Fil info
21:49Très nombreux avec notre maire Vincent Millan pour défendre notre territoire de mobilité https://t.co/gCKHfA1Hga
20:16 Rétablissons les faits réels : a publié une image de cette cérémonie.
09:51L toujours avec nous et dans notre ❤️ le faire vivre une urgence !! https://t.co/WkKC72f5CT
09:20Aujourd’hui jour de soutien à Sylvie postière à qui passe en conseil de discipline ✊🏼… https://t.co/eRtiBqNEM9

Une ville et son millier d’histoires

Festival des solidarités

Samedi 1er décembre à 14h, à la Médiathèque   Éric-Rohmer, Alejandro Munevar animera une conférence sur son atelier de cartographie sociale  réalisée à Tulle auprès de migrants et d’accueillants.
C’est dans le cadre du Festival des Solidarités, en décembre 2017, qu’un atelier de cartographie sociale a été réalisé par Alejandro Munevar, avec la participation de 12 migrants et 4 accueillants habitants la ville de Tulle.
Au cours de sa conférence, il exposera les conceptions de la ville qui ont émergé à partir du vécu de chaque participant. Il y a une Tulle verte pour  quelques-uns ou une Tulle plutôt sombre et sans rivière pour d’autres. Il y a une Tulle qui émerge à partir des rencontres faites dans les rues. Il y a encore une autre Tulle très petite qui se réduit juste à quelques petites maisons éloignées du centre de la ville. Les émotions, les sensations, les rencontres donnent un sens au vécu dans cette ville et permet de la redécouvrir en faisant ces différents parcours.
Alejandro Munevar Salazar, anthropologue colombien, est engagé dans une approche interdisciplinaire du langage, du voyage, de l’adaptation aux
nouveaux espaces, mais aussi de la construction interculturelle du sens du monde à travers les émotions. Il a travaillé avec des ex-combattants en Colombie pour comprendre à travers les discours  des souffrances quelle signification donner à la réintégration à la vie civile.
L’atelier «Tulle en parcours» a été élaboré en s’appuyant sur la méthode de la «cartographie sociale», utilisée en Colombie dans divers contextes. La «cartographie sociale» est une méthodologie d’origine latino-américaine qui a pour objectif de représenter l’espace à partir des expériences individuelles. L’objet de cette approche est  «l’espace vécu».
Elle permet de comprendre comment les personnes s’approprient l’espace où ils habitent.
Samedi 1er décembre à 14h,  auditorium. Gratuit. Conférence organisée par Mashikuna et Corrèze environnement.

Nike Paul George PG3