -> https://t.co/6OXHYQjAe6
09:35# # - -Vienne : Fermeture du PADE : recul de l’accès au droit des étrangers -> https://t.co/ManYacVHdi
09:32# # - -Vienne : Limoges Métropole, investir et préserver l’avenir -> https://t.co/X0nvPHLEcP
09:29France : Le tribunal administratif annule l’arrêté d’expulsion de l'artiste René Bokoul -> https://t.co/yOyh2s8UBP
07:49# # - -Vienne : Cambriolages : les auteurs interpellés et emprisonnés -> https://t.co/d6WCOzXfbK
07:48France : Dans l'Indre, Macron prend le pouls des ruraux -> https://t.co/FHPVLx50cX

L’école de l’éducation partagée

Education

L’heure de la rentrée a sonné hier matin pour les 910 élèves des Ecoles communales de Tulle.  Une entrée synonyme de continuité  pédagogique avec le maintien des 4,5 jours de cours, soit un projet scolaire global ouvert sur la cité et la société comme elle avance.

Les écoliers tullistes ont repris le chemin de l’école de la République.
Enseignants, équipes d’encadrement, personnels de la ville, parents-d’élèves étaient sur le pont d’une journée particulière, de celle qui lance une année d’apprentissage, d’instruction, d’éducation, de vie en société pour les 930 élèves inscrits, soit 20 enfants de moins par rapport à l’an passé.
Une baisse des effectifs minime : «Les effectifs ne sont pas l’alpha et l’oméga d’une rentrée. La Corrèze perd des élèves parce que la Corrèze perd des habitants, parce que la ruralité souffre dans notre territoire, dans notre pays. Le choix des métropoles se fait de plus en plus grandissant. C’est difficile pour tout le monde» soulignait Bernard Combes, le maire de Tulle.
La baisse globale dans le 1er degré dans le département est de 418 élèves par rapport à la rentrée 2017, soit 17.370 élèves en 2018. L’érosion est constante depuis au moins 2014.
Une école au cœur de la cité
«La société change, l’école se doit d’évoluer également. L’évolution est simple, c’est une politique éducative globale. On ne peut pas juxtaposer des services et des responsabilités aux uns et aux autres sans les faire travailler ensemble. Il faut que les enfants soient heureux, apprennent et s’ouvrent»  constate Pierre Donzeau, directeur de l’école Joliot-Curie. Cette école à la population  diversifiée a ainsi ouvert un peu plus ses portes aux parents d’élèves afin de les impliquer, de regagner d’abord «leur confiance». L’école s’inscrit désormais dans la vie du quartier en tissant de nombreux liens.
Hier matin, lors de la traditionnelle visite des élus, Dominique Grador, Première adjointe au maire en charge des affaires scolaires a évoqué une rentrée «sous le sceau de la continuité car on a décidé  de rester à la semaine de 4 jours et demi dans l’école publique de Tulle. C’est un choix validé par les parents, les enseignants dans leur grande majorité. C’est un cadre de rythme d’enseignement bien meilleur pour les enfants. Pour que les choses se passent bien, il faut mettre les moyens au bénéfice des enfants et des enseignants».
Au plan national, 80% des communes ont choisi de retourner à la semaine de quatre jours. En Corrèze le taux est de 62% à être repassées à  4 jours.
Bernard Combes constatait à ce titre que «cette mesure-là sent le sapin. Il faut le dire. On se battra jusqu’au bout mais on voit bien que la facilité de tout le monde va vers ce système de 4 jours qui n’en est pas un pour les enfants».
Les activités péri-scolaires, au nombre de 65 ateliers hebdomadaires, sont assurées par 23 associations. Au fil des ans, une collaboration plus étroite s’est instaurée entre les enseignants et  les différents intervenants afin que certaines activités soient intégrées dans le projet d’école et choisies en fonction des problématiques de chaque groupe scolaire.
Reconduction du parcours culturel Tulliste, du plan action dans l’utilisation des outils numériques et poursuite des programmes de travaux dans les sites scolaires font partie de cette politique globale au service de tous.
Une formation spécifique a été organisée à l’attention des agents du service scolaire en charge de la pause méridienne, notamment sur le temps du repas  : «On considère que les choses doivent se passer au mieux sur le plan de la restauration. C’est aussi un temps où les enfants doivent se retrouver dans un cadre ludique et reposant» explique Dominique Grador.
L’association Voilco-Aster a été sollicitée par la Ville pour mettre en œuvre une «formation-action» dont la particularité est de donner en plus de la théorie, un sens concret à l’apprentissage. Cette première expérience a débuté avec les agents d’entretien, les animateurs et les référents de site
des écoles primaires Clément- Chausson et Joliot-Curie soit 10 agents de février à septembre 2017. En avril dernier, les écoles Turgot et de la Croix de Bar ont bénéficié de la formation-action.

Serge Hulpusch

Restauration : un label Ville bio engagée
La restauration scolaire en régie municipale depuis 5 ans poursuit ses efforts dans la qualité des 700 repas servis chaque jour aux élèves.
Une inscription obligatoire des élèves à l’année est mise en place en cette rentrée afin de limiter le gaspillage alimentaire (60 repas jetés par semaine). Une nouvelle consultation des fournisseurs va être lancée avec la volonté de favoriser l’utilisation de matière première issue de l’agriculture biologique et de circuits courts. 21% des denrées sont d’origines bio. La Ville va ainsi obtenir le label Ville bio engagée en octobre décerné par Interbio Nouvelle Aquitaine.